Accueil » Moyens déloyaux » (Affaire Weinstein) Des tentatives masculines maladroites et criminalisées
Antiféminisme Aimeles

(Affaire Weinstein) Des tentatives masculines maladroites et criminalisées

Publié le 18 octobre 2017 par Léonidas Durandal à 15 h 57 min

En dehors de l’orchestration et de la dramatisation, voici en photos ce que toutes ces femmes reprochent à Harvey Weinstein (vous pourrez vérifier vous-même dans cet article du Dailymail, déclaration de Laure Adler, déclaration d’Eva Green, déclaration de Mélanie Laurent). De leur aveu même : rien. Les fausses accusations vont continuer à avoir une très grande légitimité devant les tribunaux, à cause de cette chasse sanglante. Et il va être toujours plus difficile de distinguer le faux du vrai. En réaction, ces mêmes femmes reprocheront aux tribunaux de ne pas toujours trancher en leur faveur. En dernière instance, elles finiront par obtenir comme c’est le cas dans certains pays, la condamnation automatique de tous les hommes accusés par une femme (présomption de culpabilité).

Ces affaires qui relèvent de l’atteinte à la pudeur, au pire, sont requalifiées ainsi par les féministes de harcèlement sexuel, agressions sexuelles, voire viols… Mais pourquoi agissent-elles comme tel ?

En fait, s’il fallait condamner certains hommes comme Harvey Weinstein pour cette seule raison, les féministes savent très bien qu’il faudrait condamner presque toutes les femmes occidentales. En effet, c’est comme si un homme voyant une femme dénudée dans la rue, parlait de viol. S’il y a bien atteinte à la pudeur, le reste n’est qu’exagérations violentes et coupables. Pour éviter un retour de boomerang brutal qui toucherait beaucoup plus de femmes que d’hommes en nommant réellement les faits, les féministes évacuent la notion « d’atteinte à la pudeur » et peuvent défendre la seule cause des femmes en grossissant leurs attaques. Les femmes employant de tels procédés grâce à un effet ruche assez impressionnant ici, peuvent alors se servir des hommes comme de boucs émissaires sans qu’elles-mêmes n’en soient victimes.

Le fait que ce soit un homme riche et puissant n’est pas un hasard. Ces femmes les contrôlent d’autant qu’elles en ont peur, et qu’elles envient leur pouvoir. Plus un homme monte dans la hiérarchie, plus il est observé par la ruche… Aujourd’hui, sur de simples allégations, comme Dominique Strass Kahn, celui-ci a déjà tout perdu, et ceci avant le moindre procès. 

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

56 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « le producteur Harvey Weinstein se rend à la police », Les Echos du 25/05/2018.

    Entendu pour une seule affaire. Qui date de 2004. Pour inconduite sexuelle et non pour viol.

    Est-ce que les féministes vont réussir à trouver un seul bouc émissaire valable ? Ce serait bien, au moins pour les apparences.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Pour Roman Polanski, le mouvement #Metoo est une « hystérie collective » », L’Obs du 09/05/2018.

    Que ça fait du bien d’entendre le pourchassé se rebeller et dénoncer ce qui est, effectivement, une nouvelle chasse aux sorcières.  Le retour à la tradition lui réussit.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « #DINGUEÇA Loire : il fait un doigt d’honneur à un radar automatique, le parquet requiert de la prison pour « outrage » », L’Obs du 22/03/2018.

    Là, tout de suite, je fais un doigt d’honneur à tous les radars de France, et un doute m’habite : vais-je être poursuivi ?

    • Commentaire de propaganda@monamour.org:

      MOnsieur Leonidas,

      Cher Léo,

      Vu qu’on peut être considéré comme proxénéte de poupée en sillicone, plus rien ne doit vous étonner. http://www.atlantico.fr/decryptage/alerte-rouge-poupees-sexuelles-debarquent-paris-et-affolent-feministes-communistes-et-front-gauche-3341917.html

      Un doigt d’honneur à un appareil photo c’est une atteinte à une personne chargée de l’autorité de force publique.

      Un doigt dans de la sillicone en forme de femme c’est un viol.

      C’est pourtant évident non ?

      Et puis Homme/objet, la frontière devient floue, le transhumanisme c’est demain…. ne l’oublions pas. Nos juristes réfléchissent déjà à un droit des personnes robots ce qui est le chemin le plus rapide vers un droit des personnes-objet ;).

      Mais rassurez vous le Conseil National de l’Ethique veille. A part la PMA sans père, l’euthanasie de vieux ça n’ira pas plus loin.

      NB : Ne vous inquiétez pas les poupées dans le cadre du programme pour la sortie de la prostitution obtiendront une carte de séjour et un logement social.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Russie : la porte-parole de la diplomatie accuse un député de harcèlement sexuel », L’Obs du 10/03/2018.

    Là où l’article nous apprend que nombre d’actrices russes ont soutenu Harvey Weinstein, que les violences domestiques ont été dépénalisées en Russie, et enfin que l’Occident soutient effectivement des tentatives maladroites qui ne sont pour l’instant, à aucun moment, qualifiées de viols.

  5. Commentaire de gastirad39:

    Léonidas:

    Le cas de Lolo est évident. On appelle cela un Troll. Il veut juste semer la zizanie sur ce forum.  Il utilise la « pensée de groupe

    1) un groupe répand une rumeur dont il est impossible de prouver la véracité ni son contraire. (femme= victimes, réchauffement climatique ….)

    2) Cette rumeur fait le buzz par sa masse

    3) Toute critique est considérée comme impensable et offensive pour ce groupe.

    Ce système de pensée , en opposition totale avec la pensée scientifique logique se répand depuis 1/2 siècle.

    Pas impossible qu’il soit payé pour ça !

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Près d’une femme sur trois est victime de harcèlement sexuel au travail », L’obs du 28/02/2018.

    « 24% des femmes affirment par exemple avoir été victimes au moins une fois de contacts physiques légers. »

    Et moi, 100% des femmes qui m’ont approché, m’ont touch au moins une fois avec un de leurs tétons. Est-ce que je dois porter plainte ?

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « La compagnie Weinstein réduite à la faillite », L’Obs du 26/02/2018.

    Ouf, la morale est sauve. Un bon paquet de féministes et de femmes qui ne s’étaient faites embauchées que pour leur plastique, vont être licenciées.

  8. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « EXCLUSIF. Marseille : un enseignant soupçonné d’avoir harcelé d’anciennes élèves », Le Point du 21/01/2018.

    Donc le type a contacté des personnes majeures, qui n’étaient plus ses élèves, et il n’y a eu aucune relation sexuelle avec l’une d’entre elles, mais il est grillé professionnellement et il fait la une des journaux tel un criminel. Quand le féminisme ne fait plus rire personne.

    • Commentaire de Lolo:

      Pas de chance pour lui, il fait partie des moins de 10% des plaintes non classées sans suite. Mais dormez tranquille, ne vous inquiétez pas pour lui, la justice « féministe » s’occupera de lui obtenir un non-lieu, ou dans le pire des cas une « peine alternative ».

      Vous voyez que la vie est belle!

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        Vous voyez à quoi vous a mené la fainéantise. Vous n’avez même pas pris le temps de lire le commentaire en entier. Du coup vous n’avez même pas compris que le type n’avait commis aucune infraction à la loi.

        • Commentaire de Lolo:

          L’article dit qu’il est mis en examen donc qu’on soupçonne fortement un délit, enfin je ne vais quand même pas vous apprendre ce qu’est une mise en examen. Mais comme je vous le dis, soyez tranquille la justice féministe lui donnera soit un non-lieu soit une de ces peines alternatives tant aimées par ces « féministes » de la justice. Bizarrement Les féministes n’aiment pas trop foutre les hommes en taule, elles préfèrent les peines en milieu ouvert, permettant même à certains hommes de les collectionner.

          Vous pouvez donc dormir tranquille!

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Là, vous racontez n’importe quoi parce que vous avez tort. Il est accusé de quoi au juste : avoir envoyé des textos à ses anciennes élèves devenues majeures ? C’est quoi le délit selon vous ? Réveillez vous un peu. Vous êtes d’une naïveté très française concernant le laxisme de la justice. Je vous l’ai déjà conseillé par le passé, mais là, ça devient urgent : allez assister à une séance de correctionnelle.

          • Commentaire de Lolo:

            Cela s’appelle du harcèlement sexuel cher Leonidas, il a été mis en examen pour cette infraction.Si cet individu est mis en examen alors que d’autres ne sont pas inquiétés (plainte sans suite), c’est bien parce qu’il y a des éléments, des indices graves et concordants.

            Il est évident que vous feriez un bon avocat véreux pour criminels et délinquants, tant votre foi en la créature innocente en toutes circonstances qui ne fait jamais de mal qu’est l’homme est tenace.

            Justement cher Leonidas, j’ai assisté à des audiences en correctionnelle et aux assises. Point commun dans tous ces proces: une grande abondanced’hommes.Et oui cher Leonidas, les hommes ne sont pas aussi vertueux que vous semblez le penser. Vous les avez tellement mis sur un piédestal que vous êtes incapable d’admettrequ’en réalité le Mal peut être Homme ou femme.

            Dites moi, si ceux que l’on suspecte sont en fait innocents, où se trouvent les hommes délinquants ? Est-ce ceux que l’on accuse pas, comme vous par exemple? Tous les hommes sont vertueux selon vous?

            Essayez de vous extraire de votre idéologie victimaire et de votre parti pris pour avoir un avis non orienté, car là vous mettez « l’antifeminisme » au cœur de toute votre vision. Limite vous regardez le temps qu’il fait avec vos petits yeux d’antifemoniste masculiniste victmimaire. Vous analysez aussi la vague de froid de cette manière pour en parler dans votre live ( soporifique je précise)?

            La course à la victimisation dans absolument tous les domaines, ce qui est franchement drôle.

            continuez à vous battre pour votre victimisation, faites donc ce concours avec les féministes extrémistes alarmistes mais sachez que vous ne parlez pas aux nom des hommes, « not in my name »!

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Eh bien quoi, il y aurait de fausses accusations de temps en temps ! Non, vous n’arrivez pas à y croire (bisounoursland).
            Le type envoie simplement des textos et il pourrait avoir été traité à tort comme un criminel ! Non, vous justifiez toutes les exactions de la machine judiciaire, a priori, sans argumenter.
            Une majorité d’hommes devant les assises et la correctionnelle alors que vous reconnaissez la violence féminine ? Non, il n’y a pas discrimination envers les hommes pour vous.

            Cerise sur le gâteau, vous vous justifiez à partir de propos que je n’ai jamais prononcé (la vague de froid!!!) pour ridiculiser une position qui vous dépasse, et par contre jamais vous n’étudiez les propos réels que je prononce, ni les arguments que j’avance. Vous avez été bien formé à l’école de la République. Vous voyez du complot partout, complot que vous confondez avec la pensée car vous êtes incapable d’argumenter. Vos amalgames aussi sont incroyables : je dénonce les injustices = je me mets en position victimaire.

            Répondez-moi : comment en êtes vous arrivé à une telle désespérance ? à ne faire confiance à rien ni personne, si ce n’est vous ? à vivre dans un enfermement de pensée non structurée mais qui suit sa folle logique ? A avoir peur de toute altérité ?

          • Commentaire de Lolo:

            Oh que oui mon bon Leonidas, vous vous mettez en position victimaire.

            Vous savez, les féministes aussi dénoncent les injustices, demandez-leur si vous ne me croyez pas. Allez voir n’importe quel site féministe et vous verrez. Comme par exemple la « charge mentale », ça chouine, ça dénonce des injustices, ça joue la victime mais ça n’agit pas pour ne plus être victime de cette injustice. Dénoncez des injustices, s’en penser victime, c’est bien beau mais si il n’y a pas d’action cela ne sert à rien, à part se complaire dans ce statut.

            Vous, vous êtes exactement pareil, voilà le principal reproche que je vous fais. Quand on « dénonce des injustices » depuis des années et qu’on ne fait que ça, affirmant qu’on est victime d’injustice partout et tout le temps, qu’on est les pauvres « sous citoyens » ou, je cite l’un de vos contributeurs, les Juifs d’Hitler, et qu’on n’agit pas pour ne plus l’etre, on se victimise outrageusement.

            Mettez vos attributs sur la table, bombez le torse et ne soyez plus la pauvre victime des féministes.

            Finalement vous êtes bien le sexe faible comme vous l’affirmez depuis des années, il n’y a pas de doute.

             

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            D’ailleurs je me victimise tellement que je réussis à donner raison à Caroline de Haas dans mon dernier article.
            Toujours aussi ridicule.
            Essayez vous encore une fois à de grandes théories sans me lire ni me comprendre que je rigole un peu.
            Vous êtes bourré de préjugés, fainéant, et incapable d’accepter un autre pénis que le vôtre dans votre environnement, raison pour laquelle les nuances vous échappent. Votre tableau clinique s’étoffe progressivement : vous avez une frousse terrible d’être pénétré.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription