Accueil » Questions idéologiques » Agressions sexuelles sur majeur : faut-il supprimer ce concept juridique ?
AIMELES Antiféminisme

Agressions sexuelles sur majeur : faut-il supprimer ce concept juridique ?

Publié le 17 octobre 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Avec l’affaire Tristane Banon, nous venons de nous apercevoir à quel point cette loi sur les agressions sexuelles provoquent la surenchère. Les féministes considérant Tristane Banon comme irresponsable à l’époque des faits, déclarent qu’il faut désormais changer la loi pour donner du temps aux victimes de porter plainte. 3 ans de prescription pour des faits d’agressions sexuelles sur adulte, cela ne suffit plus. Pourquoi pas 8 ans, 10 ans ou 20 ans… pourquoi pas revenir après 35 ans de thérapie sur des faits impossibles à prouver matériellement ?


 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/204178;affaire-banon-dsk-classee-sans-suite-il-faut-changer-la-loi.html

 

 

Avec les féministes, tout devient délirant. Pragmatiquement il est impossible de prouver des faits de manière si éloignée. De plus, la gravité de ces faits ne sont ni de l’ordre d’un viol, ni d’une tentative de viols.
[/ms-protect-content]
 

Qu’est-ce que sont donc ces « agressions sexuelles ».

 

A la limite aux USA, l’agression sexuelle peut être définie comme le fait de regarder une femme si cela la dérange. Ainsi, au nom de la valorisation de la victimisation dans la société, il faut prendre en compte toutes les pathologies de gens parfaitement immatures. Car tel est l’enjeu de l’extension du concept d’agression sexuelle. Je m’explique : vous frappez quelqu’un, c’est une agression ; vous tentez de violer une femme mais les circonstances font qu’elle arrive à s’échapper, c’est une agression ; vous pénétrez une femme avec un refus explicite de sa part, c’est une agression ; vous caressez un enfant sur des parties de son corps qui appartiennent à son intimité, c’est une agression sexuelle sur mineur ; maintenant qu’est-ce qu’une agression sexuelle sur majeur ?????

 

L’agression sexuelle sur majeur est en fait de l’ordre du manque de courtoisie, manquement grave chez un homme, puisque la femme victime de cette agression considère que l’homme n’a pas réussi à la comprendre de manière implicite. courtoisie

 

Vous êtes avec une femme qui vous plaît, vous lui prenez la main, mais elle n’était pas d’accord : agression sexuelle. Vous avez touché une partie de son corps que vous n’étiez pas en droit de toucher. Que dire si vous essayez de l’enlasser alors qu’elle ne le veut pas ???? tentative de viol ?

 

Vous êtes au lit avec une femme, vous allez la pénétrer, et à ce moment, elle vous dit non, elle change d’avis (qui n’a pas connu ça?????). Comme vous êtes un gentleman vous remettez votre artillerie au placard, mais bon, vous voyez s’il n’y a pas la possibilité d’un consentement en continuant par quelques caresses bien situées : agression sexuelle.

 

Vous discutez violemment avec une femme qui vous traite de petite bite, pour rire, vous sortez votre engin pour lui prouver le contraire : agression sexuelle.

 

Enfin, vous venez interviewer un homme politique très célèbre, seule dans une chambre, il tente de vous embrasser, vous vous enfuyez : agression sexuelle :

 

 

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/10/14/01016-20111014ARTFIG00654-tristane-banon-hesite-a-deposer-plainte-a-nouveau.php

 

 

En effet vous ne voulez pas être considérée comme une petite arriviste qui couche tout de suite, vous préférez certainement faire un pataquès de tout cela et vendre des livres :

 

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20111013.OBS2423/le-bal-des-hypocrites-vis-ma-vie-de-tristane-banon.html

 

Enfin, vous vous appelez Brassens, vous arrachez la robe d’une Margot sans vraiment « l’avoir voulu », eh bien à une autre époque vous étiez un poète et un bon vivant, conquérant la jeune indécise,

 

 

, aujourd’hui, vous êtes un agresseur sexuel.

Qu’avons-nous perdu entre temps ?

Le cancer féministe a progressé faisant de toutes les femmes des victimes, nous les faisant voir comme des victimes. Des malades, immatures et puissantes, se sont bien chargées de nous faire perdre le nord. Elles veulent contrôler, dominer, maîtriser l’homme. En fait, elles tuent toute relation entre hommes et femmes dans notre société. Elles tuent toute poésie, toute ambiguïté au nom de leur pouvoir. Vous imaginez ces pimbèches créer une quelconque œuvre artistique : impossible. Elles vivent en parasites sur le dos d’un système qui nourrit leur médiocrité. Avec des mentalités pareil, il leur est impossible de faire acte de création : elles ne s’assument même pas, alors vouloir nous donner des leçons par le biais de livres ou d’oeuvres d’art : quelle fatuité !

 

En conclusion de toutes mes interrogations, je me demande si ce concept d’agression sexuelle, n’est pas une invention pure au service d’un féminisme de plus en plus délirant. L’arsenal juridique est bien assez étoffé pour punir les hommes. Rajouter au concept d’agression, au concept de viol, au concept de tentative de viol, un qui serait différent et qui serait de l’ordre de l’agression sexuelle sur majeur, me paraît bien hasardeux. La généralisation de ce concept tend à faire de tous les hommes des criminels, en dehors de toute logique. Alors que penser quand des féministes demandent l’extension du délai de prescription pour ce genre de faits…

 

L’agression sexuelle est aujourd’hui un geste déplacé, une provocation à caractère sexuel, un frôlement et je ne vois pas pourquoi la loi devrait se charger de sanctionner des hommes pour cela et ceci afin de rassurer des paranoïaques. Si des femmes ne disent pas non, il n’y a pas agression. Si elles disent non et que le coït se poursuit, il y a viol, où s’il est arrêté avant, tentative de viol. Quant à l’agression sexuelle, elle est clairement du côté d’un ressenti improbable, d’un franchissement de limite ambigu, d’une incapacité maladive pour une femme à faire comprendre son désir, quand celui-ci est clair. Ou bien, autre cas, il est le fait d’un malade qui devrait être soigné par l’hôpital psychiatrique, et non être pris à parti par une juridiction. A pénaliser l’attitude gens qui devraient être soignés et dont le geste incohérent (je ne parle évidemment pas du jeune garçon qui fait une tentative maladroite avec celle qu’il aime) devrait être pris avec compassion, on met encore une fois tous les hommes dans le même panier : ceux qui ont des soucis psychologiques, ceux qui sont maladroits, et ceux qui sont des séducteurs. Les gens maladr
oits n’ont pas à être sanctionnés (autant mettre tous les hommes en prison au début de leur carrière). Les séducteurs n’ont pas à être sanctionnés, quand bien même ils seraient un peu lourds (nul n’est parfait). Quant aux malades, ils devraient être soignés et n’ont rien à faire devant la justice. Que des femmes veuillent s’acharner sur des malades, et généraliser ces faits à tous les hommes, en dit long sur la haine qui les tient.

65 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    « JULIETTE BINOCHE DÉNONCE LES COMPORTEMENTS INAPPROPRIÉS DE CERTAINS PRODUCTEURS », Marie Claire du 13/06/2016.

    Elle s’est très bien défendu sans loi sur le harcèlement ou les agressions sexuelles… Marie-Claire en fait tout un pataquès pour servir son idéologie nauséabonde.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    Après l’épuration de Denis Baupin :

    « Affaire Baupin : la violence sexiste est forte en politique. Elle fait partie du quotidien », Le NouvelObs du 11/05/2016.

    Une autre épuration, plus générale s’annonce. C’est au tour de Michel Sapin :

    « Michel Sapin a présenté ses excuses à une journaliste après «un geste inapproprié» », Figaro du 11/05/2016.

    • Ping de Manuela:

      Est-ce qu’il existe un crime des crimes? Plus un homme est puissant (sans jeu de mot) moins il a le droit à l’erreur si je comprends bien, c’est pour ça qu’on nous bassine avec le harcèlement sexuel dans l’armée, en politique, parce que c’est plus grave que dans une usine? Pourtant en usine les histoires de ce genre sont monnaie courante et on en fait pas tout un plat. En tout cas ont peut retenir une chose; à gauche ils ont de la vigueur dans la braguette ou alors c’est peut -être que nous les femmes n’avons rien à faire dans ces domaines tout simplement, mais là c’est une autre histoire.

      • Ping de sonia:

        perso je partage l’avis de Brigitte lahaie (je trouve parfois qu’elle dit des choses intelligentes ) =>il faudrait déjà apprendre au filles a savoir répondre intelligemment à certainement hommes un peu trop entreprenant. Dans les anciens films on voyais bien ce type de femme qui savait ce défendre avec un bon mot (je pense à des femmes comme Arletty ou Brigitte bardot )ou si nécessaire parfois avec un bon  coup de sac .Aujourd’hui on apprend au filles à se mettre tout de suite dans la position de victime dommage.

        http://www.brigittelahaie.fr/blog/997/harcelement-sexuel-en-politique

        • Ping de Léonidas Durandal:

          C’est exactement le sujet de mon prochain article.
          Bon, je ne dis pas que Brigitte Lahaie ne dise que des conneries. Mais cette façon de donner de l’importance au sexe et de ne voir que par la sexualité, cela donne peu de perspectives aux gens qui l’écoutent. Moi, personnellement en tant que militant catholique, je suis capable de défendre un pornographe comme John France, mais uniquement parce que son travail peut être intégré à l’intérieur du cadre d’un mariage. Pour Brigitte Lahaie, c’est plus compliqué. Ceux qui mettent un frein aux pulsions sont mal vus d’elle. Je crois que sur ce point, elle se trompe complètement. La sexualité à l’intérieur d’un amour oui. L’amour comme une prolongation de la sexualité, je dis, définitivement, non.

          • Ping de kasimar:

            Le problème c’est que les féministes et les gauchistes ont de la frustration que ce soit à l’intérieur d’un couple ou dans la société. Du coup ça donne des lois débiles, car jalouses de ne point être désirées.

        • Ping de Manuela:

          Bon déjà rien que Brigitte Lahaie ça me suffit pour me faire une opinion subjective.  Je comprends elle a raison qu’il ne faut pas « judiciarisé » toute les affaires mais comment faire la différence entre un séducteur et un pervers alors? parce qu’ entre celles qui se sentent violées parce qu’on leur à mis une fois une main aux fesses (oui c’est mal) mais enfin le harcèlement c’est avant tout des agissements répétés. La pour le coup je sais pas quoi en penser, en plus j’ai remarqué que ces messieurs en général ne sont pas des canons de beauté, complexe d’infériorité? (oui bon la beauté est dans les yeux de celui qui regarde).  Pour ce qui est du pouvoir franchement je suis sceptique parce que le pouvoir c’est soit une question d’argent soit une question de muscle, et avouez que pour la seconde nous sommes sincèrement dans la mouise, enfin je parle pour moi surtout, je pense que se faire respecter ce n’est pas coller une gifle justement, une femme respectable sait se protéger, (pas besoin de ressembler à Diam’s) elle évitera si elle peut, de rester seule avec un homme de mauvaise réputation, ça ne veut pas dire qu’il ne lui arrivera jamais rien non plus mais je pense qu’elle sera moins attaquée. Mais ce qui est intéressant c’est que monsieur Baupin à poser avec du rouge à lèvre pour une campagne contre les violences faites aux femmes, alors que doit-on en penser? est- ce qu’il se sent émasculé? a-t-il besoin de retrouver un semblant de virilité? son refoulement lui joue peut-être un mauvais tour…

      • Ping de Léonidas Durandal:

        La frustration du gauchiste proche des femmes.

      • Ping de kasimar:

        C’est juste que les gauchardes et les féministes reprennent le relais de la frustration des curés et des bonnes soeurs des couvents de jadis.

        Faut croire que ces gens-là ne doivent pas avoir la vie facile d’un point de vue sexuel, franchement je les plains. Si seulement leur satanée frustration de mal baisée ne contaminait pas l’ensemble de la société avec leurs campagnes débiles. On devrait obliger ces morues de féministes à avoir un rapport sexuel tous les soirs et se lacher histoire que l’humanité se porte bien et qu’elles comprennent que c’est en prenant du plaisir que l’on se ressource intellectuellement. Ce qui n’a pas du être leur cas depuis fort longtemps

    • Ping de arturo:

      La pénalisation de l’heterosexualite est en marche.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    « Ses mains sont descendues. J’étais tétanisé », Rue89 du 03/01/2015

    Un cas personnel servirait à justifier l’extension de la prescription ? Le plus choquant pour moi est de voir ces parents qui n’ont pas protégé leurs enfants par lâcheté. Ca, tout le monde trouve cela normal ?

  4. Ping de Nahariya:

    a68713b39fc5f6fd6db3c9b74808743d

    « Chez nous on dit qu’on ne peut pas servir Mammon (le dieu de l’argent) et Dieu. »

    Comment expliquer, alors, la véritable obsession pour l’argent (celui des autres, de préférence) de beaucoup de Français de culture Catholique?  

    Pourquoi des gens font de curieux calculs, faisant passer quelques économies d’impôts avant la famille?  (exemple: « on ne se marie pas, c’est plus intéressant fiscalement dans notre cas » ou autres raisonnements bizarres).

    Pour ce qui est des stars d’un jour, vous avez bien raison de ne pas les envier.  Se retrouver, du jour au lendemain, avec une gloire et une fortune éphémères, pas forcément méritées, c’est plutôt à plaindre qu’autre chose.  C’est un changement brutal, déstabilisant.  A moins d’être très fort psychologiquement, j’imagine que ce doit être très dur à gérer.

     

    • Ping de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Du côté de la culture à l’argent, je ne crois pas qu’il nous reste beaucoup de culture catholique. Vous pouvez encore voir cette culture avec des l’abbés Pierre, ou des soeurs Emmanuels, ou tous les moines et moniales ou presque, de nombreux curés également. Quant aux laïcs catholiques, ils cultivent cet esprit, mais ce monde est vraiment très matérialiste et je crois que beaucoup sont un peu pris dedans. Mais l’esprit demeure et c’est le principal.Et puis, il s’agit de priorités : il faut servir Dieu et après l’argent. Comme vous l’avez dit, et si on s’arrange bien dans la vie, si on est plutôt équilibré, l’uin empêche pas l’autre. Malgré tout, ce monde est vraiment très matérialiste et je me demande jusqu’à quel point on peut rester droit.

      Sur la question du mariage, le mariage civil n’a aucun sens pour moi, c’est juste un arrangement fiscal. Donc que les gens jouent avec, cela ne me dérange aucunement. En France, il n’y a plus aucune différence entre un mariage, un pacs, et du concubinage, ou presque. Cependant, votre exemple est mal choisi. Fiscalement, il est toujours plus intéressant de se marier (si on compte à deux), sauf si l’on veut frauder sur des allocations de parents isolés etc… Je pense que dans l’esprit français, il est profondément inscrit, que si on est pauvre, on a le droit de voler l’état, et même si on est un peu plus riche. Cela peut vous paraître horrible, mais c’est comme ça. L’état est vu depuis les Francs comme un empêcheur de tourner en rond, un pouvoir discrétionnaire qui abuse toujours de ses sujets ou de ses citoyens. Sauf quand les Français se trouvent un homme à la tête de l’état qu’ils aiment, la machine est toujours illégitime pour eux. Et quand elle est illégitime, il est normal de l’estorquer. C’est la raison pour laquelle le fisc est impitoyable en France (sauf avec les pauvres, fond de culture catholique oblige).

  5. Ping de Nahariya:

    a68713b39fc5f6fd6db3c9b74808743d

    En fait, je ne suis pas sûre que ce soit vraiment la réussite sociale (économique, professionnelle) qui soit valorisée, en France aujourd’hui.  C’est plutôt l’argent facile, qui tombe sans trop d’efforts et sans être mérité.  Regardez par exemple les « stars » de télé-réalité, toutes ces vedettes d’un jour qui suscitent l’admiration d’une certaine catégorie de Français…  La vraie réussite, par le travail – celle des chirurgiens par exemple, ou de certains  commerçants prosperes qui ne comptent pas leurs heures – n’est pas vraiment mise en avant; pourtant, cette réussite mérite d’être valorisée.  

    Pour ce qui est de la connaissance des textes religieux: bien sûr, c’est une bonne chose.  Mais rien n’empeche un homme de bien connaitre sa religion… et d’être un médecin réputé!      (j’en connais; ce n’est d’ailleurs pas si rare.  Et, oui, ce sont de bons partis qui font l’admiration de leurs parents, de leurs femmes puis de leurs enfants).

     

    • Ping de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Chez nous on dit qu’on ne peut pas servir Mammon (le dieu de l’argent) et Dieu. C’est d’ailleurs pour cela que les Juifs sont devenus les premiers argentiers en Europe (hihihihihihihih). Alors, oui, le travail, c’est important, la réussite également mériterait d’être plus valorisée en France. Bah je ne suis même pas jaloux finalement de ceux qui réussissent à gagner de l’argent facilement. Ils se préparent de terribles désillusions. En fait je préférerais dire qu’il faut aimer ce qu’on fait et quand on aime, on ne compte pas (ses heures non plus). Tout cela est une question d’équilibre et de priorités de surcroit. Je me rappelle d’une rencontre qui a marqué mon coeur. Une Néo-Zélandaise qui avait un mari très occupé, les enfants avaient grandi. Et elle était perdue. Etait-ce elle qui était devenu trop égoïste, ou le mari, cependant quelque chose se brisait en elle. Il arrive que quelque chose se brise dans le coeur d’une personne, et alors il faut se rappeler des priorités. Dieu d’abord quand la panique est à bord. Pour les gens qui ont une vie assez équilibrée, finalement le questionnement est secondaire, tout est assez naturel ?

  6. Ping de Nahariya:

    a68713b39fc5f6fd6db3c9b74808743d

     Je réfléchissais dernièrement à la position juive sur ce point : « un homme ayant une grande connaissance de la Bible plutôt que de l’argent. »

    Pardon, mais je n’ai pas bien compris ce que vous voulez dire/la question que vous posez.  Pouvez-vous, SVP, reformuler ou expliquer, afin que je puisse vous répondre.

    Merci.

    • Ping de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Il m’avait semblé entendre qu’il était inculqué aux jeunes filles de confession juive cette idée que quelqu’un qui connaissait bien la Bible était un bon parti ? J’ai entendu cela d’un rabbin mais je vois ça de l’extérieur…

      Il n’y avait pas de question, simplement un sentiment. Je me demandais si cela ne serait pas bien d’inculquer aux jeunes de toute la société d’autres valeurs que celles d’une réussite sociale ou d’un compagnon qui aurait seulement réussi socialement.

  7. Ping de kasimar:

    96215f7cd8c01daa4e2cca2e57196890

    catholiscisme a entièrement « viré » du côté féminin. Ainsi, les femmes occidentales se sont adonnées à une fainéantise intellectuelle et une cupidité sans mesure

    Pareil dans la religion musulmane, les musulmans que je connais dans mon entourage, sont à cheval sur l’égalité. Pourtant c’est une religion qui est perçue comme anti-femme pour certains. Il existe également des hommes musulmans et vertueux capables de jouer les boniches, les nounous … pour que Madame fassent ses études tranquillement.

    Vous savez ce que je crois Monsieur Durandal, quelque soit les milieux des hommes ils sont complètement dévirilisés. J’ai même vu un anarchiste penchant plutôt du côté féministe.

    Il faut se rendre à l’évidence, aujourd’hui y a plus d’homme. Nous vivons le contraire de la nature 

    • Ping de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      … ou son retrait. Oui, l’idée que les musulmans ne seraient pas respectueux des femmes, est propagée par des ignorants, n’ayant jamais côtoyés de musulmans. Ils ne connaissent rien aux musulmans ni aux femmes d’ailleurs. Ils sont souvent manipulés par quelques féministes intéressées qui les oppose volontairement à d’autres hommes. J’ai souvent envie de leur botter les fesses tant ils sont bêtes.

  8. Ping de Nahariya:

    a68713b39fc5f6fd6db3c9b74808743d

    Disons que ce qui peut être déstabilisant, c’est qu’en France il n’y a pas vraiment de normes claires.   

    Je m’explique: à Tel Aviv par exemple la culture est très décontractée; la ville est tournée vers ses plages, les gens sont relax, peu et court vétus. Dans ce contexte, il est considéré comme normal de regarder et d’être regardé(e), de se faire aborder par un charmant séducteur (ou une charmante séductrice, les Israéliennes sont très belles), etc.  Cela fait partie de la régle du jeu. Tout le monde le sait, et l’accepte.

    A Jérusalem, l’ambiance et les régles ne sont pas les mêmes.  Et on le ressent de suite – cela saute aux yeux.  Après, cela dépends aussi fortement des quartiers, mais là encore il n’y a pa vraiment de confusion possible: on sent de suite où on met les pieds. 

    En France, c’est plus compliqué, parceque je crois qu’il n’y a pas de régles claires sur ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas.  Beaucoup de filles s’habilllent effectivement pour être sexy, mais à côté de ça se comportent de façon froide (et affirment ne pas vouloir se faire aborder), ce qui à mon sens n’est pas cohérent. Les hommes sont souvent timides, effacés, alors qu’ils prennent visiblement soin de leur apparence.   

    Je ne sais pas si ces paradoxes sont le résultat de Mai 68, mais c’est vrai que c’est surprenant.

     

     

    • Ping de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Je suis en train de lire le très bon livre d’Esther Vilar, l’homme subjugué. Il y est décrit comment les femmes occidentales maintiennent une forme de domination en jouant ce double jeu. Elle a des mots beaucoup plus durs que les miens, il va me falloir beaucoup de temps pour digérer son livre et surtout en sortir avec une perspective de partage entre hommes et femmes tant elle est impitoyable avec l’attitude des femmes occidentales. En ce moment mon écriture est un peu influencée par sa prose tant son raisonnement est fort. Bref…

      Merci de nous faire partager votre expérience. Nous avons besoin de prendre un peu de distance par rapport à nos sociétés. Je réfléchissais dernièrement à la position juive sur ce point : « un homme ayant une grande connaissance de la Bible plutôt que de l’argent. » Et je me demandais s’il ne serait pas urgent de récupérer ce genre de règle ou d’en inventer une autre pourquoi pas. Je pense que nous avons délaissé le compromis religieux entre hommes et femmes ici. De plus, le catholiscisme a entièrement « viré » du côté féminin. Ainsi, les femmes occidentales se sont adonnées à une fainéantise intellectuelle et une cupidité sans mesure. Nous aurions besoin d’une règle un peu plus intelligente que celle qui prévaut actuellement, et qui fait de nous, tout juste des bêtes.

  9. Ping de kasimar:

    96215f7cd8c01daa4e2cca2e57196890

    A la limite aux USA, l’agression sexuelle peut être définie comme le fait de regarder une femme si cela la dérange.

    Si c’est effectivement le cas, dans ce cas les féministes ricaines risquent de se faire 99 % des ennemis chez la gente masculine, car les hommes ne se gênent pas de se rincer l’oeil. Au début moi aussi je méprisais ces hommes puis peut à peu quand j’ai vu la tenue extravagante de certaines à la limite de l’attentat à la pudeur, je n’ai rien dit. D’ailleurs quand une femme se vêtis d’une tenue pas très catholique, je ne me gêne pas moi non plus à la reluquer. Les vêtements serrés et courts sont un sex-appeal pour un hétérosexuel. Mais aussi digne de cette vaginocratie outre Atlantique dont des femmes ont allègrement copié les tenues. A qui la faute, au féminisme, à la télé et à l’accès de plus en plus facile à a culture américaine sans aucune éthique. De toute façon je continuerais à mater et j’emmerde toutes ces salopes et ces petites lopettes ou sous merdes qui joueraient les gros bras parce que je regarde le c.. de sa femme. Je ne lui ai pas sauté dessus et si ça la gène que je la mate qu’elle s’habille différemment. De toute façon même les femmes qui ont eu le cerveau bien éduqué trouve certaines tenues dégradantes, choquante provocante … Mais bon si on laisse faire ces grosses connes, le monde ressemblerait davantage à pigalle Land. Dommage que le monde soit tiré par tant d’abruti(e)s

    elles ne s’assument même pas, alors vouloir nous donner des leçons par le biais de livres ou d’oeuvres d’art : quelle fatuité !

    Clair ! Ces femmes n’assument même pas leur choix et le fait qu’elles dégradent la mentalité des jeunes filles. Combien de parents tentent désespérément d’expliquer à leur filles les danger des micro-short. Je ne comprends pas l’intérêt de certaines de s’habiller vulgairement ? Après chacun fait ce qui lui plaît osef, mais après faut pas s’étonner des réactions déplacées et autres regards méprisants ou avides. Je ne sais pas pourquoi on attaque pas plutôt la source des problèmes, mais non pour ces salopes de féministes faut que ce soit TOUJOURS l’homme.

    Allez tous au diable féministes médiocres!!!

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.