Bilan annuel de 400 000 visites uniques. Stratégie pour l’année à venir

Article écrit par

le

dans la catégorie

Bilan numérique.

 

Visiteurs uniques de la nébuleuse « Aimeles » (site, blog, vidéos).

15/11/2011 :  15 000 personnes.

15/11/2012 : 150 000 personnes.

15/11/2013  : 400 000 personnes.

 

Une année semée d’embuches.

J’avais espéré multiplier par 10 comme l’année dernière. Bon c’était un peu optimiste je le reconnais. Cependant j’ai été gêné par diverses censures de mes vidéos ou de mon blog au moment même où je faisais le buzz. Résultat, un mois et demi d’arrêt pour remonter un blog digne de ce nom et autant d’audience perdue. Idem pour les vidéos qui explosaient au moment même où elles étaient censurées. Je les aies récupérées un peu plus tard puisque les demandes formulées par mes contradicteurs n’étaient pas légales, mais j’ai perdu inévitablement un peu d’audience. D’ailleurs, il faudra que les militants antiféministes soient plus précautionneux dans les années à venir en faisant circuler les liens Rutube de préférence, ou en transmettant les vidéos par l’intermédiaire du blog pour éviter toute coupure de transmission (Youtube n’est pas du tout un système fiable même s’il l’est un peu plus que Dailymotion).

 

Pondération

Ces chiffres peuvent paraître très faibles par rapport aux scores des sites féministes, qui j’imagine, sont à plusieurs millions de visiteurs uniques (je parle bien entendu des principaux sites féministes). Il faut pondérer ce constat par le fait que je ne demande pas à mes auditeurs une attention superficielle : mes vidéos sont souvent longues, voire très longues, mes articles sont compliqués voire très compliqués. De plus, les organisations féministes ont pignon sur rue depuis des années, elles bénéficient de réseaux journalistiques étendus de manière plus ou moins directes, et elles sont largement subventionnées. Avouons que c’est un peu David contre Goliath.

 

Soutiens, réseaux.

 

A part le site « Egalité et réconciliation« , je n’ai été soutenu que très faiblement par le réseau catholique. Certains catholiques ont transmis mes vidéos, en particulier dans les commentaires du salon beige et de riposte catholique. Cette démarche individuelle est respectable, et elle est utile. Mais elle ne sera pas suffisante si on veut passer à un niveau supérieur de réinformation. Je comprends que les responsables de ces sites désirent distinguer mon combat des leurs, ou que mes idées puissent interroger parfois, c’est d’ailleurs souvent le but. Pourtant, je ne pense pas pas être en désaccord profond avec l’esprit qui anime ces publications. De plus, mon point de vue pourrait apporter à leurs structures une petite pointe de souffre et d’originalité qui ne manquerait pas de secouer vigoureusement le mammouth de temps en temps. Au lieu de réfléchir à préserver son réseau, je crois que les responsables catholiques sur internet devraient prendre un peu de temps pour imaginer une collaboration fructueuse avec moi, ni totale, absolue et entière, mais progressive, partielle et institutionnalisée. Le salon beige s’essaye à l’information courte, je publie des affiches qui peuvent les intéresser de temps en temps. Riposte catholique cherche à faire réfléchir, j’ai des articles de fond qui pourraient alimenter le débat. De mon côté, je vais faire des efforts pour me mettre un peu plus en contact avec eux. Si des lecteurs communs de mon blog et des leurs pouvaient servir d’intermédiaire, cela me soulagerait bien d’un travail de prospection long et difficile. En effet, il n’est pas toujours facile de savoir quel article pourrait intéresser tel réseau quand on passe ses journées à travailler sur sa propre structure. Les autres réseaux ont le même problème que moi, et si des lecteurs ne font pas des liens entre nous, j’ai bien peur que nous en restions là pour l’année à venir.

Quant aux réseaux de pères, ils sont très faibles encore, malgré 30 années de lutte et des efforts considérables, beaucoup d’énergie gaspillée en fait. Seuls certains de mes articles circulent de temps en temps parmi eux, quand le sujet les concerne directement, raison pour laquelle j’ai créé une section « paternité » en toute fin d’année.  Les pères militants vont avoir deux choix à faire si des groupes de pères forts n’arrivent pas à émerger : travailler pour moi directement, ou bien récupérer l’antiféminisme à leur propre compte et se faire le relais de mon travail. En l’Etat actuel de la lutte, je ne crois pas que cette attitude féminisée de soumission objective au féminisme, de mixité, de stratégie détournée puisse un jour payer pour les groupes de pères. Tout cela n’a eu pour résultat que de semer la division. Notre société ne pourra jamais faire confiance qu’à des hommes qui apprendront à s’assumer et qui se feront les gardiens de la morale. Ce sera par une attitude vraiment constructive d’affirmation de nos identités, et donc par un travail long, que nous pourrons espérer un jour voir cette société évoluer. Pensez qu’à chaque fois que nous prenons des positions amorales, nous nous déconsidérons à nos propres yeux, devant nos enfants, et au regard de notre propre masculinité. Si les pères n’apportent pas des règles élaborées de vie en société à leurs enfants, ils ne leur apportent rien de ce qu’une mère ne pourrait déjà leur donner. Nous avons tous un long travail personnel à mener pour retrouver le sens glorieux de notre identité, même privés de nos enfants. En sus, je rajouterais qu’il faut une base idéologique pour avancer. Si les pères ne choisissent pas la base idéologique que je leur propose, ils se feront récupérer par les uns ou par les autres, sans même s’en apercevoir. Et ils ne trouveront jamais l’unité. Seule une réflexion très approfondie, peut mener une action très loin. Des gens comme moi, ont besoin de personnes qui agissent. Mais les personnes qui agissent ne doivent pas oublier qu’elles ont tout autant besoin de moi, car leurs actions seraient alors inefficaces car mal ciblées. Tel est le problème que les pères rencontrent depuis des années. Ils donnent tout, mais dans toutes les directions. Or toute action doit se faire à la mesure réelle de nos possibilités, elle doit être pensée, prévue réfléchie, intelligente, insistante, morale et audacieuse. Cela fait beaucoup. Il faudra pourtant y arriver.

 

Stratégie de réseau pour cette année.

J’invite mes lecteurs à ouvrir un compte Google+ et à s’en servir. Progressivement, il faudrait que nous arrivions à déplacer nos cercles de contacts vers là. En effet, Facebook s’amuse à contrôler les diffusions d’articles comme cela lui chante et avec une très grande inefficacité. La stratégie fluctuante de ce réseau met perpétuellement ses utilisateurs en situation d’insécurité. Il est malheureux de devoir encourager une entreprise en situation de quasi-monopole comme Google, qui soutient les réseaux LGBT avec son argent. Cependant Facebook fait de même avec les dits réseaux LGBT, et à tout choisir, mieux vaut utiliser le système le plus efficace pour diffuser notre information. Google est efficace. Google est plus rétif à la censure. Google est la seule structure qui a assez de poids pour s’opposer aux attitudes dictatoriales de nos Etats aujourd’hui. Tant que Google aura un fonctionnement interne assez sain, il faudra miser sur lui.

« Aimeles », le seul réseau de la société qui se masculinise !

Un petit espoir de plus : près de 2/3 de mes auditeurs sont des hommes. Ils n’étaient que 58% l’année dernière. Contrairement au reste de la société, mon audience se masculinise, et quand on sait que ce sont les secteurs les plus masculinisés qui sont les plus performants en dehors des questions familiales (qui elles, ne relèvent pas d’une quelconque forme de performance)… cela alimente mes espoirs de voir les hommes être capables de se réunir et de travailler ensemble dans les années qui viennent.

Remerciements.

Je remercie tout spécialement les personnes qui anonymement, ont partagé mes articles sur leur mur ou en commentaires sur d’autres blogs intelligents et intéressés par les questions familiales. Votre travail n’est pas inutile. C’est grâce à vous que mon réseau s’est étendu cette année, par ce long travail ingrat de transmission. Ne désespérez pas. Je vois les fruits de votre action, et ils sont plus importants que vous ne l’imaginez. Votre travail anonyme paye, rendez-le plus régulier. Courage.

2 fingers for a victoryImage trouvée sur le site Cars-art

3 réponses à “Bilan annuel de 400 000 visites uniques. Stratégie pour l’année à venir”


  1. Avatar de Léonidas Durandal
    Léonidas Durandal

    Les règles imposées par chaque nation à Facebook finiront par fuiter :

    01.net du 23/02/2012


  2. Avatar de ALEXANDRE
    ALEXANDRE

    Je suis très heureux de vous retrouver suite aux problèmes survenus sur Ovaireblog. Je vous sens plus motivé que jamais et m’en vais de ce pas rattraper le temps perdu en lisant tous les nouveaux articles.Votre combat est digne et je vous réaffirme mon soutien pour cette fin d’année. A bientôt!


    1. Avatar de Léonidas Durandal
      Léonidas Durandal

      Merci.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre sexe SVP :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler le site

© 2022 AIMELES Antiféminisme | Haut