Accueil » Moyens déloyaux » Hillary a beaucoup sucé pour y arriver, et ça marche !
AIMELES Antiféminisme

Hillary a beaucoup sucé pour y arriver, et ça marche !

Publié le 20 avril 2015 par Léonidas Durandal à 18 h 37 min

Nos féministes sont déjà béates devant la future nouvelle présidente des USA. Une femme ! Vous pensez ! Presque mieux qu’un nègre ! Pas refroidis par le mandat insipide de Barack Obama qui devait apporter la paix à l’univers, et qui n’a rien fait pour son pays, nos mêmes gogos de gauche commencent à mouiller pour Hillary Clinton. obama-yes-we-can-matteCette fois peut-être faudra-t-il attendre la fin de son mandat pour lui distribuer le Nobel de la paix, car depuis l’élection du dernier président américain jamais le Moyen-Orien n’a été autant à feu et à sang. Bref… j’abuse de mes naïfs lecteurs.

 

Hillary, une féministe pas vraiment indépendante.

Hillary en tant que féministe, ne possède pas vraiment le CV de l’emploi. Un long pedigree de femme soumise lui colle à la peau. Dès le début, elle s’est fixée au rocher d’un homme prometteur pour profiter de ses capacités en termes d’ascension sociale. Puis elle a fermé sa bouche à chaque turlutte extra-conjugale de celui-ci. Enfin, elle s’est servie du réseau de son homme pour arriver à ses fins : être candidate à l’élection présidentielle. Bravo la femme indépendante. Mais qu’importe pour nos harpies, elle y est arrivée, elle a réussi à fracasser le plafond de verre. Car le principal, c’est d’y arriver, n’importe comment, de les conquérir ces maudites places, pour enfin montrer au monde qu’une femme vaut bien un homme. Or il n’y a pas que les dés qui sont pipés dans ce jeu. La mémoire de nos féministes est aussi courte que le phallus d’un président est long et bon pour une jeune stagiaire fraîche et bien moulue de la Maison blanche. Les personnes qui sont élues le sont de plus en plus sur leur image de minorité oppressée et tandis qu’appartenir à ce genre de catégorie devrait être un handicap, à chaque fois, cela se révèle être un avantage. Vous m’expliquerez la cohérence. Non seulement la démocratie tend à élire les personnes perçues comme des victimes, mais en plus elle le fait sur leur image sans tenir compte de leurs compétences.

 

Parmi ses soutiens : sa fille.

chelsea

Chelsea a la bouche de maman

D’ailleurs une armée de donzelles commence à jouer de ce « handicap » pour la soutenir. Sa propre fille Chelsea, qui était restée discrète jusque là, entre en campagne pour défendre « l’importance d’avoir une femme président » (1) car « les symboles sont importants » parce que dans leur pays où les femmes sont sur-diplômées par rapport aux hommes, « l’égalité n’inclut pas les sexes ». La plainte qui sert de pouvoir à l’incompétence, n’a jamais été aussi bien formulée. Hier, les femmes servaient à faire passer des idées ou des projets dont personne ne voulait (Margareth Thatcher, Marine Le Pen…). Aujourd’hui, dans le pays le plus en avance en matière de communication, elles s’imposent en défendant leurs propres intérêts de femmes au nom de la religion de l’égalité.

 

Encore de la femme.

stephanie hannon

Stéphanie Hannon sur son linkedIn

La fille de Chelsea n’est pas la seule à jouer de cette corde sensible, ni les journaux qui annoncent déjà la victoire de la seule candidate démocrate déclarée à ce jour, le cabinet de campagne d’Hillary favorise cet angle d’attaque. Et si elle réussit, il ne sera pas dit que la victoire d’Hillary aura été celle d’une femme isolée au milieu d’un troupeau de burnes. Stéphanie Hannon, une dirigeante de Google a été débauchée pour assurer la communication sur internet de la postulante (6). Déjà, il faudrait s’interroger sur ces grandes entreprises qui jouent de leur position dominante sur le marché pour imposer des idées progressistes. Ici, la perméabilité entre une grande entreprise comme Google et le camp démocrate, est évidente. Youtube qui fait partie du giron de Google ne censure pas non plus des personnes comme moi par hasard (2). Plus encore, Stéphanie Hannon (5) est passée par Facebook, Intel, soit des entreprises très importantes de la Silicon Valley avant de faire un peu de bénévolat dans Girls Scoots of North America, une organisation sexiste proche des démocrates qui promeut exclusivement des « >

Lire la suite

31 Commentaires

  1. Ping de Anonyme de sexe femelle:

    Vous  êtes un orgueilleux qui fait semblant de l'ignorer.

    Les hommes ont légalisé l'avortement. Les hommes sont majoritairement pour le mariage gay et avortement. Dans mon pays ou il n'y a pas de secu, les hommes financent l'avortemznt des grossessees non désirées.Et puis cessons de faire comme si seules les jeunes avortent. Les femmes mariées pauvres aussi. Avec le soutien de leur mari. Les' hommes et les femmes sont responsables. 

    Dans les couples traditionnels, l'homme consulte mais décide lorsqu'il y a désaccord avec sa femme. Ici la situation s'inverse et c'est légitime parce qu'u'e grossesse ne vous mettra jamais dans la situation de vulnérabilité.

    En ce qui concerne les divorces nous avons comme cause n1, les infidélités, en 2 l'égoisme du partenaire et en 3 la violence du mari. Les femmes ne partent pas juste parce qu'elles s'ennuient ou ont envie d'un nouveau partent. Et les hommes quittés ne sont pas de pauvres hommes fidèles et sérieix que l'on a quitté sur un coup de tête. De toute façon, les femmes sont bien plus pro active dans l'évolution du statut d'un couple. Dans les pays oy il faut dire expressement que l'on est exclusif mintenant, c'est souvent elles qui demandent. C'est elles qui abordent les projets d'avenir. Les hommes ne se préocupent moins de l'avancée su xouple au quotidien et lorsqu'ils sont insatisfaits, se contentent d'aller voir ailleurs et ignorent leurs femmes, se contentant du status quo. Mais dans les deux cas, on a plus une famille heureuse et unie.

    Ces pauvres gentils monsieurs, qui en général ne sont pas vraiment gentils, mais lâches ce qui n'est pas la même chose, se sont mis avec des garces. Car, j'ai oublié de le préciser l'homme français aiment les salopes. Le karma voudrait que ce soit elles qui soient maltraitées, mais étrangement, elles elles trouvent toujours un mari. Moi, j'ai repéré ce manège tôt, je me suis détournée deq français tot. 

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Je n’ai jamais dit que je n’étais pas orgueilleux !!!

      La légalisation des infanticides ne veut pas dire assassinat, mais seulement possibilité d’assassinat, laissé aux femmes.Je pourrais aussi vous faire la généalogie de cette loi homicide et vous montrer comment de Mme De Gaulle aux mouvements féministes, cette loi a été voulue par des femmes. Vous n’avez qu’à vous instruire. Vous lancez des affirmations sans l’ombre d’un argument, juste pour avoir raison. Seulement ici, on ne peut pas raconter n’importe quoi et s’en tirer avec des affirmations péremptoires. Non seulement les femmes sont pro unions de duos, contrairement aux hommes, mais elles sont même pro adoption par des duos LGBT : ARTICLE.. tous les sondages que j’ai vu passer concordent. Il y a même des liens sur le deuxième article en commentaires, qui concerne la propension des femmes à élire des gauchistes, à voter pour Hillary ou Barack de manière indifférenciée. Et la différence entre hommes et femmes est telle, qu’elle définit à chaque fois le sort des élections, même en France comme je l’ai montré dans un autre article.

      En outre, vous ne pouvez pas dire que les hommes sont responsables car ce n’est pas leur corps, alors qu’aucune loi dans nos pays n’autorise à avoir une action contrainte sur le corps d’une de ces dames. Vous argumentez comme si tel n’était pas le cas. Et encore une fois, vous prenez des situations intimes (pressions) comme lois (responsabilité légale). Cela n’a absolument, absolument rien à voir. Vous mélangez tout. D’ailleurs vous définissez la loi à partir de la « vulnérabilité de la femme ». C’est typiquement ce genre de processus de féminisation qui nous remet progressivement à l’état de tribu : les cas particuliers, les souffrances individuelles ne peuvent faire loi, d’aucune manière. Pour essayer de vous faire comprendre, si je déclare que je souffre parce que vous me contredisez pour me contredire, je ne peux pas faire promulguer une loi en ce sens. Ce serait d’un ridicule complet. c’est pourtant ce genre de raisonnements auxquels nous nous affrontons depuis que les femmes ont le droit de vote. C’est ingérable pour une civilisation digne de ce nom. Voilà encore pourquoi notre conversation ne mène à rien. Vous changez sans cesse de plan sans vous en apercevoir, parce que vous ne maîtrisez pas le plan masculin.

      Sur les couples, vous voilà à revenir à des considérations personnelles, alors que j’ai essayé d’élever le débat sur des considérations générales et statistiques. Qu’importe les raisons intimes d’un divorce? Comme de nombreuses femmes, vous partez de l’idée que les femmes ont raison, et après vous brodez tout un raisonnement. Les hommes ont tout autant à dire que les femmes lors d’une séparation. Cela ne prouve rien. Qui peut rentrer dans l’intimité des couples comme ça, puis dire ce que devrait être la loi à partir de ces vécus personnels. C’est absurde et ça ne mène à rien. Par contre, il est évident que la dialectique d’asservissement sexuel, de multiplication des divorces, puis de tribalisation, telles que je les développe, fonctionne. Autre écueil de vos raisonnements, vous prenez une situation à un instant t, sans comprendre comment la loi et les rapports hommes femmes ont évolué, et qui les fait évoluer, et qui décide de ces évolutions. Vous n’avez pas le niveau pour discuter avec moi. Je dois mettre fin unilatéralement à la discussion.

      Le ton de votre dernier paragraphe est juste. voilà autour de quoi nous aurions pu discuter : votre ressenti. Seulement, même pour ça, qui est du registre féminin, vous n’arrivez pas à intégrer mes remarques sur le rôle de la mère chez ces hommes. Vous n’acceptez pas mon altérité. Vous n’acceptez aucune altérité ce me semble. Vous articulez mal masculin et féminin, vous privilégiez votre point de vue de femme, et vous êtes enfermée dans un mépris personnel du monde des hommes qui vous a déçu. Vous savez en outre que vous avez un problème, raison pour laquelle vous êtes venue discuter ici, alors que rien ne vous y appelait. Vous serez aussi déçue ici, mais ça vient de vous.

  2. Ping de Anonyme de sexe femelle:

    Vous êtes orgueilleux. Vous transposez ça sur moi. Vos lecteurs l'ont bien compris et c'est pourquoi vos lectrices prennent soin de vous caresser dans le sens du poil en reconnaissant votre "génie"/de faire de l'humour lorsqu'elles ne sont pas d'accord avec vous (votre fidèle loup (haha)l'a particulièrement bien compris. )

    Trump n'a pas à être parfait. Ce n'est pas sa vie non parfaite qui me dérange. Ce sont ses soutiens prompts à fermer les yeux et l'excuser car il sert leurs intérêts et à juger très durement ceux qui ne sont pas de leur milieu (mères célibataires, athées, gauchistes). D'ailleurs j'aime comment vous avez tout de suite conclu que j'étais une gauchiste athée. Je ne suis ni l'une ni l'autre. Ni même féministe d'ailleurs. Et c'est moi qui ai des préjugés.

    Les responsabilités indirectes cela existe aussi. Le décisionnaire a la plus grande responsabilité mais ceux qui l'ont influencé en ont une aussi, bien que plus réduites. Sinon, pourquoi parlez-vous du pouvoir indirect des femmes en matières de guerre par exemple ? Sont-elles complètement innocentes sous pretexte que ce n'est pas elles qui ont pris la décision finale d'aller guerroyer ? Bien sur que non.En ce qui concerne la maternité, la femme aura toujours plus de pouvoir. Le bébé est dans son corps. L'homme a néanmoins un rôle de consultation. 

    En ce qui concerne la liberté de conscience : on parle ici de personnes qui demandaient ou avorter. Par elles-mêmes. Et, l'avortement n'est pour beaucoup pas considéré comme un assassinat. (Note du brillant Durandal, directeur des consciences sur ce site : emploi d’un sophisme; hors sujet)

    Vous jugez d'une situation dont vous connaissez trois lignes. Lorsque vous parliez mariage jusque là, que vous vous installez ensemblez sous l'impulsion du type, que celui-ci insiste pour baiser sans capote, qui est piégé. Que dire d'un autre  qui lui se disait catho, a insisté pour que la mère garde l'enfant, assurant qu'il l'époserait et élèverait l'enfant ensembles pour finalement disparaitre parce que monsieur trouve cela dur et veut "profiter de sa jeunesse" ( à 29 ans!).

    La vérité c'est que l'homme français moyen est immature, irresponsable et sans virilité aucune, qu'il veut vivre comme un grand ados jusqu'à 35 ans, voir 40, qu'il baise des gamines quand il le peut car elles seules peuvent tolérer leurs comportements de gamins et qu'à 60 ans, plus isolé que les femmes parce que celles-ci s'i'vestissent plus dans leur communauté, se réveillent, veulent faire famille avec une femme traditionnel et sont indignés que dans l'ensemble les jeunes femmes traditionnels veulent des jeunes gens trditionnels et pas un vilain vieux. Ceux qui ont les moyens et qui se font une raison se paient des femmes thailandaises (et de moins en moins de russe czr l'économie de leur pays va mieux), les autres deviennent aigris.

    Et vouloir baiser à gauche et à droite ces femmes non mariées sans avoir à assumer les enfants qui peuvent en naitre, ce n'est pas vouloir le beurre et l'argent du beurre ?

     

     

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Vous êtes une orgueilleuse.
      Vous êtes une gauchiste qui s’ignore, ce qui est la pire espèce.
      Lou se moque de mon manque d’humour avec ironie. Relisez son message. Et je lui réponds sur le même mode. Je déteste rien de plus que l’hypocrisie et ceux qui interviennent ici le savent. Ils interviennent tous sans aucune flagornerie, et de manière argumentée, parce que je ne tolérerais rien d’autre sur mon territoire.

      « L’homme a néanmoins un rôle de consultation » : un’ ptit pièce mdam, si vous plaît. Est-ce que vous voudriez bien gardez le fruit de nos ébats, par pitié, grand maîtresse domina.

      Je vous remercie de nous donner ce rôle de consultation, vous nous comblez. Je dirais même : vous êtes magnanime. On reconnaît là une grande âme pleine de générosité. Certes, je me suis bien battu pour que vous m’accordiez ce droit, mais vous avez fait fi de tous vos préjugés et vous m’avez tout de même octroyé une place. Trop honoré.

      Par contre en matière de « responsabilité indirecte », vous confondez ce terme avec pouvoir. Le terme de responsabilité indirecte, est un terme tout féminin qui ne veut rien dire. Il y a pouvoir, influence, mais dans la loi, il y a responsabilité ou pas (primaire, secondaire). Encore une fois, en femme, vous mélangez le rapport politique et intime et si je n’étais pas si intelligent, une femme n’y retrouverait pas ses veaux.

      Quant aux hommes immatures de notre société, je vous rejoins à une exception près. Les femmes, les mères en particulier, font tout ce qu’elles peuvent pour que leur garçon reste immature, et après elles chouinent de ne pas trouver d’hommes. Nous n’en sommes pas arrivés là par hasard. Vous récoltez l’immaturité que vous avez semé, notamment avec « l’asservissement sexuel » ou l’exclusion légale des pères des familles (voir sur les infanticides par avortement). Alors ne venez pas chouiner ici. Vous êtes, et je dis bien les femmes dans leur ensemble, responsables de cette situation. Vous assassinez des enfants, ou vous légitimez les assassinats, et après nous devrions nous comporter en personnes responsables ! Vous faites exploser les couples à 80%, et vous poussez à la rue, souvent de pauvres types, qui n’auraient demandé que de faire le toutou auprès de mémère, et il faudrait endosser l’irresponsabilité de madame ? Vous légitimez les pratiques homosexuelles, les adoptions d’enfants par des personnes seules, et j’en passe et des meilleures, et il faudrait en plus, nous sentir coupables en tant qu’hommes.

      Vous parliez de karma dans votre première intervention. Eh bien sachez que chaque homme qui vous laisse comme une grosse merde, accomplit votre karma. Chaque homme qui vous fait souffrir ne fait que répondre à votre incurie généralisée. Vous voulez des hommes. Soit. Alors n’infantilisez pas les hommes avec des termes comme « rôle de consultation » et ne vous infantilisez pas vous-même en suggérant que l’infanticide par avortement ne serait pas un assassinat. Depuis que l’échographie a été inventée, il n’y a plus aucun doute. L’embryon est un être humain qui possède son code génétique complet. La science est là et elle n’est plus contestable sur ce point.

  3. Ping de Anonyme de sexe femelle:

     Le français n'est pas ma langue maternelle, la nuance du "on dirait" M' échapper. My bad.Et non ce n'est pas de la rhétorique pure. Fait précis : Votre critique du parcours de Mme Clinton qui a été une femme "soumise" quand ça l'arrangeait et qui est désormais"indépendante" maintenant qu'elle veut être présidente. (Cette dichotomie indépendante et soumise est assez instable d'ailleurs. Les femmes "soumises" que je connais décident de tout sans en avoir l'air dans leur famille). Parcours dénotant une hypocrise que vous soulignez et je fais de même avec le parcours de M. Trump.

    Ces lois et mes réserves : sa volonté de renverser roe vs wade, son interdiction donnée aux médecins du title x(ceux donnant contraception au femmes à faibles revenus) de dire à leur patiente où se faire avorter et son autorisation donnée aux médecins de faire certains actes ou de soigner certaines personnes pour des raisons morales/religieuses. Comme dit plus tôt, pour moi tout cela relève du privé, encore plus pour un président disant vouloir moins d'intervention étatique. Il ne peut défendre la liberté de conscience d'une part et l'interdire d'autre part. 

    Je ne vois pas où est l'incohérence, les gens prennent toujours des décisions en prenant en compte des éléments exterieurs. Un homme qui a beaucoup de relation extra maritales a plus de chance d'engendrer des grossesses non désirées et qui seront avortées. Vous dites "les hommes ne sont pas responsables de cette marre de sang" mais bien souvent eux- mêmes conseillent d'avorter. J'ai une amie son copain lui a dit "c'est moi ou le bébé". Elle a préféré garder le bébé car l'avortement lui posait des questions morales.Pour moi, elle vaudra mieux que ce type qui s'est barré.

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Pour le parcours de M Trump : il n’y a pas d’hypocrisie pour un catholique. Tout d’abord, il est protestant, je le répète. Et quand bien même il serait catholique, nous nous considérons tous pécheurs. Vous avez fait de la rhétorique à partir de votre propre morale, c’est à dire en défendant l’idée que, puisqu’il valorisait mon point de vue catholique, il devait être parfait dans sa vie, raisonnement qui est étranger à la religion catholique, mais qui vit dans l’idée que vous vous faites de la religion catholique, en bonne gauchiste, justement parce que vous n’êtes pas religieuse. Ce point de vue accusateur est le pire des points de vue, et moral, et politique, raison pour laquelle les démocrates sont nuls.

      Sur la liberté de conscience : le rôle d’un médecin, c’est justement de ne pas entraver la conscience d’une patiente en situation de fragilité. Ce que vous définissez comme une liberté de choisir, est en fait une emprise. Vous inversez la définition de « liberté de conscience ». Plus encore, la liberté de conscience, ne peut, en aucun cas, légitimer un assassinat.

      Sur votre incohérence que vous refusez de reconnaître parce que vous êtes une orgueilleuse, vous soutenez deux positons irréconciliables : la femme serait responsable de l’infanticide par avortement, mais l’homme serait responsable quand cela ne convient pas à une femme. Ce ne peut être l’un et l’autre. C’est impossible. Soit la femme cède une partie de sa décision à l’homme dans la loi, et son corps ne lui appartient plus comme disent les féministes. Soit elle ne cède pas une partie de la décision à l’homme dans la loi et alors, elle est entièrement responsable. Légalement, les féministes ont décidé, combattu et obtenu que l’homme n’ait aucun droit de regard légal sur son enfant. Vous avez beau jeu d’arguer de rapports intimes soumis à une telle épée de Damoclès. A la fin, c’est la femme qui décide, comme la décision de votre amie le prouve. Quant à juger moralement de cet homme qui est parti, c’est décidément un travers insupportable chez vous, vous devriez avancer sur ce chemin avec des pincettes. Les féministes ont aussi décidé que les femmes pourraient avoir des relations sexuelles avant le mariage. Il faut donc assumer tout ce qui s’en suit. Notamment que l’homme n’ait absolument pas, en rien, envie de s’engager avec une femme qui l’a piégé. Elle s’est servie de lui et elle voudrait que l’homme y voit de l’amour. Il faudra se lever tôt pour qu’un homme admette cela. Là encore, c’est soit le retour tribal, soit l’engagement marital. Vous n’aurez, pas, jamais, femmes, le beurre et l’argent du beurre. Et vous aurez beau maltraiter l’humanité comme vous le faites en ce moment, vous n’obtiendrez que le désordre, celui que vous avez réussi à semer chez nous en pleine période de prospérité, il fallait le faire (prospérité amenée par les hommes).

    • Ping de Anonyme de sexe femelle:

      Trump, ce monsieur qui a  5 enfants nés de 3 femmes différentes et connu pour ses infidélités. Obama et sa femme épousée il y a 20 ans, aucun enfant illégitime.

      • Ping de Léonidas Durandal:

        Sur ce site, nous évitons de sonder les culottes, contrairement aux gauchistes et leur religion puritaine. Mais si vous voulez rentrer dans le détail, pourquoi appliquer ces critères moraux à des protestants chez qui le divorce est autorisé ? Vous luttez aussi contre le protestantisme, et vous êtes la bienvenue sur ce site.

        Enfin, je n’ai quasiment pas parlé d’Obama, et jamais de sa famille. Je parle d’Hillary Clinton et de sa corruption.

        • Ping de Anonyme de sexe femelle:

          Eh bien, avec ses infidélités, on est en droit de semander combien de femmes ont avorté à cause de lui. Son engagement parait hypocrite voilà tout. Et si le protestantisme le permet, c'est dans  un cadre précis, après avoir suivi une consultation de l'eglise. Par pour remplacer sa femme dès qu'elle passse les 35 ans. Donc sa défense de "la famille unie et traditionnelle" parait également bancale. Navrée, je ne pourrai vous rejoindre dans la lutte anti protestantisme. J'ai renoncé au catholicisme et à la chrétienté il y a belle lurette.

          Je prends Obama qui a été critiqué dès sa nomination par les milieix de droite parce qu'il serait un dégénéré ou je ne sais quoi. Miséricorde chrétienne sélèctive. 

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Vous êtes bourrée de préjugés sur ce site et sur la droite. Il ne faut pas faire de tels amalgames, sinon la pensée ne peut s’y retrouver, et il devient impossible de discuter. En vérité, vous jugez les gens avec votre moralité, sans prendre en compte vos péchés. Tout l’inverse de ce qu’il faudrait faire. Occupez vous d’abord de vos péchés, et évitez de dénoncer ceux des autres, supposés de surcroît. Des femmes n’ont pas avorté à cause de Donald Trump, tout au moins, vous n’en savez rien. On dirait que vous plaquez votre vécu. Et puis, si c’est comme en France depuis 1980, les hommes n’ont aucun droit sur les assassinats des femmes, même lorsqu’ils sont père de l’enfant ou mari de la femme. Cette marre de sang ne nous concerne pas, les féministes ayant fait ce qu’il fallait pour que les femmes s’approprient entièrement ce pouvoir. Et le pouvoir, désolé de le rappeler, cela implique une responsabilité.

          • Ping de Inès de sexe femelle:

            "Vous plaquez votre vécu". Merci de ne pas essayer de psychologiser mes interventions, surtout que pour le coup, vous êtes loin du compte.  (Note du chef de ce site Durandal : j’ai précisé « on dirait », cet argument n’a donc aucun sens)

            Quant à m'occuper de mes péchés au lieu de celui des autres, je vous retourne le conseil. Vous ne cessez de faire des liens entre vie personnelle des personnalités féministes que vous critiquez et leurs prises de position mais nous  ne devrions pas faire de même pour vos camarades antiféministes. (Note de l’empereur du site aimeles, Durandal : encore une généralisation qui ne discourt pas sur des faits précis pour essayer d’échapper à la valeur argumentative du correspondant; rhétorique pure pour avoir raison).

            Les faits sont là, M. Trump n'a pas une famille traditionnelle et les évangélistes ( dont certains groupes n'admettent pas le divorce) qui le soutiennent et l'ont mis au pouvoir ferment les yeux là-dessus alors qu'ils ne sont pas aussi tendre avec l''opposition. (Note de l’excellent auteur du site, Durandal : vous en revenez à des considérations morales, d’autres personnes de surcroît)

            Les cathos le voient comme le dernier défenseur de la morale aux Etats-Unis alors que ses modes de vie son frontalement opposés à la morale catholique.
            (bis repetita de Durandal roi des femmes qui interviennent sur ce site : n’essayez pas de donner des leçons de morale aux catholiques aussi).

            Maintenant, que certains l'aient élus parce qu'ils  le trouvaient plus compétent qu'Hillary c'est autre chose. Je ne lui refuse pas ses compétences en matière d'économie. J'ai plus de réserve lorsqu'il veut faire des lois concernat l'avortement.

            Et oui, un pouvoir engendre des  responsabilités, ça ne me dérange pas que les femmes en ait. Il est normal que la personne plus affectée par la grossesse ait plus de pouvoir et donc de responsabilité. La maternité est une prérogative de femme et ce n'est pas aux politiques de ss'en mêler. C'est aux femmes de prendre leur décision en leur âme et conscience.  

          • Ping de Léonidas Durandal:

            J’aimerais bien connaître quelles sont les lois de D Trump sur l’avortement qui soulèvent vos réserves, et quelles sont vos réserves le cas échéant.

            Quant à la question de la responsabilité des femmes en matière d’avortement alors que vous chargez D Trump sur ce point, notez votre incohérence.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    "Trump condamné à payer 2 millions de dollars pour utilisation politique de sa fondation"' AFP du 08/11/2019.

    Et la fondation Clinton qui elle, est corrompue jusqu'au trognon, contrairement à celle de D Trump ? La corruption socialiste s'est installée partout dans ce pays. 

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    « Corée du Nord : Kim Jong-un va rencontrer Trump et s’engage à arrêter les essais nucléaires », L’Obs du 09/03/2018.

    Si ça continue, il va falloir donner le prix nobel de la paix à Donald Trump… et le retirer à celui qui l’avait obtenu pour sa négritude.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    « Clinton accusée d’avoir triché à la primaire… par des démocrates », L’Express du 03/11/2017.

    Oh mince, les démocrates se sont fait dupés à l’insu de leur plein gré.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.