Accueil » Moyens déloyaux » (Vidéo) Les violences conjugales pour contrôler les hommes
AIMELES Antiféminisme

(Vidéo) Les violences conjugales pour contrôler les hommes

Publié le 16 septembre 2014 par Léonidas Durandal à 20 h 30 min

Les violences conjugales pour contrôler les hommes par LeonidasDD

Si la vidéo a été désactivée, essayez sur Rutube, mais précisez bien que vous avez 18 ans en cliquant sur le centre de l’écran (c’est un blocage automatique qui n’a rien à voir avec le contenu de la vidéo) :

106 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Pas-de-Calais: un homme tue son père soupçonné de violences conjugales" BFMTV du 26/12/2019.

    Pauvre garçon qui a cru dans le discours féministe sur les violences conjugales. Il a commis un parricide dont il ne se remettra jamais alors qu'il n'avait qu'à s'interposer physiquement. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "«S’il avait été encadré, ma fille aurait encore son papa»" La Presse.ca du 07/04/2020.

    Dans le genre de situations inextricables dans lesquelles nous mettent la revendication féministe : cette femme s'est mise avec un loser à sauver. Le type ne supporte pas la séparation, et comment pourrait-il en être autrement, même s'il n'avait pas eu de problème. Du coup, il la frappe. Il se retrouve derrière les barreaux. Puis il se suicide. Et enfin, la femme reproche au système l'incarcération de son ex-mari. Tout le monde a beau jeu de se renvoyer la balle. La variable d'ajustement, c'est l'homme. 

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "En Malaisie, le gouvernement s’excuse après avoir prié les femmes de ne pas "embêter leur mari"" Figaro du 03/04/2020.

    C'est sexiste de donner des conseils aux femmes pour prévenir les violences conjugales, mais ce n'est pas sexiste d'accuser systématiquement les hommes d'être responsables des violences conjugales. Il faut dire que ces conseils ont été donnés par une femme, qui doit s'y connaître un peu mieux qu'un homme en matière de mentalité féminine victimaire. 

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    "Bordeaux : une femme frappée en confinement, son conjoint condamné à trois ans de prison" 26/03/2020.

    3 jours d'ITT, autrement dit, elle a reçu une baffe, et lui devra rester 3 ans en prison pour ça !!!!

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    "Confinement : les violences conjugales en hausse, un dispositif d’alerte mis en place dans les pharmacies" Le Monde du 27/03/2020.

    Superbe contre-feu pour traiter les symptômes plutôt que le vrai problème avec des chiffres pipeautés de partout : 36% d'augmentation sur rien du tout, ça fait toujours rien du tout. Imaginez : s'il y a une 100 aines de femmes mortes sous les coups de leur conjoint en 52 semaines. Une augmentation de 36% sur une semaine, ça fait à peu près 0,7 morte en plus, un calcul des plus significatifs qui ne tient même pas compte de la variabilité du phénomène !!!! On nous prend pas pour des cons, mais tout juste. 

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    "Coronavirus : le préfet de l’Aisne, Ziad Khoury, interdit la vente d’alcool" MPI du 24/03/2020.

    Au nom de la protection des femmes, voilà tout un peuple entravé dans son intimité en pleine période de confinement. Il fallait le faire. Surtout que l'alcool en l'occurrence, a des propriétés antivirales… Comme dirait ma grand-mère, le Liban qui dans une crise bancaire sans précédent, n'a-t-il pas assez à faire sur son territoire pour se priver de tels intellectuels ?

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    "Marlène Schiappa alerte sur le risque de violences conjugales durant le confinement" Figaro du 16/03/2020.

    Il fallait qu'elle le fasse, qu'elle tire la couverture sur son gagne pain. Mais de quoi se mêle-t-elle ?

  8. Ping de Léonidas Durandal:

    Dans les commentaires de cette vidéo 95% des jeunes trouvent parfaitement normal qu'elle se prenne une bonne bouffe suite à ses provocations. Par contre, dans 95% des cas, l'homme qui agira ainsi, sera condamné par la justice. Voilà comment le phénomène des violences conjugales est pipeauté de bout en bout :