Accueil » Homme féministe » Le syndrome du dodo chez l’homme occidental
AIMELES Antiféminisme

Le syndrome du dodo chez l’homme occidental

Publié le 21 février 2017 par Léonidas Durandal à 20 h 20 min

« c’est de la faute aux riches », « on peut rien faire », « si un dodo digne de notre nom était au pouvoir tout irait mieux », « vive l’égalité, à bas les discriminations », « c’est de la faute aux racistes », « c’est de la faute aux étrangers », enfin toute phrase qui lui évitera scrupuleusement une saine remise en question et qui le confortera dans son indolence .

Quand le dodo voit des rats, des cochons, des chiens, ou des féministes débarquer sur son île, les plus courageux d’entre eux protestent, mollement. Les autres toisent tous ceux-là de haut, jusqu’à se faire dévorer, eux ou leurs enfants. Quant à la femme dodoïque, elle espère bien transformer tous les étrangers en dodos, ou les faire mourir si elle n’y arrive pas. Tout un programme qu’elle a plus ou moins réussi à mettre en œuvre jusque là.

Issu d’une longue sélection, le dodo d’aujourd’hui ne supporte pas la violence qui lui apparaît comme le plus grand des crimes tandis qu’il est surtout devenu lâche. Il ressent la prise de risque comme dangereusement inutile. L’échec comme inacceptable. Pris dans ses contradictions, il lui arrive pourtant de fantasmer un retour à l’ancien ordre des dodos, sans vouloir comprendre comment il en est arrivé là. Illogique, il ne peut intégrer l’idée qu’il serait plus que jamais servile aux femmes dodos en redevenant meurtrier, et qu’il deviendrait toujours plus dodo au fond de lui. Car en voulant retrouver sa virilité de dodo et en se faisant bien voir, il nourrirait le problème qu’il croyait dénoncer.

Si la chair du dodo mâle n’était pas si dure. Si elle ne sentait pas si mauvais, il y a bien longtemps qu’il aurait disparu. Pour l’instant, il s’accroche encore, désespérément, comme la misère au pauvre monde. Il est à penser qu’après quelques décennies de renoncements divers et variés, il ne restera plus rien du dodo occidental, seulement des histoires que les êtres humains du futurs raconteront à leurs petits en se disant que tout ça, ça n’a pas vraiment existé.

 

78 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Vidéo d'un couple âgé agressé : « Je veux éviter à tout prix la récupération »" Le Point du 28/05/2020.

    Des masos qui ont l'habitude de céder aux pulsions gouvernementales, et qui se soumettent désormais à la moindre racaille.