Accueil » Homme féministe » Le syndrome du dodo chez l’homme occidental
Antiféminisme Aimeles

Le syndrome du dodo chez l’homme occidental

Publié le 21 février 2017 par Léonidas Durandal à 20 h 20 min

aux riches », « on peut rien faire », « si un dodo digne de notre nom était au pouvoir tout irait mieux », « vive l’égalité, à bas les discriminations », « c’est de la faute aux racistes », « c’est de la faute aux étrangers », enfin toute phrase qui lui évitera scrupuleusement une saine remise en question et qui le confortera dans son indolence .

Quand le dodo voit des rats, des cochons, des chiens, ou des féministes débarquer sur son île, les plus courageux d’entre eux protestent, mollement. Les autres toisent tous ceux-là de haut, jusqu’à se faire dévorer, eux ou leurs enfants. Quant à la femme dodoïque, elle espère bien transformer tous les étrangers en dodos, ou les faire mourir si elle n’y arrive pas. Tout un programme qu’elle a plus ou moins réussi à mettre en œuvre jusque là.

Issu d’une longue sélection, le dodo d’aujourd’hui ne supporte pas la violence qui lui apparaît comme le plus grand des crimes tandis qu’il est surtout devenu lâche. Il ressent la prise de risque comme dangereusement inutile. L’échec comme inacceptable. Pris dans ses contradictions, il lui arrive pourtant de fantasmer un retour à l’ancien ordre des dodos, sans vouloir comprendre comment il en est arrivé là. Illogique, il ne peut intégrer l’idée qu’il serait plus que jamais servile aux femmes dodos en redevenant meurtrier, et qu’il deviendrait toujours plus dodo au fond de lui. Car en voulant retrouver sa virilité de dodo et en se faisant bien voir, il nourrirait le problème qu’il croyait dénoncer.

Si la chair du dodo mâle n’était pas si dure. Si elle ne sentait pas si mauvais, il y a bien longtemps qu’il aurait disparu. Pour l’instant, il s’accroche encore à ce monde, désespérément, comme la misère au pauvre monde. Il est à penser qu’après quelques décennies de renoncements divers et variés, il ne restera plus rien du dodo occidental, seulement des histoires que les êtres humains du futurs raconteront à leurs petits en se disant que tout ça, ça n’a pas vraiment existé.

 

76 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo coub) « Le suicide de l’homme occidental par réchauffement climatique », Durandal coub du 17/05/2019.

    Une civilisation qui ne fait plus assez d’enfants depuis bien longtemps, trouve toujours plus de personnes pour affirmer que la naissance d’un enfant chez nous est une catastrophe :

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) « INTERVIEW : CE QUE PENSENT LES FRANÇAIS DES ARMES », MJArmement du 12/11/2018.

    L’Etat assure votre protection les fiottasses. Ces personnes pacifiées semblent gênées de s’exprimer sur le sujet. La liberté d’esprit semble aller de pair avec la possibilité de se défendre.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo Coub) « Perte de sens dans une société féminisée », 09/02/2018.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    « Violée sur la plage lors du bal de fin d’année, son ami forcé de regarder », 7sur7.be du 29/06/2017.

    Elle laisse faire. Il laisse faire. Leur vie valent plus que leur honneur. C’est ainsi que le matérialiste finit toujours par se faire baiser, lui qui se croit plus intelligent que le monde entier. L’athéisme, la féminisation, c’est la loi de la nature de personnes qui se comportent comme des bêtes et qui après viennent chialer parce que le plus puissant l’a emporté. Seulement dans le règne animal qu’ils promeuvent, ils sont en bas de la hiérarchie alors qu’avec leur argent, ils se croient protégés de tout.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    « Sadiq Khan : « C’est une attaque contre des Londoniens innocents qui profitaient d’un samedi soir » », L’Obs du 04/06/2017.

    Des Londoniens innocents ? Pas plus innocents que tous ceux qui sont morts en Libye ou en Syrie. Nous menons des guerres à l’étranger, mais nous ne serions pas responsables de cet état de guerre. Pauvre Occident. Dans un style annexe :

     


     

    La photo serait devenue virale sur twitter. En fait, les journalistes du Parisien, de l’Obs et consors, n’ont rien trouvé de mieux pour se situer au-dessus de la mêlée : une fausse attitude dilettante.

    Mais nos gouvernants ont la solution. Renforcer la censure sur internet. Comme cela, des réflexions comme les miennes qui pourraient aider à comprendre qu’une personne qui pisse contre le vent finit par mouiller sa chemise, n’auront même plus le droit d’exister. La belle blague vient cette fois ci de Thérésa May, la chef du gouvernement britannique :

    « Attentat de Londres: l’extrémisme doit aussi se combattre en ligne, insiste May », L’Express du 04/06/2017.

    Un peuple de Charlimoutons sur le chemin de l’abattoir.

    • Ping de Cyrus:

      Bonjour Monsieur Durandal,

      En ce moment même, sur You Tube, c’est la folie furieuse. Un déchaînement anti-musulman de grande ampleur a lieu, accusant l’Islam de tous les maux. Des expressions telles que  » Fuck Islam « ,  » A good muslim is a dead muslim « ,  » Remove muslims from Europe and return them in their backward countries  » ou encore  » A moderate muslim is the grass. An extremist muslim is the snake hiding into the grass  » fusent dans la section des commentaires de You Tube. Il y a même des Anglo-Saxons qui proposent de boycotter les professionnels de religion musulmane dans les pays occidentaux afin de les forcer à quitter l’Occident et retourner dans leurs pays d’origine.

      Tout cela est bien triste.

      Cordialement,

      Cyrus

      • Ping de Léonidas Durandal:

        Dans les commentaires, il y en a une partie qui n’est pas acceptable et qui concerne les personnes.
        Par contre, les gens ont le droit de critiquer l’Islam s’ils en ont envie, même si en l’occurrence, cela n’a pas l’air de voler bien haut… vous savez, je crois que la majorité silencieuse qui se tait est plus intelligente que ça.

        • Ping de kasimar:

          +100000000000 heureusement d’ailleurs, mais je crains que musulmans soyons prochainement les bouc-émissaires à cause de quelques extrémistes. D’ailleurs si ces gens font des attentats, c’est à cause de ce qu’il se passe en Syrie et en Irak, bombardement des femmes, enfants et vieillards, c’est ce qui les fait vivre et les rend plus nombreux, c’est une sorte de guerre entre l’Etat islamique et la coalition internationale.

          Malheureusement, ce conflit a été importé en Europe et en Amérique

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    « Viol à Evry : le bourreau d’une jeune femme condamné à 30 ans de prison », Figaro du 02/06/2017.

     

    «Quand je sortirai, je niquerai la France». Un complice avait pour sa part reconnu s’en être pris à cette jeune fille «parce qu’elle [était] Française et qu’il [n’aimait] pas les Françaises». Lors du premier procès, le procureur d’Evry avait choisi de dire que ces éléments étaient «faux», car la famille de la victime souhaitait «éviter toute récupération politique».

    • Ping de sonya:

      Ce procureur devrait etre sanctionne . Et les parents prendre 40 gifles!

      • Ping de Léonidas Durandal:

        Et la fille ? Tout vient d’elle qui n’a pas voulu remettre en question ses idéaux même au milieu de ce merdier. Rien n’est possible contre la liberté de conscience. Si vous pouvez violer une fille et que cette fille ne veut pas comprendre qu’une partie des viols vient de la pauvreté fabriquée par l’immigration de masse, c’est du suicide, et tous les autres qui feront de même autour, auront moins tort que celle-là. Vous rendez vous compte ? Est-ce que vous croyez qu’un homme politique peut faire quelque chose pour un peuple qui se comporte ainsi, qui ne veut pas se défendre.

        Mise face à ses contradictions, elle a sombré dans la dépression… certainement pas à cause du viol, et même si effectivement, la mauvaise éducation qu’elle a reçu a dû jouer un grand rôle dans son effondrement.

        • Ping de Manuela:

          Ceux qui commettent ces viols ne sont pas obligatoirement d’origine étrangère.

        • Ping de sonya:

          Donc elle se fait violer de la maniere la plus barbare qui soit par des racistes turc qu’elle ne connaissait pas  c’est sa faute .C est a elle de se poser des questions sur son malheur mais pas les violeurs. Eux non c est eux les victimes d un systeme? .bon je crois que je me suis trompe en venant sur ce site . Je le quitte .

          • Ping de Manuela:

            c’est plus complexe que cela.

            cela dit moi non plus je ne défendrais jamais un crevard biberonné au porno, qu’il soit pauvre ou riche ça ne change absolument rien, et d’ailleurs qu’est ce ça m’énerve qu’on mette toujours tout sur le dos de la pauvreté.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Je n’ai pas du tout écrit cela.

          • Ping de Lolo:

            Ouais enfin presque Leonidas:   » un crime de cette nature n’est pas du tout traumatisant et si elle est traumatisée et en dépression c’est de sa faute, au cause de sa contradiction entre le fait de ne pas être raciste et être victime d’un étranger lolilol! »

            Non Leonidas, sachez qu’un viol ( qui puis est sur une gamine) est un crime gravissime et traumatisant, et en aucun cas la faute de la victime. De manière générale, une dépression post-traumatique résultant d’un crime n’est pas de la faute de la victime, sachez-le.

            Je comprends très bien que notre lectrice a pu mal prendre vos propos indignes!

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Arrêtez de défendre maman bon sang (pour dire d’ailleurs l’inverse de ce qu’elle affirme et défendre vos idées : second viol).
            Je vais reprendre uniquement l’éclair de masculinité que vous avez eu même s’il est noyé au milieu des larmes, chacun peut avoir sa chance dans la vie : je n’ai aucunement dit qu’il n’y avait pas eu une dépression post-traumatique. Je souligne simplement que si sa vision générale du monde obère sa réflexion personnelle, sa guérison en sera retardée d’autant. Voilà d’ailleurs ce qui est en train d’arriver et ce que des gens comme vous, ou sa famille, ou le procureur, favorisent. Entre le racisme et le déni, il y a la prise en compte objective des faits : l’immigration incontrôlée favorise les viols, et dans ce cas précis, ne pas le voir, c’est faire preuve d’un aveuglement suspect. Car en plus, cette idée peut la guérir de ses fantasmes, au moins politiquement. Cela n’enlève d’ailleurs rien à la responsabilité personnelle du violeur, ou au traumatisme de la victime ou je ne sais quoi.

            Je vais vous dire, ce qui est horrible dans vos raisonnements à tous, c’est cette volonté de donner raison aux uns ou aux autres, incapables que vous êtes d’entrer dans les nuances de la réflexion. Vous êtes d’affreuses brutes qui devez vous adonner à des efforts pour convertir ce coeur dur.

          • Ping de Manuela:

            Monsieur le Surdoué, je sais très bien que ce n’est pas ce que vous avez écrie.

            Nous n’avons pas tous la même capacité d’analyse que vous. Vous devriez y réfléchir…

            Vous avez raison, le plus traumatisant ce n’est pas tellement l’acte en lui même. Le viol n’est pas un meurtre.

            Tout le monde ne peut pas le comprendre, à commencer par la victime, qui comme vous le dîtes était certainement mal avant le viol. (Mais ça reste une hypothèse).

             

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Si mes lecteurs reconnaissaient qu’ils n’ont pas la même capacité d’analyse que moi, ils me poseraient des questions, même idiotes, plutôt que vouloir chercher à me convaincre, ou bien ils donneraient leur avis sans vouloir forcément détruire le mien, ou bien ils n’entreraient pas dans la provocation. En vérité, ils commettent péchés d’orgueil sur péchés d’orgueil et sont persuadés de valoir bien plus que moi. Ce sont des prétentieux qui doivent se convertir. Ils sont là pour être fouettés et combler leurs manques. La première chose qu’ils doivent faire, c’est donc abandonner cette attitude orgueilleuse. Après, la discussion sera peut-être possible. Car en ce moment, elle n’est que médiation affective pour femmes.

            Je vais vous dire de quoi nous discutons en vérité derrière ce vernis logique emprunt d’affectivité : « est-ce que Léonidas Durandal est un être humain pour que nous puissions lui faire confiance », discussion inutile au possible de personnes qui passent complètement à côté de l’essentiel : seul Dieu permet d’accepter l’altérité. Il faut se tourner vers Lui, pour pouvoir accepter les opinions différentes. Mais les gens veulent se construire idoles sur idoles, et moi, je devrais être l’une de celles-là, et défendre leur vision religieuse du pouvoir terrestre. La belle rigolade. Dès lors, je suis obligé de fouetter, et comme j’aime cela, il ne faut pas me le demander deux fois.

            Oh lecteur ! Tu ne trouveras pas une idole en lisant Léonidas Durandal. Tu trouveras du sang, de la sueur et des larmes, mais à la fin : la victoire !

            Merci Manuela pour vos interventions quand elles sont justes comme celle-là. Que les autres suivent votre exemple les petits filous, et tout ira pour le mieux.

          • Ping de Manuela:

            Je ne donne raison à personne par contre j’accuse tout les parents. Une victime de viol peut avoir de l’empathie pour son agresseur quand elle a compris certaine chose.

          • Ping de Manuela:

            De la pitié, de l’indulgence, mais peu importe, en tout cas on peut essayer de les comprendre sans pour autant excuser leurs actes (je ne vous accuse pas de le faire).

            C’est pour cela que j’apprécie et partage la même vision que Natasha Kampusch sur son calvaire, parce que justement les gens jugent toujours sans recul.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Ah oui, cette fille, elle est formidable. Quand elle a osé dire qu’il lui restait de la compassion pour son kidnappeur, toute la population s’est retournée contre elle. Ils tenaient plus à leurs croyances sur l’image du méchant qu’à la vérité. Les voilà les hypocrites.

          • Ping de sonya:

            « En vérité, ils commettent péchés d’orgueil sur péchés d’orgueil et sont persuadés de valoir bien plus que moi » mais non en tous cas pas moi je me considère ni au dessus ni en dessous de personne juste moi .Je vous remercie d’avoir développé votre 1er réponse très déroutante pour moi  .

            En parlant de politique qui favorise le grand n’importe avez entendu parles des droits sexuel qu’on souhaite instruire à nos enfants via l’éducation sexuelle ? peut être dans ce cas je me permets de vous transmettre à vous et aux lecteurs du « blog Les professionnels contre l’Education sexuelle et les droits sexuels » très instructifs avec une pétition à signer . http://pros-contre-educsex.strikingly.com/

             

             

          • Ping de Manuela:

            Monsieur Léonidas, les gens aiment les pervers ils en ont besoin, ça leur permet de ne pas remettre en cause la négligente éducation qu’ils donnent à leurs enfants.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            J’ai un pervers dans mon environnement et il prospère de manière fantastique. Le type s’adapte tellement à toutes les situations, il répond tellement aux attentes des gens puis en les oppressant pour ses propres intérêts, que personne n’ose rien dire. Tous, à peu près, préfèrent la tyrannie plutôt que la justice, la vérité, les efforts. Ce type là m’a plus appris sur le monde que n’importe quel politicien. Dans un sens, je suis content qu’il m’ait montré la profondeur de la nature pécheresse humaine.

  7. Ping de Cyrus:

    Bonjour à tous,

    J’ai remarqué à quel point le monde anglo-saxon est hypocrite. À croire que c’est dans sa nature. Chaque fois que les Conservative WASP sont en opposition avec les SJW et autres fofolles du monde d’aujourd’hui, ils se comportent en  » conservateurs « . Mais, chaque fois que l’Islam (désormais LA religion qu’il faut détester, parce qu’elle est inchangeable, virile, solide et patriarcale) entre en ligne de compte, LÀ, et SEULEMENT LÀ, d’un seul coup, ils se comportent comme des pétasses gauchistes apeurés.

    Plus je vieillis, plus je HAIS les anglo-saxons. Ce sont des pourritures, des hypocrites, lécheux de culs homosexuels et féministes, soutiens d’Israël, émotifs, inconstants, libéraux, libertaires, et pour d’autres, libertariens. Fumeur de marijuana, lâches, adeptes des  » gay rights  » et des  » women rights « … surtout face aux musulmans, cette figure de l’altérité honnie. Des impérialistes culturels avec leur agressivité du  » My My My « , nihilistes, leur régime de l »enthousiasme obligatoire fucking fake,  » so tolerant  » (OMG OMG OMG LOL LOL LOL),  » so open « , mal élevés et incultes.

    Vivement que j’arrive au pouvoir et que je leur règle leur compte.

    Vous ne pouvez pas savoir à quel point j’ai hâte de devenir Maire de Montréal et un jour, je l’espère aussi, Premier Ministre du Québec.

    Je suis animé d’une telle rage, d’une telle haine viscérale pour tout ces enculés. Et d’une si grande tristesse.

    Quel monde pourri.

    Cyrus

    • Ping de Manuela:

      Je comprends tout à fait.

      L’impérialisme culturel de la gauche est un virus qui s’attaque aux plus faibles, (comme les enfants) en les entrainant de force dans un monde où leurs rêves seront détruits.

      Pour certain il s’agit d’une maladie auto-immune, le gauchiste est victime son propre orgueil, rongé par l’envie, détruit par son avidité de pouvoir absolu.

      Les traitements naturels sont souvent voir presque toujours les plus efficaces, alors laissons la nature se charger de leur cas…

      c’est en effet un monde pourri;

      Un monde où le pauvre devient orgueilleux

      Un monde d’auto-satisfaction

      Un monde narcissique

      Un monde où l’homme se prend pour Dieu.

      • Ping de Cyrus:

        Rebonjour Madame Manuela,

        Je tiens seulement à préciser qu’à titre personnel, je ne fais pas partie des plus faibles. La preuve étant qu’après 17 années au Québec (suite à mon retour au Québec en 2000, car j’y ai vécu de 1990 à 1998), je suis toujours debout, bien qu’exténué. Plus motivé que jamais à conquérir le pouvoir pour changer les choses.

        Le pouvoir, c’est la capacité d’agir.

        Cordialement,

        Cyrus

    • Ping de Lou:

      Si je peux me permettre, c’est quand même bizarre de detester les anglo-saxos mais de vouloir les gouverner.

      • Ping de Cyrus:

        Bonjour Madame Manuela,

        En effet. Merci de votre compréhension. L’individualisme libéral anglo-saxon m’épuise. Mentalement, la puissance psychique de  » La Chose  » est telle qu’il faut être très fort pour résister à sa propre destruction.

        Bonjour Lou (je ne sais si vous êtes un homme ou une femme ; une fois su, je le mettrai devant votre pseudonyme),

        Ce n’est là qu’un paradoxe. En fait, j’ai le choix entre subir ma vie en subissant leur  » civilisation  » ou d’être acteur de ma vie en tentant de réformer radicalement la leur. J’ai choisi la seconde option.

        Quand bien même j’échouerai, je sais déjà que j’aurais fait trembler leurs assises civilisationnelles.

        C’est un peu le drame de ma vie : aller en politique alors que l’on déteste les gens et le pays dans lequel on habite. Je ne saurais nier, pourtant, la réalité.

        La politique est la seule chose qui me retienne encore au Canada. Ce n’est certainement pas un Justin Trudeau ou même un Kevin O’Leary (qui aspire à devenir Premier Ministre du Canada en devenant le chef du Parti Conservateur fédéral) qui me convaincront de demeurer dans ce pays.

        Ne parlons même pas d’un Philippe Couillard, l’actuel Premier Ministre du Québec, ma province de résidence, qui me fait de plus en plus honte, et me met en colère fréquemment.

        Madame Manuela, du pays duquel vous êtes partiellement originaire, vous eûtes au moins la chance d’avoir pendant 32 ans Antonio de Oliveira Salazar.

        J’aimerais que le Québec ait également un Antonio de Oliveira Salazar. Les gauchistes, mais aussi les droitistes, me désespèrent. Ils ne sont à la hauteur de rien.

        Cordialement,

        Cyrus

        • Ping de Lou:

          Bonjour M.Cyrus, je suis une femme 🙂

          Je comprends votre exaspération j’ai vécu un temps au Québec, la population est sympathique mais tout ce que vos décrivez m’avait également  dérangée. J’avais cru comprendre cependnat que vous étiez originaire d’Iran ? Ce pays ne semble ne pas encore avoir écouté les sirènes du féminisme, si comme vous, j’avais la chance de venir d’un pays moralement droit je retournerais y vivre.

        • Ping de kasimar:

          C’est vrai, l’occident est un endroit où il n’y a pas d’avenir, l’Iran est une puissance émergeante, j’avais lu un jour que vous ne supportiez pas les ayatollahs, attendez de voir qu’ils soient renversés par un autre gouvernement et peut-être il fera plus bon vivre. Enfin c’est vous qui voyez

        • Ping de Manuela:

          Bonjour Cyrus excusez moi du retard.

          Concernant Salazar je n’ai que les témoignages de mes grands-parents, j’ai écouté Alain Escada à ce sujet. Je sais que la religion catholique était très présente (d’ailleurs hommes et femmes étaient séparés à l’église, les femmes portaient des mantilles, elles n’assistaient ni aux enterrements, ni aux baptêmes…)

      • Ping de Cyrus:

        Bonjour Madame Lou,

        En y repensant ces derniers jours, je me suis rendu compte de la portée de votre remarque. En réalité, elle est bien plus profonde qu’elle n’en a l’air. Ce ne sont pas seulement les Anglo-Saxons que je rejette (collectivement, entendons-nous bien, il y a des individus respectables), mais aussi les Québécois de souche française et de langue française qui sont en-dessous de tout. Je suis dégoûté de cette société. Elle me fait vomir, me désespère et me donne seulement envie d’y commettre des massacres d’envergure hitlérienne.

        Néanmoins, à bien y réfléchir, et bien que j’étais conscient que ma pensée ne tenait nullement debout (à savoir qu’il est peu important que l’on aime un peuple, on peut quand même le gouverner), je me rendais compte aujourd’hui et en repensant à ce personnage hors-norme que fut Antonio de Oliveira Salazar qu’il FAUT absolument aimer un tant soit peu son peuple (voire même beaucoup) en plus d’aimer son pays (d’origine ou d’adoption pour les immigrants) pour le servir efficacement. Si l’on a pas la  » drive cosmique  » pour défendre un peuple que l’on gouverne, alors on ne le défendra pas. On se réjouira de son humiliation. On jouira de sa souffrance. Et c’est mon rapport au Québec ET au Canada.

        J’ai bien peur qu’il ne me reste qu’une seule option : quitter définitivement ce pays de dégénérés amoraux et mal élevés et m’installer soit en Iran soit dans un autre pays avec un peu plus de liberté, mais aussi de la moralité et non pas l’humiliation quotidienne que représente la vie ici, sans parler de cette impolitesse insupportable qui consiste à tutoyer une personne.

        J’EN AI MARRE. MARRE. MARRE. MARRE. MAIS VRAIMENT MARRE.

        Que les gens d’ici sont mal élevés, c’est pas croyable, bon sang !

        Maudit soient-ils, ces Québécois ! Les rejetons pourris du royaume de François 1er ne font que transporter génétiquement, après plus de 400 ans d’histoire en Amérique du Nord, que de la merde. C’est dégoûtant. C’est révoltant. C’est répugnant. C’est désespérant.

        Et pourtant, Madame Lou, j’ai la politique dans le sang. Elle m’habite comme une passion mortelle. C’est comme les danseurs naturels. Ils ne peuvent s’empêcher de danser dès qu’ils en ont l’occasion.

        Alors, que faire ?

        Que faire dans cette époque faussement gentille, faussement sympathique, faussement souriante, faussement cultivée, faussement savante, faussement honnête, faussement généreuse, faussement amicale et faussement vivante ? Hein ? Que faire ?

        Je comprends certaines personnes d’aller dans DAECH. Il y a de quoi. Quand il n’y a plus ni Père, ni Roi, ni Christ, ni Dieu, ni Église, ni Nation, ni Chevalerie, il y a la chevalerie… des autres.

        En réalité, l’Occident est un CORPS MORT sur lequel des gens incompétents et malfaisants font de l’acharnement thérapeutique.

        Bien à vous,

        Cyrus

    • Ping de kasimar:

      Les Anglo-Saxons ces peuples qui n’ont que coloniser, piller, génocider (pas dans son sol of course ! ), exporter leur culture qui est un bouillie insensée de trucs fades mais pire qui a détruit des cultures qui elles tenaient debout, faire la morale aux autres puissances et qui ont construit leur pays en plusieurs siècles sur le sang … oui oui moi aussi je les hais et je te comprends

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.