Accueil » Domination féminine » Les violences faites aux hommes continuent d’être ignorées
Antiféminisme Aimeles

Les violences faites aux hommes continuent d’être ignorées

Publié le 3 décembre 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Article initial sur « Patriotisme de clocher ». Je crois que je n’ai pas l’archive complète et le blog a été malheureusement supprimé : la suite pouvait être lue ici

 

En cette « Journée internationale contre les violences faites aux femmes », François Hollande a annoncé un « plan global » pour les femmes victimes de violences. Lutter contre la violence illégitime est un noble combat. Mais le gouvernement n’est-il pas en train d’ignorer la souffrance d’une partie importante des victimes de violences ?

Une enquête réalisée en 1980 sur la violence au sein des foyers américains (Behind Closed Doors: Violence in the American Family [disponible en librairie] de Murray Arnold Straus, Richard J. Gelles, Suzanne Steinmetz) révèle que les femmes commettent près de la moitié des violences physiques. Suzanne Steinmetz, l’un des auteurs de cette enquête, a remarqué que « [le] crime le plus sous-estimé n’est pas la femme battue, mais le mari battu ».

Dans la majorité des cas, les violences étaient commises simultanément par les deux conjoints. Néanmoins, l’étude a aussi révélé que dans 27% des cas, le mari était le seul coupable de violence physique et que dans 24% des cas, la femme était la seule coupable de violence physique. Les auteurs démontrent aussi que 4,6% des hommes mariés seraient battus par leur épouse, une proportion qui suggérerait la présence de « plus de 2 millions d’épouses très violentes » rien qu’aux États-Unis. Alors que 47% des maris violents avaient battu gravement leur femme au moins 3 fois au cours de l’année étudiée, 53% des femmes violentes avaient battu gravement leur mari au moins 3 fois au cours de l’année étudiée.


« Comme le montre la gravure du XVIIe siècle illustrant cet article, la violence commise par des femmes contre leur époux n’est pas une nouveauté. Dans son article Les hommes : victimes inacceptables de la violence maritale (en anglais), le docteur Malcolm George explique que même si ce type de violence illégitime a été exposé dans des livres depuis les années 1950, les premières références à des « hommes battus » dans des travaux universitaires n’ont été faites qu’en 1977 par Suzanne Steinmetz. »

 

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

29 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Roger Moore victime de violences conjugales » L’Express du 23/05/2017.

    S’il avait répliqué, les féministes l’auraient accusé de domination patriarcale…

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Farid : « Ma femme m’a frappé au moins dix fois » », Saphirnews du 29/02/2016.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Un de mes contacts sur Facebook a essayé de sensibiliser ses « amis » sur les violences conjugales faites aux hommes. Il a partagé un de mes liens et voici quelles ont été les réactions immédiates :

    ho bat humour4

     

    D’un côté une femme qui minimise le phénomène comme pour mieux protéger la plainte de ses soeurs. Et de l’autre, un homme qui le prend sur le ton de la rigolade. Le débat est clos.

    L’homme victime d’une femme dans son intimité est pris en tenaille : soit il se défend et sera accusé de violences conjugales. Soit il se laisse faire, et il est accusé d’être un lâche et on se moque de lui. Le féminisme qui participe à accentuer cette tendance détruit ainsi toute représentation masculine dans la famille et la soumet aussi bien socialement qu’intimement.

    • Commentaire de Manuela:

      parce que la femme violente est avant tout une victime qui répond à la violence qu’elle subit voilà c’est pas compliqué à comprendre, sauf que dans la réalité il existe beaucoup plus de femme manipulatrice que de femme battues et d’hommes violent. Je me demande même parfois si certaines femmes battues ne sont pas en fait des femmes violentes.

      • Commentaire de Manuela:

        j’ajouterai même que les hommes qui se font gifler dans les films par exemple le sont très souvent, dans des scènes sensées êtres comiques, surtout si l’homme a un geste déplacé ou s’il tente d’embrasser maladroitement une femme par surprise il mérite bien une torgnole, alors que la situation inverse serait intolérable.

        • Commentaire de sonia:

          je pense perso que si on ne veut pas voir le problème des hommes battues c’est peut être aussi a cause de l’image de l’homme fort et indestructible qu’il y a dans notre société ( et d’autre aussi) . D’où les moqueries quand un homme se plaint de la violence qu’il peux subir de sa femme .

          • Commentaire de Manuela:

            oui c’est ça, surtout si il est taillé comme un rugbyman et que sa femme est épaisse comme un carrelet de six semaines, ce ne serait malheureusement pas crédible et pourtant.

          • Commentaire de kasimar:

            Malheureusement entre une société qui ne va pas au delà des clichés comme vous dites et une société

            En fait le problème est que la société assimile la plupart du temps la violence à la condition physique. Mais jamais il n’a été fait mention de la violence verbale, psychologique … qui est beaucoup plus utilisées, en tout cas les harpies vont plus loin dans ce cas-là mais toujours dans la culpabilisation la plus malhonnête et la plus grotesque qui soit. Bien sûr celà ne concerne que les hommes ,les bouc émissaire de la secte favorisée et favorite.

            Les hommes battus ne datent pas de la libération des femmes il y a quelques décennies, ça c’est ce que la société bien-pensante veut nous faire avaler.

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        Elles sont super violentes, mais une autre forme que celle physique. Beaucoup d’hommes sont soulagés de changer de femme dans une relation violente, véritablement libérés.

    • Commentaire de Manuela:

      je me demande toujours comment un homme peut porter plainte pour violence conjugale? parce qu’il y’a plusieurs violences finalement on pourrait les classer violence physique, violence psychologique et violence affective.

    • Commentaire de observateur:

      Je vous conseille de vous méfier du terme pervers narcissique. Ce terme, popularisé par le livre de la féministe Hirigoyen pour projeter sur les hommes des comportements qui sont beaucoup plus fréquent chez les femmes: le mot pervers est masculin et associé automatiquement à des hommes dans l’inconscient collectif.

      Sur un autre forum un utilisateur avait parlé de préférer le terme de manipulatrice narcissique qui peut se mettre beaucoup plus facilement au féminin et qui décrit mieux le problème. Je crois que c’est une bonne idée.

      On peut aussi parler de PND: personal narcissic disorder.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Tandis qu’elle a torturé son partenaire, elle ne fera pas de prison. », Le Point du 28/05/2015.

    On imagine le résultat si le procès n’avait pas été médiatisé…

  5. Commentaire de gastirad39:

    Léonidas: Il existe une nouvelle forme de violence envers les hommes dans notre société: la violence policière commanditée par les femmes envers les hommes qui leur déplaisent. En effet, dans la société actuelle, rendue insensible aux souffrances des hommes par 20 ans de campagnes de propagandes sexistes gouvernementales présentant les hommes comme des bourreaux oppresseurs, toute plainte de femme envers un homme est obligatoirement suivie d’effets par la police, avant même toute vérification.Il existe même des « protocoles d’intervention policière » rendant obligatoire l’arrestation, la garde à vue … « du plus corpulent et/ou musclé des 2 en cas de doute de la police (ex mari blessé, mais femme portant plainte pour violences !) Noter aussi que les journaux présentent comme « récidiviste » tout homme plusieurs fois accusé,( de violences ou non paiement de pension …) sans même qu’il ait été jugé. Aux USA, les « meurtres » de noirs par des policiers blancs (tirs dans le dos …)sont la conséquence de cet état de fait.

    • Commentaire de observateur:

      Je suis d’accord avec vous mais je me permets d’ajouter une chose, cette violence par « policier » interposé des femmes contre les hommes n’est pas nouvelle. Il n’y a qu’à voir les histoires aux US de femmes blanches qui ont déposé des fausse accusations de viols contre des noirs pour voir la foule des hommes blancs accourir et défendre ces demi-mondaines en mal d’attention qui se trouvaient ainsi satisfaites d’avoir un lynchage organisé en leur honneur.

      L’affaire Diallo – Strauss Kahn s’inscrit dans cette même famille de lynchage en inversant blanc et noir à mon avis.

      La chose qui est nouvelle c’est que la justice et les institution policières, au lieu de chercher à réprimer cette folie ne font que l’encourager, principalement à cause de leur infiltration par les féministes et leur alliés qu’on commence à cerner de plus en plus précisément.

      L’ordre dans le chaos comme diraient ces gens là.

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        Oui, il y a des choses qui ne changent pas, mais que personne n’a ouvertement révélé ni combattu jusque là.

      • Commentaire de kasimar:

        Dans le bouquin « pourquoi les femmes tuent » que j’ai présenté dans un autre billet de Leonidas, il y a justement, dans les dernières pages, il est très bien expliqué comment le féminisme a volé au secours de Ilsa Koch, une femme qui a exercé les pires sadismes dans les camps de Buchenwald.

        Le féminisme a servi pour pratiquement toutes les idéologies et les politiques depuis son existence officiel vers le 18ème siècle.

        Il sert encore pour les Femens aujourd’hui pour promouvoir la laïcité et lutter contre tous les « intégristes »

  6. Commentaire de kasimar:

    Une étude scientifique vient de montrer que les hommes étaient plus sensibles au stress de leurs épouses.

    http://www.topsante.com/medecine/troubles-cardiovasculaires/avc/prevenir/un-mariage-heureux-gage-de-bonne-sante-cardiovasculaire-248013

    • Commentaire de Alexandre:

      Bonjour, cela semble en effet être une constante… Combien d’hommes, pour ne pas être dans une lutte permanente pour simplement se faire respecter, se réfugient ainsi dans le silence face aux jacasseries stressantes et agressives de leur inusables mégères ? Or ce silence, cette énergie contenue, génère un stress considérable. Les femmes (encouragées dans leur travers par le système) tuent ainsi bien plus massivement les hommes que l’inverse.

      Pour le plaisir:

      https://www.youtube.com/watch?v=-U38LDYKsDA

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « La tortionnaire s’explique devant le tribunal », Figaro du 09/04/2015, Lucile Quillet.

    Si on peut parler d’explications… tout simplement révoltant. La Procureure n’a demandé que 5 ans ferme pour actes de barbarie, séquestration, harcèlement moral, menaces, coups et blessures, car au-delà, elle n’aurait rien obtenu à l’encontre d’une femme.

  8. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Un homme battu brise l’omerta » Sud ouest du 08/02/2015.

  9. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Prévention du cancer que pour les femmes :

    Figaro santé du 18/10/2013

    Parce qu’elles le valent bien

  10. Commentaire de kasimar:

    55ae21bef87814e471375141acf0245e

    Merci pour cet article de démarche honnête et rigoureuse. 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription