Accueil » Etat de droit et politique » Affaire Dieudonné : M Valls est-il cynique ou sous l’influence de sa femme ?
Antiféminisme Aimeles

Affaire Dieudonné : M Valls est-il cynique ou sous l’influence de sa femme ?

Publié le 9 janvier 2014 par Léonidas Durandal à 16 h 06 min

Parfois il arrive que la petite histoire se mêle à la grande dans d’étranges accords. Les princes et les rois de ce monde prennent des décisions de manière officielle, en arguant de raisons officielles, tout en conservant pour eux des motivations plus profondes.

La « grande » histoire.

 

Officiellement M Valls a décidé d’avoir la peau de M Dieudonné parce que cela lui a été demandé par son propre parti, au nom de la lutte contre l’antisémitisme. En vérité, ce gouvernement en perte de vitesse et sous influence de personnes de la communauté juive apeurées par le moindre phénomène de contestation du lobby sioniste, ne peut plus compter que sur la popularité unique d’un de ses ministres, celui de l’intérieur, pour faire le sale boulot de la répression et de la désinformation qui devra masquer la misère d’un échec complet, idéologique et pratique, de nombreuses années de progressisme. team quenelleA cette fin, M Valls a sorti l’artillerie lourde avec les « zheures les plus sombres de notre histoire ». Le petit peuple des crédules va-t-il suivre ? Pas certain. Le système politico-médiatique doit désormais en faire des tonnes pour arriver à un résultat médiocre. Car de mouvements sociaux en mouvements sociaux injustement dénigrés, il en devient de moins en moins crédible. Il s’enfonce ainsi dans le mensonge et la manipulation plus que jamais, mais aussi dans la censure sociale jusqu’à dénoncer des lycéens pour les faire condamner à cause d’une photo où ils ont été pris en train de faire la quenelle, répression organisée grâce à l’entremise d’un de ces professeurs qui excelle aujourd’hui comme hier dans la collaboration. En vérité, pour préserver une paranoïa délirante et communautaire, certains n’ont plus de limites. Cela devrait les inquiéter s’il leur restait un tant soit peu de conscience, mais cette maladie sociale les rend d’autant plus aveugle qu’en arrière plan, c’est non seulement leur équilibre mental qui est en jeu, mais aussi leur position sociale. S’il leur reste un brin de lucidité, ils font dans leur froc en face d’un golem dont ils sentent bien qu’il est prêt à tout. L’absence de morale, ou la « morale individuelle » montre ici son échec complet. Des adultes référents se disant animés par de hautes valeurs, sont capables de dénoncer les élèves dont ils ont la charge, de les faire embastiller en toute bonne conscience quand ceux-là ne manifestent plus pour l’idéologie de leurs professeurs, et ils sont soutenus en cela par leur ministre, notre ministre de l’éducation nationale à tous, qui s’énerve quand on lui demande des comptes et qui n’y voit qu’un fait divers de plus dont on ne devrait pas se préoccuper (3). Après leur garde à vue, ces lycéens passent aujourd’hui même en conseil de discipline. Pour une seule photo qui a circulé sur internet où ils miment un geste sujet à interprétation, notre système éducationnel est en train de faire preuve d’autorité, au-delà de toute mesure. On rêverait que ce même système scolaire féminisé soit capable d’autant de zèle pour forcer les élèves à acquérir les apprentissages scolaires de base, ce pour quoi il est fait, en théorie (4).

 

Faillite institutionnelle

 

Chaque jour nous révèle son lot de faillites idéologiques institutionnelles. Et cela, en toute bonne conscience. Au nom de la lutte contre le fascisme, nos professeurs se comportent en fascistes, nos journalistes mentent, délirent, s’attaquent à la liberté d’expression, sciant étrangement la branche sur laquelle le peu d’humanité qui leur reste est perchée, et des ministres de gauche partent en guerre contre l’art, la culture, la liberté d’expression. Tout ce système possède sa propre logique. Animé de bonnes intentions, les siennes, il dit lutter pour le progrès alors même qu’il s’enfonce dans un type de décadence morale qu’aucune autre époque n’a connue. Pour eux, la catastrophe civilisationnelle n’existe pas, tandis qu’objectivement, toute notre société est en train de crever la gueule ouverte, et en premier lieu, la famille mais aussi tous ces citoyens dont la sacro-sainte liberté de choix nous mène collectivement à la dépression.

 

Comment des gens doués d’intelligence peuvent-ils cautionner un tel échec ?

 

Il faut être entré dans un délire social, comme je viens de l’écrire, mais il faut aussi que des choix de vie personnels « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

3 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Tollé après les propos de Dumas sur Valls, « probablement » sous « influence juive » », Le Monde du 16/02/2015.

    C’est marrant cette façon de vouloir nier les évidences…

    Anelka avait déjà repris ma remarque il y a presque qu’un an. Mais il n’y a pas plus aveugle que ceux qui ne veulent pas voir #CharlieMoutons

  2. Commentaire de kasimar:

    « par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël » Quand même! vous avez oublier le quand même.Sinon en parlant d’humour, un type qui ressemble trait pour trait à Soral a parodié Soral dans le Soral show 1,2 et 3 . Que l’on soit pour ou ceontre Alain soral il faut reconnaître que les vidéos disponibles sur Youtube sont extrêmement hilarante. A visionner fou rire garanti.

  3. Commentaire de ALEXANDRE:

    Très drôle la vidéo coup de poing avec la talmudo-feministe!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription