Accueil » Domination féminine » (Vidéo) Permis de tuer pour les femmes victimes de maris violents, le cas Alexandra Lange
AIMELES Antiféminisme

(Vidéo) Permis de tuer pour les femmes victimes de maris violents, le cas Alexandra Lange

Publié le 13 novembre 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

125 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Pauline Dubuisson, le procès de la "mortelle séductrice" qui partagea la France" figaro du 01/02/2021.

    Une femme "trop libre pour son époque" note la journaliste, et des jurés essentiellement masculins…

    "Trop libre", heureusement qu'il n'y en a pas trop des femmes libérées de ce genre qui tuent leurs anciens amants après les avoir trompés…

    Et puis, ces "jurés hommes" vont lui permettre d'échapper à la mort, tout comme elle échappera à la mort alors qu'elle aura copieusement collaboré avec l'ennemi durant la seconde guerre mondiale. Le "cul aux vainqueurs" semble très admissible pour notre clo clo de journaliste. Enfin, comme d'une cerise sur le gâteau elle ne fera que 7 ans de travaux forcés pour avoir assassiné un innocent. Le permis de tuer et de collaborer avec l'ennemi était déjà en gestation pour les femmes de cette époque. Comme d'un symbole, cette femme médecin (soit disant oppressée mais qui aura pu accéder à un haut niveau d'études dans les années 50) se suicidera, ce qui attend également nos femmes modernes à plus ou moins longue échéance.   

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Rouen : dix ans de prison pour avoir tué son conjoint violent" AFP du 27/10/2020.

    10 ans de prison pour avoir tuer son mari à froid. Et 25 ans de prison pour Jonathan Daval pour avoir tué sa femme sous le coup de l'émotion. 

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.