Accueil » Etat de droit et politique » Ukraine : l’effondrement d’un pays féminisé
AIMELES Antiféminisme

Ukraine : l’effondrement d’un pays féminisé

Publié le 6 avril 2022 par Léonidas Durandal à 13 h 00 min

Il n’est pas étonnant que l’effondrement de l’Ukraine ait résonné fort parmi les Français, au-delà des manipulations politiques et médiatiques. D’instinct, l’électeur français a vu son image dans celle des Ukrainiens, car ce pays corrompu et féminisé ressemble au sien. Il ne s’est pas demandé si l’Ukraine avait mérité son sort, ou quelle était la logique de cette histoire, il y a vu le pauvre individu prisonnier des mâchoires de l’histoire, comme lui-même se sent impuissant face à une corruption à laquelle il participe. A revers, l’intervention de Vladimir Poutine introduit la possibilité d’un choix dans l’histoire. Elle signe là un retour de l’autonomie individuelle, et donc un retour du mâle sur la scène internationale, image assimilée à celle du dictateur dans notre imaginaire collectif :

L’autre n’existe pas, ou bien sous forme maléfique, comme dans n’importe quelle tribu où le père est une seconde mère.

Mais que nous montre exactement l’Ukraine de nous-mêmes ? Quelle est cette féminisation dont je parle ? Et en quoi l’Ukraine et les Ukrainiens sont-ils responsables de leur effondrement ? Car il pourrait m’être opposé que la Russie a envahi l’Ukraine, qu’elle est donc une victime des hasards de l’histoire. Loin de là, comme un bon père, je voudrais réintroduire la notion de responsabilité là où elle a disparu.

 

Une société complètement corrompue, depuis de nombreuses années

Je ne vais pas remonter à une histoire que je ne connais pas, mais seulement à cette dernière décennie, avant la guerre, et analyser ce qui nous est arrivé d’Ukraine, en France.

L’immigration ukrainienne, les belles Ukrainiennes, parlons-en puisque dans le milieu droitard européen, il y a un fantasme sur le sujet.

Voilà le genre d’images que j’ai vu passer sur gab

Les premiers clandestins de cette espèce qui sont arrivés en France, s’appelaient les femens, un groupe d’activistes putassières travaillant pour l’otan et avec pour seul objectif de corrompre notre société autant que le pays qu’elles avaient quitté. Non pas qu’elles en aient eu pleinement conscience, mais parce qu’elles incarnaient cette dégénérescence dans leur corps et dans leur état d’esprit. Déjà opposées à Vladimir Poutine, favorables aux unions de duos homosexuels, salissant la religion catholique jusque dans ses temples, les fémens ont amplement prouvé leur désir de nuire au corps social. Elles ont trouvé de nombreux relais ici.

L’Ukraine est aussi un des seuls pays de l’est où la gay pride connaît un succès certain. Plus encore, voilà un pays qui a autorisé sans remord la vente du corps de ses femmes aux pédés occidentaux. La GPA y est devenue une industrie. Nos pauvres féminisés de gauche regrettent que la guerre ait stoppé la livraison d’enfants (lien 2). Nos pauvres féminisés de droite voudraient protéger ces mères victimes de la barbarie des hommes. Là encore, peu de personnes songent à réintroduire un peu de responsabilité dans ce système, c’est à dire interdire la pratique, et sanctionner les femmes récalcitrantes. Derrière leurs grands idéaux de gauche, les pédés occidentaux achètent de jolis petits bébés aryens et multiplient les réseaux de corruption. Quant à « l’opposition » de droite, elle cherche à plaquer l’image de la vierge Marie sur toutes ces putains. Le problème ne risque pas d’être réglé demain… Le réseau corruptif de la GPA n’est pas le seul. Car quand un pays se féminise, il sombre dans son ensemble.

Ainsi, les USA ont reconnu lors d’une audition parlementaire, avoir financé beaucoup de laboratoires de recherche sur des armes biotechnologiques à l’étranger, recherches qui ne peuvent être effectuées sur le territoire américain car il y persiste d’affreuses règles patriarcales de prudence. Un homme ça s’empêche. Or quel pays corrompu les USA ont-ils choisi pour sous-traiter leurs recherches ? Cette fois-ci, ni la Chine féminisée (voir le covid19), ni l’Afrique féminisée (voir pour le VIH), mais l’Ukraine. Et je peux vous garantir que ce choix ne s’est pas fait au hasard, ce que confirment les wikilinks ou l’ordinateur de Joe Biden. L’Ukraine a été choisie à bon escient par les démocrates, qui en matière de corruption, y connaissent un rayon.

Il faut dire, autre signe de corruption, que l’Ukraine, aux portes de la Russie, a choisi de troquer sa souveraineté contre un soutien de l’otan et donc de l’union européenne. Il est vrai que Nicolas Sarkozy, nous a fait intégrer le commandement unifié de l’otan depuis pas mal d’années. En France, nous sommes de vassaux des Américains, soit. Cependant, nous ne sommes pas à la frontière tectonique de plaques géopolitiques immenses. Notre assujettissement ne risquait pas de provoquer une guerre. Voilà pourtant le chemin qui a été suivi par l’Ukraine et par la population ukrainienne dans son ensemble qui rêve depuis bien longtemps « d’occident ». Au mépris de sa situation politique objective, ce pays a donc choisi de risquer une guerre nucléaire planétaire, pour assouvir un besoin irrépressible de « valeurs occidentales », valeurs qui à toutes époques ont été qualifiées de « décadentes ». Aveuglement complet s’il en est.

Et pour réaliser leur objectif, ils ont mis un pitre à la tête de l’état. Là encore, le parallèle avec la France est saisissant. Nos « amis » américains doivent avoir une prédilection certaine pour les acteurs de seconde zone, qui rencontrent, il faut l’avouer, un franc succès dans les pays féminisés. Comme pour le nôtre, ce président n’hésite pas à prolonger une guerre inutile et sanglante. Emmanuel Macron a fait des pieds et des mains pour que l’otan s’engage dans la guerre directement. Vladimir Zélensky ne cesse de parcourir les parlements européens pour demander plus d’armes, pour pouvoir alimenter le conflit, alors que la Russie ne peut pas céder au risque de perdre elle-même sa souveraineté. Mais ce genre de considérations n’effleure pas l’Ukraine. Tous derrière le chef comme un seul homme, comme chez nous avec les mesures dites sanitaires liées au covid, ou la dénonciation de l’intervention russe. Où sont les mâles pour s’opposer à tant de bêtise ? Nulle part chez nous, nulle part chez eux. En Ukraine, un seul parlementaire a émis des doutes quant à la position de M Zélensky. Ce député a été jugé comme d’un traître à la nation, alors que le vrai courage était là.

Ce pays, l’Ukraine, est en faillite. Mais il ne l’est pas que depuis la guerre. Il l’était bien avant, quémandant déjà des subventions à l’union européenne pour plus de 17 milliards d’euros depuis 2014, subventions dont on peut légitimement se demander dans quelles poches elles tombaient et à quoi elles servaient, tandis que ce pays n’appartient même pas à l’UE. Et puis, sa population avait choisi d’émigrer bien avant le conflit. Car en France, depuis les fémens à vrai dire, et encore plus depuis les soit-disant révolutions, nous accueillons un nombre croissant d’Ukrainiens. Incapables de régler le conflit interne avec le Donbass autrement que par des bombardements, incapables de respecter les accords de Minsk, les Ukrainiens ont eu pourtant 8 longues années pour agir. Au lieu de cela, ils se sont faits forts de justifier l’occidentalisation forcée du Donbass au nom de la richesse supposée que celle-ci allait apporter à tout le pays. Vendus, corrompus, jusqu’au bout, ne voyant que par l’argent, comme une part croissante de notre société française.

Car les dirigeants ne sont pas les seuls responsables du marasme. Comme chez nous, beaucoup de nationaux mentent et se mentent, incapables qu’ils sont de se remettre en question, eux et leurs croyances absurdes dans le dieu état occidental américain. Un immigré russe, pas vraiment politisé, et en France depuis plusieurs années, me faisait remarquer que la télévision ukrainienne était encore bien pire que la télévision français ou russe en matière de manipulation de l’information. C’est dire. Nous le voyons d’ailleurs à chaque intervention d’un citoyen ukrainien de l’ouest : tout est fait pour légitimer la poursuite d’un conflit absurde au nom de la méchanceté du peuple russe. Ridicule, enfantin et surtout meurtrier.

Pris un à un, ces éléments pourraient paraître anecdotiques. Mis bout à bout, ils constituent ce que les juristes appellent un faisceau de preuve. L’Ukraine pue la corruption à plein nez. Les Ukrainiens puent le peuple tribal et dégénéré qui va finir comme le Liban. Et notre odeur, d’un certain point de vue, ressemble à la leur, raison pour laquelle tant de Français s’inquiètent de voir ce qu’il s’y passe. Au vu de ce genre d’épilogue, ils ont peur pour leur avenir. Avec raison j’en ai bien peur.

7 Commentaires

  1. Ping de Cyrus de sexe male:

    Bonsoir M. Durandal,

    Un coup de gueule nécessaire et sain ainsi qu'une vidéo à faire tourner sur tous les réseaux : Merde ! Stop aux généraux va-t-en guerre ! Arrêtons ces fous sinon c'est la guerre nucléaire ! – YouTube

    Cordialement,

    Cyrus

  2. Ping de Cyrus de sexe male:

    Bonsoir M. Durandal,

    Une autre manifestation du laissez-aller des Suédois, de la féminisation extrême de ce pays et de la rugosité de caractère des nouveaux-venus : Norberg (Suède) : un demandeur d’asile afghan arrêté pour avoir violé une femme refusant de l’épouser, avant de la jeter dans un puits de mine de 25 mètres de profondeur – Fdesouche

    Après, mettez ce qui précède en contraste avec ce qui suit. Ceci : L’Homme du Nord | Bande-annonce officielle – YouTube

    Le contraste frappant entre ceci :

    Magdalena Andersson, Premier Ministre de la Suède : 

    Magdalena Andersson | Biography, Husband, & Resigns | Britannica

     

    et cela :

    guerrier viking berserker : 

     

    Berserker : la légende du guerrier viking inarrêtable – Viking Legends

     

    Avec des hommes comme le guerrier ci-haut, ça ne niaiserait pas comme ça le fait en ce moment en Suède.

    Cordialement,

    Cyrus

  3. Ping de Cyrus de sexe male:

    Bonsoir M. Durandal,

    Une manifestation parmi d'autres du déclin de l'empire américain : Les Québécois de plus en plus nombreux à consommer du cannabis (msn.com)

    Cordialement,

    Cyrus

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    (vidéo) "Bulletin N°78. Guerre contre l'OTAN, l'UE contre la paix, Reddition à Marioupol. Xavier Moreau du 12.04.2022.

    Quelle grande chance que D Trump ne soit plus au pouvoir. Les gauchistes viennent de suicider l’occident. Merci.

     

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.