Accueil » Moyens déloyaux » La justice française est-elle corrompue ?
AIMELES Antiféminisme

La justice française est-elle corrompue ?

Publié le 31 octobre 2015 par Léonidas Durandal à 14 h 05 min

la suite, ce ne sont qu’une succession de jugements en cascade qui évite à tous de prendre des décisions courageuses responsables.

 

Pour les mineurs

Cette justice là, je ne la connais pas bien. Mais lorsque j’entends que la semaine dernière un adolescent de 17 ans a été condamné à 30 ans de prison pour un viol en réunion parce qu’il était récidiviste, je m’interroge non seulement sur les moyens de la justice mais également sur les décisions rendues. Certes, ce n’est pas bien de pénétrer une femme sans qu’elle ne soit d’accord. Cependant, récidiviste à 17 ans, il a donc commis son premier forfait autour de 15 ans, peut-être avant. Et personne ne s’interroge sur son équilibre psychologique. Ici, un juge, plus certainement une juge, assisté par des jurés rendus haineux par la propagande féministe, a donc envoyé un pervers sexuel au milieu d’autres prisonniers équilibrés mais amoraux. Ils ont pris le risque que sa sexualité non maîtrisée se manifeste de manière complètement distordue en milieu carcéral. Les autres prisonniers doivent-ils être mis en contact avec des malades mentaux ? Je crois qu’il avait plus sa place dans un environnement médicalisé que dans une prison. Si on rajoute que ces mêmes juges qui votent officiellement à gauche, prônent la destruction des familles, tandis qu’ils voient tous les jours, les résultats des divorces (2), il est à s’interroger sur l’esprit satanique qui les conduit. Sans parler de tout le système de protection de l’enfance, qui lui-aussi, semble être devenu un drôle de cloaque (3).

 

La mécanique

Le justiciable est un petit lapin pris au milieu d’une chasse à cours. Il n’y connaît rien et doit faire confiance à tout un système qui n’aura aucune bienveillance pour lui et qui cherchera à faire du chiffre. Il arrive avec une haute idée de la justice, aussi haute que les marches du palais qu’il va devoir franchir pour arriver jusqu’à l’audience. Il est vite déçu surtout quand l’avocat ne fait pas le tampon.

 

L’avocat

L’aide juridictionnelle a fonctionnarisé la profession. Le côté libéral était le seul qui rendait le milieu un peu plus humain. Désormais, il est loin le temps où les avocats qui portaient robe étaient des religieux travaillant sous le regard du Christ. Ils sont payés par l’Etat, ce même Etat auquel ils doivent faire contre-poids. A tous les niveaux, il y a concomitance. Par exemple, le Procureur censé représenter la société, travaille main dans la main avec le juge et parfois avec eux. Il s’agit plus d’une mise en scène devant donner l’apparence de l’équité.

 

Les juridictions

La juridiction administrative est extrêmement politisée, elle protège l’Etat. Presque tout y est cloisonné. C’est d’ailleurs une règle pour toutes les autres juridictions. Les lois sont faites en France pour que l’Etat n’ait pas à sortir des clous et gagner en toutes circonstances, exception faite des évolutions politiques voulues par nos gauchistes (écologie, mœurs…). Dans ce dernier cas, il n’y a plus de lois du tout comme pour la validation des comptes de campagne illégaux quand ils viennent de partis dits « républicains », ou l’empêchement au référendum contre les unions de duos par le CESE malgré le respect de la procédure. L’Etat républicain dit défendre les citoyens. La tartuferie devient vite évidente quand il est poussé dans ses retranchements. Il y a aussi toute la cuisine interne en matière de procédure qui permet de décourager le justiciable, j’y reviendrai ou de changer les lois quand l’Etat s’aperçoit d’une faiblesse dans les textes. Le cas particulier de la fiscalité : là, l’Etat peut s’affronter à plus riche et plus puissant que lui. Il sanctionne les petits d’autant plus fort que les gros peuvent lui échapper. Et il n’a pas les moyens d’agir autrement. En effet, l’Etat s’affronte ici à la liberté que procure l’argent et aux lois naturelles. S’il s’amuse à sanctionner outrageusement des riches, ceux-là auront les moyens d’aller voir ailleurs et de le priver de ses ressources. Or l’Etat ne peut abuser qu’à hauteur de ses moyens. Et il ne peut se priver de l’appui des riches sans couper la branche sur laquelle il est assis. Heureusement, sinon le totalitarisme n’aurait pas de limites.

Le tribunal correctionnel, c’est mon cul ma chemise entre le procureur, le juge et parfois les avocats. De plus en plus, le maintien de l’ordre y est la « >

Lire la suite

240 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) « Outreau – L’autre vérité – Entre la défense et la vérité, il peut y avoir un fossé – Documentaire » Esprit de justice du 24/08/2021.

    C’est encore pire que j’imaginais, et c’est effectivement un fiasco judiciaire, qui va bien plus loin que la seule responsabilité du juge Fabrice Burgaud. C’est aussi, un fiasco médiatique et politique. Il vaut mieux ne jamais avoir affaire à cette racaille socialiste, jamais. Et puis, être avocat, est-ce avoir le droit de mentir et de défendre un mensonge ? Je ne crois pas, en tout cas, ça ne devrait pas être le cas. La conception chrétienne de la défense est loin. Tout est loin en fait, notamment la recherche de vérité.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    Au-delà de la légitimité de leur combat, joli tableau d’ensemble de la situation judiciaire dans notre pays. A noter que sans les GAFA, le score d’une vidéo hors système, de la part d’une association qui a pourtant pignon sur rue, c’est 97 visionnages au moment où je la relaie… Autant dire qu’en plus de ça, la censure est fermement en place :

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    Les contrariantes #14 avec Eric Brion qui évoque la fin de la diffamation quand un homme est accusé :

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    "UN EX-ENTRAÎNEUR DE TENNIS, JUGÉ EN APPEL, RECONNAIT ENFIN «L'HORREUR» DE SES VIOLS" AFP du 11/01/2021.

    Il est surtout obligé de faire amende honorable, contrition publique, s'il ne veut pas finir sa vie en prison…

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    "ABUS SEXUELS DANS LE PATINAGE: SARAH ABITBOL «SOULAGÉE» PAR LA MISE EN EXAMEN DE GILLES BEYER" Figaro du 09/01/2021.

    Soulagée parce qu'elle avait peur d'être prise pour une menteuse ? En vérité, de quoi s'occupe la justice sinon d'une relation sexuelle ambiguë, du genre qui sert aux femmes à augmenter leur pouvoir sans avoir à se remettre en question. 

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    "La justice annule la cagnotte de 145 000 euros en soutien à Christophe Dettinger, le « boxeur » de gendarmes" AFP du 06/01/2021.

    Ici comme sur un ring, il ne faut jamais laisser passer l'occasion de mettre KO son adversaire.