Accueil » Art » (Manga 2019 vf) Darling in the franxx : enfin une production acceptable pour jeunes adultes (25 % spoiler)
AIMELES Antiféminisme

(Manga 2019 vf) Darling in the franxx : enfin une production acceptable pour jeunes adultes (25 % spoiler)

Publié le 7 décembre 2019 par Léonidas Durandal à 15 h 29 min

Dans notre pays, l’argent irrigue des productions culturelles de plus en plus folles, dernièrement liées à l’hypothèse du genre. Et la question se pose : que montrer à des adolescents qui ne soit pas niais ou toxique ? Dans les années à venir, il va falloir envisager de nous réfugier à l’étranger pour résoudre la question, au moins de temps en temps. Ca tombe bien, le Japon refuse l’immigration de masse et s’est plutôt décidé à donner des repères natalistes à ses natifs. Du coup, « Darling in the franxx » a pu voir le jour, manga en 26 épisodes qui remet l’Église au centre du village. Enfin, parlons plutôt de loi naturelle, puisque les Japonais, comme à leur habitude, aiment nager spirituellement dans le syncrétisme le plus complet. Vous y retrouverez donc surtout une conception culturelle païenne, mais avec quelques éléments disséminés de ci de là de catholicisme. Toujours est-il qu’en ces temps de stérilisation des populations en occident, ça fait du bien, un bien immense.

La cadre : un monde issu du transhumanisme

Des découvertes scientifiques ont ouvert la voie de l’immortalité à l’espèce humaine grâce à l’exploitation du magma terrestre. Les populations ont fini par choisir l’immortalité. Le pendant de cette option, a été la stérilisation forcée pour éviter la surpopulation.

Rupture du cadre : la terre se révolte.

Un hurleur de type super-lehman

Un des classiques du manga japonais, pacha mama se rebelle face aux outrages des hommes. Des « hurleurs » plus ou moins grands, plus ou moins dangereux, sortent de ses entrailles pour attaquer les exploitations de magma. Face à cette menace, le « docteur » construit des robots de défense à partir du code génétique de ces machines et de la princesse des « hurleurs ». Mais ses recherches sont difficiles.

Pour les faire aboutir, il doit sacrifier nombre d’humains qui les testent. Sa femme scientifique y passera d’ailleurs. Il arrive tout de même à une production pérenne d’unités plus ou moins efficaces, en sélectionnant ses sujets de manière drastique. Ces machines mi-biologiques mi-mécaniques, ont besoin d’altérité naturelle pour se mouvoir, c’est à dire d’un pistil et d’une étamine, d’un mâle et d’une femelle. Et elles doivent être conduites par des adolescents qui ont été sélectionnés génétiquement, et ont passé des épreuves durant toute leur enfance. Pour la première fois depuis longtemps la production d’enfants en donc autorisée dans ce cadre restreint.

Le bras du docteur cache un terrible secret. Comme tout ambitieux, il veut mettre le doigt où il n’a pas le droit.

Début de l’intrigue

Hiro est un de ces enfants, un des mieux placés puisque son numéro à 2 chiffres (code 016) indique un sujet proche de l’ADN de la princesse des hurleurs.

Hiro

Cependant, il a la loose depuis quelques temps, si bien que lui et sa partenaire doivent être exclus du programme. Mais l’attaque d’un hurleur et la rencontre avec le code 02 va tout changer. Car il va survivre au pilotage en compagnie de 02, ce qui est inhabituel avec elle. Et pour l’occasion, il aura trouvé une partenaire viable.

zero two (code 02)

L’allégorie du pilotage

Nous sommes ici en présence d’une allégorie sur le couple. L’homme tient les manettes, la femme expose son corps au monde. Et comme les Japonais n’ont pas du tout la même conception de la pudeur que nous, cette allégorie n’en est pas vraiment une, tant les positions des uns et des autres sont suggestives. Ils n’y vont pas par quatre chemins. L’homme doit apprendre à respecter le corps de la femme, il doit trouver des mots appropriés,

Position dans le franxx, je n’ai pas besoin de vous faire un dessin

il ne doit pas aller trop loin dans l’énergie qu’il lui demande de dépenser etc. La femme doit se donner corps et âme à son partenaire. Leurs énergies positives et « >

Lire la suite

4 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "«La Flotte» : des auteurs de SF imaginent un monde neutre en carbone" Libération du 11/12/2019.

    Maman reste sur la mer avec sa fille pour éviter la pollution (certainement des hommes). Un imaginaire, oui, incestueux. 

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.