Accueil » Enfance détruite » Profils de tueurs en série : de la décomposition familiale au terrorisme
Antiféminisme Aimeles

Profils de tueurs en série : de la décomposition familiale au terrorisme

Publié le 29 avril 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

une école, abattu par les forces de l’ordre le 22 mars 2012 à l’âge de 24 ans.

Famille : recomposée (son père en est à son 3ème mariage quand il naît, et se mariera 2 fois après le divorce d’avec sa mère). Mohammed Merah suppliera son père de revenir dans le foyer familial après le divorce de ses parents. Leur mère les laisse toute la journée devant la télévision. Ne voyait plus son père. Mère et soeur attachées à une forme de religion totalitaire.

Socialement : sentiments très ambivalents pour la France, difficultés scolaires, instable.  Petit délinquant. Nouveau converti, seul, en prison.

Quelques éléments de psychologie : très difficile pour lui de s’intégrer à cause de son incapacité à gérer durablement ses sentiments, plutôt intelligent, quête identitaire prononcée, volonté d’acquérir de bons modèles masculins (dont la DCRI croira pouvoir jouer), modèles féminins instables. Difficulté à supporter la moindre frustration, violent, en particulier sur les femmes, en particulier contre sa mère.

Explications : ambivalence du sens, incapable de relier ses sentiments personnels tout en donnant un sens positif à sa vie, Mohammed Merah finit par choisir le camp de la violence. Il devient un héros pour sa mère et sa soeur, à défaut d’avoir su devenir un héros aux yeux d’un père positif.

 

 

*******

 

 

Anders Behring Breivik

 

Breivik.jpg

 

Norvégien, tue 77 personnes le 22 juin 2011 à l’âge de 32 ans, dont 70 adolescents, condamné à une 20aine d’années de prison pour son crime.

Famille : issu d’une famille recomposée, mère féministe, parents plutôt à gauche. Ses parents ont divorcé quand il avait 1 an. Ses parents, déjà mariés une fois avant de se rencontrer, se remarieront une autre fois après leur divorce. Ils se sont bien entendus pour divorcer. Son père cherchera par la suite à obtenir qu’il vienne chez lui en résidence principale, et ne l’obtiendra pas. A l’adolescence de son fils, il sera rétif à renouer des contacts avec lui.

Socialement : Volonté d’être reconnu socialement. Bien intégré. A fréquenté le milieu du rap. Bonnes relations avec les femmes de son pays.

Quelques éléments de psychologie : Intelligent et cultivé, quête identitaire prononcée.

Explications : révolte du tueur contre la société féminisée (ouverte à une immigration non contrôlée) et féministe (indifférenciation sexuelle et féminisation des garçons), désir d’être reconnu ou quand un manque affectif rencontre un engagement politique réel. M Breivik considère la libération sexuelle et la permissivité quant au divorce comme des formes de violences sociales.

 

 

 

 

 

47 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "La dérive de Sara et Thomas qui rêvaient de faire sauter la tour Eiffel (les noms ont possiblement été changés par l'Obs)" L'Obs du 15/11/2019.

    Ils ont interpellé la jeune fille le 10 février 2017, menottée au pied de son lit, chez sa mère assistante maternelle dans la région de Montpellier. Sara venait d’avoir 16 ans. 

    Et ça doit pas être mieux pour notre Thomas. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    « PMA : les pères sont-ils obsolètes ? », Le Point du 24/12/2018.

    Références sur le manque de père des enfants terroristes.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    « Quand le FBI dresse le portrait-robot des auteurs de fusillades », Les Echos du 22/06/2018.

    Comme d’habitude, les Américains ne réfléchissent pas aux causes. Ils vont droit au but pour régler le problème dans l’urgence. Du coup, nous n’apprenons pas grand chose. Le type est stressé, en conflit familial ou professionnel, a des problèmes psychologiques et avec l’autorité, la surprise…

    Etude comportementaliste inutile disponible en Anglais ici.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    « David Puaud, chercheur monstre », L’Express du 07/05/2018.

    Pas l’ombre du début d’une explication familiale ? Le problème serait la désindustrialisation et l’alcoolisme ? Ca sent un peu fortement la forfaiture intellectuelle. Parce qu’en matière de désindustrialisation, j’ai connu une telle région, et heureusement que l’immense majorité des gens ne se sont pas transformés en psychopathes tueurs d’autostoppeurs. Ce sont vraiment des explications superficielles.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    « Fusillade en Floride: Nikolas Cruz, encore un ado solitaire et amateur d’armes », AFP du 15/02/2018.

    Apparemment, les « repères masculins » de l’entourage de sa mère adoptive, n’auront pas suffit à celui-là. L’Express, l’AFP comme les autres journaux ne s’étendent pas sur le sujet. Ils préfèrent que les gens n’aient pas d’armes et crèvent de leurs souffrances, en silence.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    « Interrogations autour d’un secret d’enfance de Nordahl Lelandais », L’Express du 10/02/2018.

    Papa est absent, le directeur pédophile homosexuel en profite pour lui apprendre l’amour.

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) « La vérité sur la tuerie de Sutherland Springs » ER du 13/11/2017.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.