Accueil » C'était mieux avant » Tatouages, prénoms bizarres et jeans : le retour du tribalisme
AIMELES Antiféminisme

Tatouages, prénoms bizarres et jeans : le retour du tribalisme

Publié le 25 avril 2018 par Léonidas Durandal à 11 h 46 min

Vos corps ne vous appartiennent plus, ou de moins en moins. Ils appartiennent à vos mères desquelles vous aurez de plus en plus de mal à vous détacher. Du coup, pour vous rassurer, il vous faudra tout un tas de signes sur la peau, qui vous protégeront de « l’extérieur », qui vous sécuriseront. Ils vous permettront, le croyez-vous, de vous construire une identité, en fait une identité que vous cherchez.

Malgré toutes les rationalisations que se donnent ses adeptes, tel pourrait être le résumé je crois, de la pratique du tatouage dans notre monde actuel. Dans les tribus traditionnelles polynésiennes, le tatouage marquait le lien avec les ancêtres. Lui-aussi avait pour but de rassurer les individus mais aussi de les fondre dans une communauté hiérarchisée. Cette dernière fonction est moins évidente dans notre société. Les tatoués semblent se reconnaître entre eux et devoir former culture mais à l’exact opposé des tribus maoris, ils sont d’abord issus de la plèbe. Le tatouage marque donc l’appartenance à un groupe certes, mais à un groupe social de blancs pauvres et peu cultivé, en souffrance.

Entre eux, j’imagine que les tatoués se jaugent et se différencient à l’aune des symboles qu’ils se choisissent, des phrases dont ils se marquent la peau et désormais des empreintes sonores qu’ils y laissent :

 

 

Cependant, de l’extérieur, cette apparente profusion de sens laisse une étrange apparence d’uniformité : même classe sociale, ils semblent tous se fondre dans des repères psychologiques identiques, culte du corps, superstition, rapport à la mère fort, violence à fleur de peau. Dans notre monde féminisé, le nombre de ces profils est en pleine expansion. Le tatouage tend donc à se voir et à s’afficher comme d’une normalité.

Anges de la téléréalité saison 5

Il n’y a qu’à jeter un œil sur les émissions de téléréalité pour voir combien les candidats y sont de plus en plus tatoués, de plus en plus cultureux. Ils font écho à ces actrices de porno qui elles-aussi paraissent de plus en plus tatouées et pour qui le sexe est une manière de retrouver une maîtrise dans leurs relations (probablement suite à des abus).

Aujourd’hui, il est assez facile de repérer une fille instable à ce qu’elle se désigne elle-même, par des tatouages, vous signifiant ainsi qu’elle est mal dans sa peau, qu’elle a eu une enfance difficile, et que si sur le plan sexuel vous pourriez faire des bonds avec elle, ce sera plus difficile en matière sentimentale.

Open cuisses

Des enfants maltraités, des personnes abîmées, des abus, il y en a toujours eu. Ces personnes sont mes semblables. Ce mode d’expression pose un vrai problème à partir du moment où il enferme un individu dans son cri. Or cette manière démonstrative de s’affirmer qui se vit personnellement comme une libération signale au reste du monde un élément pris dans ses propres chaînes, incapable de supporter les règles sociales à cause d’affects débordants. Ce faisant, ce marquage « au fer rouge » freine les possibilités de rédemption mais aussi de mixité sociale.

« famille » Yakuza

Tatoué, vous appartenez à la tribu des instables, vous vous identifiez à la tribu des instables, vous ne sortez pas de la tribu des instables. Tribu des instables qui a aussi tendance à être pauvre. Le marginal se revendique alors comme marginal et fier de l’être, par le tatouage, comme l’illustrent à l’extrême les mafias de Yakuzas. Et s’il veut pas porter ce regard négatif sur lui, la société va avoir tendance à le juger comme tel.

Voilà un des jolis résultats de l’idéologie marxisante bourgeoise. En assimilant culture d’élite à culture bourgeoise, elle a poussé les pauvres à refaire culture seuls, à ne plus appartenir au reste de la société en brisant l’unité des aspirations, et à saboter les fragiles mécanismes d’ascenseur social qui avaient été bâtis à force de bon sens. Aujourd’hui, le bourgeois se repaît de la sous-culture du pauvre qui agit en lui de manière ambivalente, sous forme de répulsion attirance. Le bourgeois déteste le rap, il est fasciné par le rap. Pourquoi pense-t-il, les pauvres n’auraient pas le droit de se tatouer ? Mais quand il voit une personne tatouée, il sait très « >

Lire la suite

40 Commentaires

    • Ping de Manuela de sexe femelle:

      Bonsoir, M. Léonidas ravie de vous retrouvez à nouveau j'espère que vous allez bien.

      C'est intéressant que vous partagiez un article sur les tenues vestimentaires des élèves car je me fait la réflexion tous les jours depuis que mon fils aîné est rentré au collège.

      Je suis choquée que l'école accepte les couleurs des cheveux (bleus) les "ventres à l'air". Les gamines ne sont pas habillées mais déguisées comme des sapins de Noel.

      Mais ce qui m'agace le plus c'est la manipulation des médias qui fait croire qu'il y aurait du sexisme alors qu'il n'a jamais été interdit de porter des jupes à l'école et des tops à bretelles pour les filles, quand ce n'est pas vulgaire. Mais qu'est ce que le vulgaire de nos jours ?

       Le traitement est le même pour les garçons, ils n'ont pas plus de "droits" que les filles.

       C'est toujours la même chose c'est la rivalité entre fille qui se cache derrière tout ce tapage.

      • Ping de Léonidas Durandal:

        Bonjour Mme Manuela,

        Je vais bien et espère que votre famille se porte aussi bien que moi.

        C’est tout de même une drôle de manière d’aborder la vie que de penser qu’un nombril va permettre de trouver un bon mari. J’aurais plutôt tendance à penser l’inverse. D’ailleurs quel symbole que de montrer son « centre ». Il y a une fascination des femmes autour de leur corps qui est proprement insensé si l’on songe qu’on ne se marie plus depuis bien longtemps justes pubères. Un homme aime le corps de la femme qu’il aime, et pas l’inverse. Un homme a même tendance à mépriser profondément ces corps exceptionnels qui ne se sont voulus que des corps pour lui. Il finit par y voir immanquablement sa propre bassesse. Ces femmes qui fonctionnent encore sur un modèle hypergamique, se perdent. Elles me semblent même un peu arriérées.

        Je commence à remarquer la concurrence entre femmes dont vous m’avez souvent parlé. Mais j’ai aussi remarqué qu’elle cachait une désespérance profonde de manque d’homme. J’ai un regard qui s’est attendri sur les lesbiennes dernièrement en constatant qu’elles se retrouvaient aussi dans la position de ces vaches dans un pré, qui avaient une libido et pas de taureau pour l’exprimer. Ce sont aussi des femmes incapables de comprendre les codes masculins et qui n’ont pas su ou eu l’occasion d’être « reconnues », « prises », « désirées ». Oh le désir des femmes d’être désirées par un homme, insondable, à ce point qu’il peut se retrouver chez des lesbiennes. Un homme comme moi qui ne peut vivre une relation satisfaisante, s’en satisfera très bien excepté lors des moments de pleine lune (:)). Il arrivera à se réaliser. Mais une femme qui n’est pas désirée, ou qui n’a pas d’enfant, c’est comme si elle devait rater immanquablement sa vie, ou si elle devait la rater plus facilement, pour être plus juste. Car il y a eu pas mal de saintes sans enfant.

        M.D

        • Ping de Manuela de sexe femelle:

          Vous croyez qu'une femme devient lesbienne par défaut? 

          Il y a en effet beaucoup de rivalités chez nous les femmes, aussi parce que beaucoup ont été formatées par leur mère avec l'idée qu'il faut faire plaisir et plaire aux autres pour être aimées (femme enfant).

          La femme enfant montre sa culotte comme une fillette mais ne va pas plus loin, l'intimité lui fait peur.

          Dans ce sens je crois que certaines lesbienne recherche leur "mère" tandis que d'autres cherche le taureau.

          Les lesbiennes et les obèses surtout celles qui le sont depuis l'enfance, sont très souvent les plus envieuses dans un groupe.

          Plus il y a de la jalousie plus il y a de la lèche…

          "excepté lors des moments de pleine lune" : Vous êtes un loup-garou?

           

           

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Vous êtes un loup-garou ? Juste un loulougarou. Une espèce à part qui essaie de se guérir, moitié homme, moitié animal.

            Pour les lesbiennes, même celles de type hommasse, ont parfois des envies d’hommes. Souvent même, elles essaient une monture mâle avant de se dire qu’elles ne sont pas faites pour ça. A une autre époque, elles se mariaient avec de petits pédés et ça fonctionnait aussi…

            Faire plaisir à un homme = femme enfant ? ; Ce n’est pas forcément de l’immaturité. Au contraire, je trouve.

          • Ping de Manuela de sexe femelle:

            Les lycanthropes sont d'après la légende victime d'une malédiction ou morsure.

             Vous avez eu quoi?

             "Faire plaisir à un homme = femme enfant ? ; Ce n’est pas forcément de l’immaturité. Au contraire, je trouve."

            Sauf si elle se comporte de cette façon avec tout le monde. Je ne parlais pas forcément de plaire aux hommes. 

            Vous oubliez le climat incestuel et l'inceste.

            Jean-Claude Romand cherchait certainement à être parfait pour faire plaisir à ses parents pour être aimé, il l'a reproduit ce schéma avec sa femme… 

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Je n’avais pas compris que vous vouliez dire « elle veut faire plaisir à tous les hommes ». Ce qui est antinomique avec « elle veut faire plaisir à son homme ».

            Vous parlez de « climat incestuel » sur quel sujet exactement, les lesbiennes ou les femmes enfants ? ( je vous trouve très elliptique en ce début d’année. Vous me faîtes penser à ces femmes qui veulent qu’on les comprenne sans qu’elles n’aient besoin de s’exprimer).

            J C Romand n’avait pas un désir d’être parfait, ce qui pourrait se défendre (même si ça cacherait déjà une faille narcissique énorme), mais il avait besoin d’apparaître parfait, sans l’être vraiment. Ce n’était donc qu’une façade pour nourrir son égocentrisme.

            Quant à la morsure que j’ai reçue, à vrai dire, je ne m’en souviens pas. Ca doit remonter à l’enfance certainement.

          • Ping de Manuela de sexe femelle:

            C'est vrai j'aime pas trop développer ma pensée, c'est compliquée pour moi (mon clavier déconne aussi) et puis vous êtes plutôt perspicace.

            Les Saints sont télépathes…(vous me comprenez?)

            Ca vient toujours de l'enfance la morsure.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Manuela ! Les saints sont là pour mettre de l’ordre en ce monde (même en mettant le désordre), mettre Dieu à la première place et permettre aux gens de progresser dans leur foi. Certains disent même qu’ils ne sont là que pour aimer Dieu. C’est nul ! Le saint vous rappellera en l’occurrence qu’apprendre à dire aux autres, c’est devenir plus clair avec soi-même. Que personne ne peut parcourir à votre place, le chemin qui vous sépare d’un être différent. Et que même lorsqu’on s’adresse à Dieu, formuler clairement ses états d’âme, vous permet de recevoir souvent l’onction immédiate de l’Esprit Saint (et une réponse appropriée qui ressemble à un lâché prise).

            (prenez le temps de me répondre; en général, je réussis à intercepter la plupart des messages qui me sont envoyés, et j’aime qu’une conversation s’étale sur plusieurs années)(je peux vous envoyer un clavier si vous en avez besoin ?)(mais d’où vient toute cette colère ?).

          • Ping de Manuela de sexe femelle:

            Je me suis mal exprimée dès le départ, parce que je n'étais pas énervée, désolée.

            Je sais ce qu'est un Saint et j'ai compris ce que vous vouliez dire, je suis d'accord.

            Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés.

             

             

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Peu de paroles, mais qui viennent du coeur.

  1. Ping de Cyrus de sexe male:

    Bonjour M. Durandal,

    Je vous souhaite un joyeux Noël et une très bonne année 2020, pleine d'amour, de santé, de joie, de prospérité et de succès.

    Je vous aime beaucoup et vous encourage à continuer votre oeuvre divine. Puisse la France en tirer tous les fruits.

    Mes meilleurs vœux aussi à Madame Manuela, M. Alban et M. Kasimar.

    Cordialement,

    Cyrus

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    Superbe petite blanche trop proche de sa maman, à tel point qu'elle a le sentiment que son corps ne lui appartient pas (besoin de se tatouer pour se l'approprier). Pas sûr par contre qu'une victime négresse ou arabe eût été exposée ainsi (par peur des amalgames bien entendu). D'ailleurs, le petit Tony Olivier qui a été lynché en Seine saint Denis, et dont le corps vient d'être retrouvé dans l'eau à Tours, nous n'avons pas de photos, ni les noms, ni la description de ses agresseurs…

    Avec le petit blanc, tout est permis. 

     

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "En Haute-Garonne, une forêt funéraire écologique" Le Monde du 01/11/2019.

    Une forêt de cendres et de cercueils. Très ragoûtant. Le plus inquiétant ici, c'est l'effacement de la sépulture, un retour en arrière de quelques dizaines de milliers d'années. 

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    "Angelina Jolie : "À la fin de mon couple avec Brad, je ne me reconnaissais pas"" Figaro madame du 03/10/2019.

    C'est surtout Brad Pit qui était méconnaissable, physiquement. 

    D'ailleurs en parlant de matriarcat sauvage : "Ma vie entière et mes choix conditionnent la vie de mes enfants.", Le journaliste : "tout le monde s’est levé et vous a encerclée gentiment, dans un silence total, juste pour vous approcher. Vous aviez l’air d’une sainte…"

    Et le pompon pour la fin, un massacre en bon et due forme :

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    "Au Canada, un rapport alerte sur le « génocide » des femmes autochtones" Le Monde du 04/06/2019.

    Donc, désormais l'inadaptation des chasseurs cueilleurs dans une société de l'informatique, serait dû aux hommes évolués….

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    « VIDÉO – Polémique sur le prénom d’Hapsatou Sy : Eric Zemmour se défend sur LCI », LCI du 17/09/2018.

    Je ne sais pas pourquoi j’avais oublié de noter cette polémique dans les archives de mon article.

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) « DANS LA PEAU D’UN CHARGÉ ! J’AVOUE TOUT ! Spécial 70k », Marvel Fitness chanel du 12/08/2018.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.