Accueil » Surveillance citoyenne » Affaire de la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès ou la haine du masculin
AIMELES Antiféminisme

Affaire de la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès ou la haine du masculin

Publié le 14 octobre 2019 par Léonidas Durandal à 23 h 09 min

les yeux, sauf si celle-ci entend l’entretenir dans ses illusions par intérêt ou par pitié, quand il ne persiste pas dans son aveuglement.

L’innocent avec un curriculum vitae parfait de criminel

Du côté folie féministe, il faut comprendre l’émotion qu’a suscité l’arrestation de cet innocent au CV pour le moins suspect. Ce pauvre type, Guy Joao, confondu avec le « bourreau », s’était marié avec une Ecossaise. Il avait certainement usurpé la confiance d’une nouvelle épouse pure car étrangère, et coulait donc des jours heureux, à la retraite, loin de cet enfer gaulois où la domination patriarcale règne avec férocité, mais où elle n’en est pas moins combattue avec force et justice. C’était vraiment le coupable idéal dans un imaginaire féministe mordu de jalousie. Il avait tué une femme Française et ses enfants pondus par procuration. Il avait fui le carcan national pour s’installer ailleurs, où l’oppression matriarcale aurait eu moins d’emprise sur lui. Et il prospérait sur l’innocence et le mensonge ! Bien entendu. Hypothétique doigt d’honneur à notre système hystérique, provocation inacceptable. Les cauchemars des jaloux sont sans borne face à l’objet de leur rancoeur.

L’abus féministe protégé par l’idée de domination patriarcale

L’idée de domination patriarcale seule peut justifier, et cacher en même temps, tous les excès matriarcaux. La reconnaissance individuelle des pères qui n’existe pas de nos jours, a très peu existé au cours de l’histoire, seulement dans des périodes de félicité, est devenu un repoussoir pour notre société décadente. Cet épouvantail patriarcal, monté de toute pièce, est surtout là pour justifier la répression exagérée des hommes coupables, et la répression tout court d’innocents.

Xavier Dupont de Ligonnès : un cauchemar fabriqué de toute pièce

Notre inconscient collectif accepte si bien le mensonge de la domination patriarcale que Xavier Dupont de Ligonnès hante beaucoup d’esprits non concernés directement par cette affaire. Il est ce « papillon » qui a fui son bagne pour vivre libre quitte à en mourir.

Si ça se trouve, ce type qui a déclaré être un agent secret américain est complètement fou, si ça se trouve il a vraiment été victime d’un complot, ou il a été pris dans un imbroglio mafieux comme c’est arrivé à d’autres. A ce jour, personne n’en sait rien, mais tout le monde parle de lui comme s’il était forcément coupable.

Qu’importe ses motivations réelles d’ailleurs, ou même ses actes, le scénario qu’il a mis en place réveille trop d’inconscient refoulé, trop de pères tués dans leur famille, trop d’oppression au quotidien de la part de femmes minables et protégées par l’état, pour laisser indifférent. Xavier Dupont de Ligonnès donne l’image d’une personne qui a osé se révolter contre l’ordre féministe en place, l’assumer pleinement, et pire, réussir à le contrer en accomplissant son plan machiavélique sans en subir les conséquences.

Pour bien comprendre à quel point il s’agit de soumettre la psyché masculine, songez seulement combien les femmes qui agissent à l’identique d’un Xavier Dupont de Ligonnès sont traitées, par la justice, par l’opinion publique de manière différente : excusées, innocentées, relâchées au bout de quelques années, quand elles font de la prison. Loin d’être poursuivies avec acharnement, elles peuvent tuer, congeler, avorter, torturer des enfants en série, après leur naissance, bien vite, elles seront libérées. Et personne ne réclamera la peine de mort pour elles. Tout juste seront-elles dénigrées moralement. Mais un homme qui oserait se prévaloir des mêmes droits qu’une femme, sans subir la vindicte, voilà qui constitue en soi un crime et une vraie menace pour la ruche.

Dans l’occurrence où il ne l’aurait vraiment pas fait exprès, il faut reconnaître que Xavier Dupont de Ligonnès a mis le doigt là où ça faisait mal, acte qui relève de plus en plus de l’impensable au fur et à mesure que les années passent, que notre société se féminise. D’ailleurs, aussi fou qu’il ait pu être, je ne peux pas croire qu’il n’ait pas senti le tabou auquel il s’attaquait. Voilà pourquoi, tant qu’il n’aura pas été arrêté, il voyagera dans notre inconscient collectif féminisé comme d’une menace sourde, incontrôlable, une menace de révolte de la gente masculine dans le cadre d’une intimité soumise.

Voilà aussi ce qui alimente l’hystérie autour « >

Lire la suite

25 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Les sans-domicile, de plus en plus souvent des personnes seules" AFP du 30/01/2020.

    Il y a deux informations qui ne sont pas communiquées par l'article. L'une, c'est normal, c'est interdit en France : est-ce que ce sont des blancs dans la rue ? L'autre, c'est plus étrange. Aucune loi en effet n'interdit de divulguer la proportion d'hommes dans les rues. Si l'Insee ou la journaliste ne l'a pas fait, il y a une bonne raison à cela. Il faut cacher que la revendication féministe est une haine du masculin. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Après les accusations d’agressions sexuelles par des patineuses, la ministre Maracineanu veut des « explications » de la fédération" AFP du 30/01/2020.

    "Roxana Maracineanu rappelle aussi que les fédérations reçoivent des subventions publiques et que la délégation de l’Etat peut leur être retirée, même si elle convient que « c’est l’arme atomique »." 

    C'est comme cette amende de 4% du chiffre d'affaire si les GAFAs ne veulent pas anticiper la censure. Des moyens disproportionnés sont mis en oeuvre, qui vont détruire les organisations de l'intérieur et la parole masculine, même s’ils ne sont pas appliqués. Typique de la peur du masculin de la part de ces femmes, et de leur désir totalitaire de tout contrôler. 

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Valérie Bary, la femme du volailler – L'intégrale" Hondelate raconte du 10/01/2020.

    Où comment un homme a été condamné sans aucune preuve factuelle. A sa place une femme évidemment coupable, aurait été excusé à cause de pseudo harcèlement ou autre. 

  4. Ping de Hancel de sexe male:

    Vous connaissez l’affaire John List, le Dupont de Ligonnès américain ? Hondelate a raconté son histoire glaçante la semaine dernière sur europe 1.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    "Accuse-d-attouchements-par-Adele-Haenel-Christophe-Ruggia-mis-en-examen" L'Obs du 16/01/2020.

    Une tarée de plus renoue le contact avec son amoureux de manière inappropriée grâce à une justice aux ordres féministes.