Accueil » Homme féministe » Comprendre l’homme féministe grâce à la thèse du professeur Jacquemart EHESS
Antiféminisme Aimeles

Comprendre l’homme féministe grâce à la thèse du professeur Jacquemart EHESS

Publié le 30 novembre 2013 par Léonidas Durandal à 15 h 22 min

leurs familles à l’ordre économique établi. Voilà pourquoi les prolétaires les fuient : ils sentent trop combien ce genre d’idées finirait de les achever (familles sans structure, incestueuses, non protection de la loi envers les pères et les enfants, dégénérescence des femmes embourgeoisées…). Leur idéologie individualiste bourgeoise et qui avance sous le masque du féminisme est le cheval de Troie du démembrement de toutes les structures sociales prolétaires, au nom d’une défense hypocrite de ces mêmes structures. Seuls des rapaces avides pouvaient vouloir d’un tel monde déstructuré. Ceux-là ont sonné le glas de notre monde pour pouvoir vivre comme ils le fantasmaient. Et effectivement, ces femmes féministes, sont aujourd’hui les seules à avoir les moyens de leur folie, quand il leur reste assez de culture, assez d’argent et un bon mari pour cela. Les autres si elles sont prolétaires, peuvent crever parce que, plus qu’avant, elles doivent laisser leurs enfants grandir seuls dans la rue ou devant la télévision, éduqués sans référent paternel noble, familles de prolétaires qui ont pourtant l’obligation de ramener deux salaires par foyer pour vivre de manière correcte, et qui à l’extrême, se reproduisent sous la forme de hordes matriarcales misérables subventionnées et sans aucun repère quand l’idéologie individualiste a bien complété son oeuvre en brisant tout espoir d’ascension sociale pour la génération suivante tant les bourgeois de gauche ont bien savonné la planche de l’éducation nationale et de la famille avec leurs idées égalitaristes débiles. Quant aux hommes n’en parlons même pas… Un patriarcat ? Des fantômes…

 

Ces situations dramatiques d’abandon par les parents ont certes, toujours existé. Mais par un long travail consciencieux, il faudra bien admettre un jour que les féministes ont contribué à démultiplier ce qui est et qui restera toujours, un problème : le manque de cadre familial structuré quand une famille n’est plus constituée d’un père reconnu pour ses valeurs et son travail, et d’une femme attentionnée. Il faudra peut-être qu’un jour, le bourgeois de gauche, celui d’extrême gauche, et le chien de droite qui les suit à l’odeur, acceptent leurs responsabilités dans le gaspillage humain que notre société si riche a connu depuis 40 ans.

 

Telle est, dans tous les cas, la lecture que des matérialistes honnêtes auraient pu faire à la vue de ces chiffres. Je n’en suis pas, honnis soit le matérialisme. Mais je pense qu’il y avait moyen d’utiliser ce cadre d’analyse pour pondre autre chose que “la domination patriarcale”. Pourquoi ces bourgeois n’y sont-ils pas arrivés ?

Il aurait fallu pour cela qu’ils soient honnête et cohérents avec eux-mêmes. Une simple question d’intérêt de leur part ? Je ne le crois pas. Ce serait rester dans un cadre matérialiste qui n’explique rien par lui-même. Je crois plutôt que l’utopie et la médiocrité se sont imposées naturellement chez eux. Le matérialisme les a éloignés progressivement de toute morale, si bien qu’ils en sont arrivés au stade ultime où ils ne sont même plus capables de pouvoir appliquer leur cadre de réflexion matérialiste de manière logique.

Petit détour par la morale.

La lecture matérialiste du monde s’est avérée mauvaise, non parce qu’elle n’était pas intelligente, mais parce qu’elle était profondément amorale. Si le matérialisme peut se penser, il ne peut se perpétuer en terme de croyance. Car sans morale, il n’y a pas de pensée qui aboutit. Dans une pratique scientifique saine, le matérialisme devrait se confondre avec la logique mathématique, logique qui n’est pas la seule à gouverner le monde. Ici, j’ai utilisé cette logique parmi d’autres. Que ceux qui se targuent d’être matérialistes, la comprennent et essaient d’aller un peu plus loin, s’ils croient pouvoir persister dans leur erreur. Avant qu’ils ne perdent leur temps, je voudrais tout de même les prévenir de l’inutilité d’une telle démarche. Soit ils se fourvoieront en étant incapable d’auto-critique (d’ailleurs quel auto-critique est réellement possible dans un cadre matérialiste ?) soit ils se retrouveront toujours face à la contradiction de devoir mener le monde, tout en faisant croire qu’ils n’en sont pas responsables. En ce sens, au lieu de culpabiliser d’être au chaud, au sein d’un système qui les protège, ils feraient mieux d’aborder leur tâche avec humilité, en n’oubliant pas que la domination qu’ils dénoncent aujourd’hui, ils en sont à l’origine, aujourd’hui peut-être plus qu’hier, à cause de “>

Lire la suite

35 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    “”Gisèle et Béatrice”, la BD érotique “féministe” qui charrie les pires clichés sexistes”, L’Obs du 05/06/2018.

    Il y a longtemps que je ne m’étais pas autant marré.

    Un mec met tous ses fantasmes en BD. Du coup, pas d’hommes, ou tous débiles. A l’inverse, deux lesbos dont l’une viole l’autre qui finit par y prendre du plaisir.

    En fait, le type voulait produire un truc féministe. Mais il a confondu ses pulsions sexuelles et son idéologie. Ou bien, il s’est sacrément bien fichu de la gueule de son éditeur. Résultat : un bon scénario de porno soft bien antiféministe (dommage que ce soit par défaut).

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    “Raphaël Liogier, mâle bêta : “Tant d’hommes sont sexistes sans même s’en rendre compte””, ER du 05/05/2018.

    L’une des très nombreuses contradictions de Raphaël Logier à la fin de cet article dans la dernière vidéo :

    Il défend la libre expression du désir des femmes. En même temps, il demande une rééducation du désir des garçons dès la petite école. Les unes ont le droit de désirer. Les autres doivent être brimés dans leur désir. En fait, le type n’est pas indépendant psychiquement de sa mère. Il est toujours sous son influence symbolique, et il vient nous parler de domination masculine…

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “#MeToo, #BalanceTonPorc… Les hommes se cherchent encore” L’Obs du 10/02/2018.

    Les hommes féministes se cherchent encore et toujours, pas les hommes, ou en tout cas, pas dans cette direction pitoyable.

    “Réaliser qu’on est un privilégié”

    Esclavagistes.

    • Ping de SXA:

      C’est vrai qu’il l’est.
      Des fois, avec les psys, je me demande quand même si nous ne sommes pas tous fous, et si la normalité n’est pas l’exception. Par exemple dans cet article : l’homme hystérique trouve parfois une femme hystérique, et ils sont heureux. Mais que demander de plus ?
      Pour parler plus précisément, je ne crois pas que cette définition de l’homme hystérique recoupe celle de l’homme féministe. L’homme hystérique n’est pas vraiment convaincu de son féminisme. Tandis qu’à mon avis, beaucoup d’hommes féministes sont convaincus de l’être, et certains méritent même qu’on leur fasse crédit de leur croyance, sans pour autant les ranger dans la catégorie des malades psychiatriques. A l’identique, nous avons des femmes féministes réellement malades, et d’autres convaincues, quand bien même, le féminisme devrait être défini, à mon avis, comme une maladie sociale.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    “Au NON des femmes : la parole des femmes harcelées et agressées s’organise”, L’Obs du 30/10/2017.

    Le chevalier maman a encore frappé. Il a demandé à sa mère, à sa femme, à sa copine (sic) et il a pris la décision de sauver les femmes des affreux hommes qui ne lui ressemblent pas.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    “Cantat-Trintignant: “Au nom de Marie”, ELLE répond à l'”obscène” Une des Inrocks”, L’Express du 17/10/2017.

    Là où le progressisme coince. Cette idéologie a besoin des hommes qui ont du talent pour faire sa promotion, et puis dans la réalité, ces hommes ne sont que de fausses idoles. Du coup le féminisme doit manger les donneurs de leçons qui ont assuré sa promotion. Très amusant ce mouvement d’auto-cannibalisme.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.