Accueil » Bienfaits relatifs du divorce » De la catastrophe du divorce de masse au mariage pour tous
Antiféminisme Aimeles

De la catastrophe du divorce de masse au mariage pour tous

Publié le 24 mai 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

  • Le divorce n’a pas réglé les problèmes des couples, il les a développés. Multiplication du nombre des divorces.

évolution-nombre-divorce-ministère-justice

  • Le divorce reste majoritairement vécu de manière conflictuelle (de l’ordre de 60% conflictuel/40%amiable en début de procédure) :Malgré l’abandon par la justice de la notion de divorce pour faute, malgré toutes les difficultés d’un divorce conflictuel (coût financier d’un divorce de 1000 euros à l’amiable à plusieurs 10 000 aines de milliers d’euros quand les personnes possèdent des biens, de 3 mois de divorce désormais à l’amiable à plus de 14 mois en contentieux, discriminations envers les hommes), malgré la réforme de 2005 pour encourager au divorce par consentement mutuel, le taux de demande de divorces conflictuels est de :type-de-demande-de-divorce-procedure

Une proportion non négligeable de couples, épuisés par la procédure contentieuse, terminent par un consentement mutuel, ce qui fait que le taux de divorces par consentement mutuel est légèrement majoritaire par rapport aux taux de divorces contentieux à la fin des procédures.

  • Les divorces conflictuels sont de plus en plus longs malgré la loi de 2005 sensée permettre facilement de divorcer.

duree-moy-contentieux-divorce

  • Les familles avec un seul parent qui possèdent la résidence principale sont une majorité dans les cas de séparation. Il n’y a donc aucune parité lors des séparations quant à la résidence des enfants.

residence-prononcee-mère-père

  • Concernant les pensions alimentaires, les mères sont favorisées lors d’un divorce et les pères discriminés (car même si les pères obtiennent la résidence principale, un nombre non négligeable d’entre eux sont redevables d’une pension alimentaire).

pourcentages-pension-alimentaire-pères-mères

  • Moins enclines faire durer leur union, c’est une majorité de femmes qui initient le divorce en contentieux :

demandes-avocats-hommes-femmes

  •  Elles divorcent pour des motifs individualistes (9).
  • Dans des familles monoéduquantes, elles se retrouvent en situation de pauvreté deux fois plus souvent que les autres familles. (5)
  • Les pères finissent par ne plus voir leurs enfants et les voient de moins en moins (8).Après 25 ans en moyenne de séparation entre ses parents, 1/3 des enfants ne voient plus leur père si ses parents ont divorcé.
  • Les conséquences des divorces sur les enfants sont catastrophiques.
    Presque deux fois plus de redoublements pour les enfants de ces familles rien qu’en CP (4), ils sont deux fois moins nombreux à poursuivre leurs études après le bac (ce n’est plus de l’ordre d’une différence 1 à 3% mais de 100%)(4). Une mortalité plus élevée, plus de suicides (2 fois plus nombreux), de troubles psychiatriques (schizophrénie, dépression…), 3 fois plus de chances de mourir d’une overdose… (2)
    Pour Pierre Joxe, plus de la moitié des enfants qu’il a vus devant les tribunaux viennent de ces familles monoéduquantes (6), phénomène confirmé par Sébastien Roché du CNRS (7) et par diverses études aux USA (10).

niv-scolaire-monoparental-enfants

  • A la génération suivante les familles sont de plus en plus fragiles : les enfants de divorcés reproduisent de manière plus conséquente les situations familiales conflictuelles (8). Si le père est issu de parents divorcés, il aura deux fois moins de chance de voir ses enfants, que si ses parents étaient restés mariés.
  • Cela n’empêche pas les gens de considérer, et de plus en plus, le mariage comme une union qui peut être dissoluble au bon vouloir des contractants.

opinion-sur-le-mariage-possibilité-dissolution

Aujourd’hui, ils sont moins de 20% à considérer le mariage comme indissoluble et plus de 50% à le considérer comme un simple contrat qui peut être dissout avec l’accord des parties.

 

 

 Une volonté de masquer la réalité de la part de certains sociologues spécialistes de la matières, certains chercheurs du CNRS, relayés par les médias de masse :

L’étude laCAF de 2000 de LaurentMucchielli, chercheur très présent sur ces sujets, permet de dégager des conclusions obscures en assimilant familles monoéduquantes et familles dissociées. Or « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

39 Commentaires

  1. Commentaire de Cyrus:

    Bonjour Monsieur Durandal,

    J’espère que vous allez bien. La bande-annonce de ce film, bien que se déroulant aux États-Unis, au Mexique et à la frontière séparant les deux pays, me semble indiquer pas mal l’avenir de la France et peut-être même du monde occidental :

    Frightening, isn’t it ?

    We will have to get dirty.

    Notez bien la bande-sonore incroyablement lourde, au rythme parfaitement calibré et à l’ambiance sordide de cette bande-annonce.

    Le premier film, intitulé simplement Sicario et réalisé d’ailleurs par le Québécois Denis Villeneuve (et sorti en 2015), tout comme ce film, donnent des idées. Ils font réfléchir. Je ne suis pas certain que l’on sort de ces films sans être à la fois bouleversé et en réflexion profonde sur les « méthodes ».

    Qu’en pensez-vous ?

    Madame Manuela, qu’en pensez-vous ?

    Et vous, Monsieur Kasimar, une pensée ?

    Cordialement,

    Cyrus

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Le cardinal Sarah s’engage à promouvoir un livre sur les effets néfastes du divorce, “Primal Loss” », RITV du 12/03/2018.

    Pour moi, il s’agit presque d’un travail d’exégèse sur le mal.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « La propension au divorce se transmettrait par les gènes selon une étude », Breizh du 09/10/2017.

    Nous sommes bizarrement passés d’une société où personne n’avait le gène du divorce, ou presque, à une société où tout le monde l’a. Enorme évolution génétique en seulement 40 ans. Je ne crois pas que l’immigration suffira à donner une explication probante à ce phénomène.

    • Commentaire de Manuela:

      Ah ah ah ma responsable disait qu’on ne peut plus vivre toute notre vie avec la même personne à cause de l’allongement de l’espérance de vie.

      Mais vu qu’on se marie de plus en plus tard et que la société accepte plus les écarts de conduite, ça revient plus ou moins au même, non?

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Refus de divorce pour l’épouse d’un millionnaire : les disputes font partie du mariage ! » RITV du 15/02/2017.

    Ou il est prouvé qu’il y a tout de même de sacrés putains vénales sur notre terre.

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Le monde des robots en marche : 50 % des jeunes Anglais pour le mariage … avec la machine ! », RITV du 27/04/2016.

    Les enfants qui ont vu leurs parents relativiser le couple, n’en comprennent plus l’importance. Dans leur esprit, l’autre se consomme, se jette ou se remplace, même par une machine.

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Polyamour : 3 femmes se marient légalement au Brésil », Figaro madame du 27/10/2015.

    L’intérêt supérieur des enfants devient de plus en plus flou dans ce cadre délirant.

    • Commentaire de observateur:

      J’ai la vague impression que les dégénérés qui sont derrière tout ça ne veulent plus entendre parler d’amour entre un homme et une femme alors ils vident le concept de son sens.

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        Aujourd’hui, il paraît que c’est la loose parmi les jeunes si on est pas en couple. Je crois que la désillusion va vite arrivée, puissance 10.

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « L’imposition commune des couples de nouveau remise en question par des députés socialistes », les Echos du 14/10/2015.

    ou comment continuer à détruire l’institution du mariage et le concevoir sur un plan individualiste. La régression républicaine en marche pour récupérer un peu d’imposition.

  8. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Transferts de commentaires de l’article supprimé « Pour Marine Le Pen la défense de la famille n’est pas une priorité » du 19/12/2012

    « Contre-info, article initial »

    onela
    Envoyé le 19/12/2012 à 6 h 33 min

    J’aurais voulu laisser un message sur contre-info, le site qui a publié cet article mais les commentaires y sont fermés!

    Marine Le Pen ne dit pas être contre la famille, elle dit que les électeurs du FN ont d’autres soucis que la manif anti mariage gay. Quand le journaliste lui demande ce qu’elle pense de la politique familiale menée par l’UMP elle répond, comme à son habitude, en ridiculisant l’action de ce parti, mais à aucun moment elle dit être contre la famille… Une réduction est si vite faite !

    Léonidas Durandal
    Envoyé le 19/12/2012 à 7 h 49 min | En réponse à onela.

    Ces questions politiciennes m’excèdent.

    Si les électeurs du FN ont d’autres chats à fouetter, ils n’ont rien compris au monde, ils ne vivent que par le fric, et ils feraient bien de se poser des questions sur le sens de leur vie. Comme le dit l’article, si on ramène chaque électeur à un producteur, Mme Le Pen et les autres chefs de partis, devraient devenir patrons d’entreprise plutôt que de s’occuper d’élections. La famille est à la base de tout, et les petites préoccupations individuelles des électeurs, de quelque parti qu’ils soient, sont scandaleuses. On vit dans un pays riche avec des gens qui ne pensent qu’au fric qu’ils auront à la fin du mois au lieu d’essayer de bien faire, collectivement.

    Les électeurs du FN et les autres, attendront-ils que nous devenions pauvres, tous, pour se poser les questions essentielles, et pour comprendre qu’une conception de la famille, cela se défend, et dans la rue puisqu’il le faut !

    Si Mme Le Pen hésite à participer à la manifestation, nous n’en voulons pas, elle agit en tiède. Nous étions 150 000 sans elle. Demain nous serons 300 000 avec ou sans ses hésitations.

    Elle défend la France paraît-il, alors qu’elle montre un peu l’exemple au lieu de chercher à plaire au peuple. Monsieur Le Pen qu’on accusait de populisme a su imposer ses thématiques envers et contre la bien pensance. Prenez-en de la graine. Sinon attendez que l’UMP vous rejoigne, devenez un grand parti, gagnez la présidence, et devenez comme les autres. Le monde n’aura pas changé d’un pouce, mais vous vous serez payés une bonne place au soleil. Mais moi, en attendant, je ne cautionnerai pas une pareille attitude.

    kasimar
    Envoyé le 22/12/2012 à 0 h 46 min

    Sinon attendez que l’UMP vous rejoigne, devenez un grand parti, gagnez la présidence, et devenez comme les autres

    +++ l’UMP bien que ce soit un parti pas très tendre avec Sarkozy et Bachelot qui a quand même une sensibilité féministe bien moins discrète qu’à gauche où on leur déroule le tapis rouge, a ou a eu en son sein des députés de la trempe d’un Dupont Aignan qui s’est soulevé contre Hadopi lors de sa mise en place et Breton contre la théorie du genre.

    Je n’ai aucune sympathie particulière pour les politiques, mais je pense qu’ils représentent bien le peuple, il y a des résistants comme il y a des soumis

    Léonidas Durandal
    Envoyé le 07/01/2013 à 9 h 50 min
    Jean-Marie Le Pen manifesterait bien contre le mariage lesbien mais il ne veut pas se mettre dans les pattes de sa fille :

    Article du Nouvel Observateur du 06/01/2013

    Léonidas Durandal
    Envoyé le 08/01/2013 à 0 h 17 min
    Une délégation du FN participera finalement à la manifestation du 13 :

    Article du Nouvel Observateur du 07/01/2013

  9. Commentaire de Léonidas Durandal:

  10. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Belgique : 10 ans de mariage homosexuel », TV5 monde du 30/05/2013

    Taux de divorce des couples lesbiens : 90%;
    Taux de divorce des couples gays : 70%;

  11. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « 4 parents pour un enfant », MPI du 05/11/2014

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription