Accueil » Enfance détruite » (France fabrique à pédophiles) Et si Caroline de Haas avait raison ?
Antiféminisme Aimeles

(France fabrique à pédophiles) Et si Caroline de Haas avait raison ?

Publié le 2 mars 2018 par Léonidas Durandal à 15 h 39 min

plus souvent de la petite dans des circonstances où les barrières naturelles se sont effacées. Ces statistiques nous montrent qu’en délégitimant le père, toutes les relations de couple en souffrent, et que les secondes unions sont généralement plus violentes que les premières. Car avec l’âge, beaucoup de femmes paniquent à l’idée de ne plus être désirées. Elles ont aussi pris conscience de l’importance de l’homme dans un foyer. Et elles sont plus susceptible d’accepter le n’importe quoi pour préserver leur nouveau cocon familial. Dans ce genre de cas, l’expérience a du mal à compenser les erreurs de toute une vie.

Caroline de Haas, en accusant presque tous les hommes d’être des agresseurs n’a pas entièrement tort. Personne n’est exempt de violence. Prendre en considération cette règle est à la base de toute éducation saine. Cependant quand elle attaque uniquement cette image des hommes au sein de la famille, elle alimente la machine pédophile. A chaque fois qu’elle cherche à abolir la « domination patriarcale », elle ne fait que renforcer un problème qu’elle dénonce. Le viol qu’elle a subi ne devrait pas lui servir d’excuse pour continuer dans cette voie, tout comme il ne devrait pas servir d’excuse aux journaux qui relaient ses provocations sans jamais offrir une contradiction sérieuse à de telles divagations.

 

Se prémunir de toute attitude pédophile, incestueuse, relative au viol, pour les personnes normales

Le prédateur qui passe à l’acte est au sommet d’une pyramide bien plus large qui se nourrit de nos renoncements.

Pour éviter de devenir pédophile ou de nourrir la pédophilie, l’inceste, le viol, la mère devra renoncer à ses fantasmes de toute puissance sur ses enfants. Le compagnon sera le socle indéboulonnable de son foyer. Il va sans dire qu’elle le choisira avec attention, mais que dès que ce choix aura été fait, elle devra en assumer toutes les conséquences quelque soient ses petits défauts.

L’homme devra prier pour porter un regard chaste sur ses/les enfants, c’est à dire un regard qui ne soit ni empli de dédain, ni d’avidité. Il devra chercher cet équilibre fragile tout en portant le deuil de cet héritage qu’il aurait voulu transmettre, car quelque soit sa bonne volonté à lui donner des principes supérieurs, l’enfant ne retiendra que ce qu’il veut. Tout au moins, ainsi devrait-on éduquer de futurs adultes qui agissent en conscience : en les obligeant à suivre des règles réfléchies, belles et bonnes, mais en leur laissant un espace de consentement.

Quant à l’enfant, il devra progressivement renoncer à son avidité, tout en acceptant la complexité de ce monde. Ainsi deviendra-t-il quelqu’un de humble, prompt à appréhender ses manquements, et à les dépasser.

La pédophilie, l’inceste, le viol nous concernent tous. Il y a un continuum de destruction auquel chacun de nous participe, à différents stades. Nous devons être certes, le gardien de nos frères, mais nous devons surtout être notre propre gardien. Le moindre geste pour renoncer au mal, à quelque niveau que ce soit, influence des centaines d’autres personnes en ce sens. La violence est un invariant de l’humanité contenue en chaque être humain. Pour la transformer en pulsion positive, il faut au moins avoir réussi à l’identifier puis se donner les moyens de la transcender pour atteindre un noble but. Et pourquoi pas, nous entraider pour sortir collectivement de cette société pédophile. Tel a été l’objet auquel ce présent article a voulu s’attacher.

 

1 Commission d’enquête sur les conditions de détention dans les établissements pénitentiaires en France – Rapport de M. Guy CABANEL (29 juin 2000) Senat.fr

12 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    “Abus sexuels : Benoît XVI enflamme la « cathosphère »”, Le Point du 12/04/2019.

    Comme Jean-Paul II. Toujours plus admirable alors qu’il se rapproche de la mort. Un grand merci.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    “”Une protection de plus pour les mineurs”” L’Express du 17/05/2018.

    Loi sur le règlement des relations sexuelles des mineurs : soit notre pays est en train de sombrer, soit nous sommes en train d’entrer dans une forme de contrôle simiesque. Ou les deux bien entendu.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “Bertrand Cantat : Nadine Trintignant évoque son retour pour la première fois”, Le Point du 12/03/2018.

    Bien entendu, la maman de l’anorexique elle, n’a rien à se reprocher, bien entendu…

  4. Ping de gastirad39:

    Léonidas:

    Un humoriste a déclaré qu’on peut faire avouer n’importe quoi aux statistiques pourvu qu’on les torture suffisamment.

    Un homme sur 2 serait harceleur selon Caroline ? Pourquoi pas violeur tant qu’on y est ? Et pourquoi pas TOUS ! Tout dépend de la définition… Déjà, celle-ci est non conforme à la constitution puisqu’elle introduit une discrimination légale envers les hommes en parlant de “pénétration” même si c’est la femme qui oblige l’homme à une relation forcée, par “parole, ruse, action ou surprise …”

    J’ai oui dire que Darmanin a porté plainte en diffamation contre celle qui l’accuse de viol par surprise. Avec Hulot, voilà 2 ministres d’un gouvernement pro féministe pris au piège féministe du Toujours Plus dans la Haine des hommes. Ce serait amusant, mais logique, qu’un gouvernement féministe d’un Etat féministe en arrive à dénoncer la surenchère permanente de celles-ci.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.