Accueil » Eglise/Religion » Les incohérences politiques dans Fratelli Tutti
AIMELES Antiféminisme

Les incohérences politiques dans Fratelli Tutti

Publié le 8 octobre 2020 par Léonidas Durandal à 12 h 02 min

les religions avant le christianisme ont aussi vécu de sacrifices humains. Est-ce à dire que ces sacrifices leur étaient inspirés par Dieu ? Et puis dire à tous ces gens là « Non, vous n’avez rien compris à votre pratique, qui en fait, est bonne, et vous pousse vers Jésus ou vers le vrai Dieu», c’est un tour de force spirituel plutôt osé. Nous sommes tous en chemin, certes, mais parfois nous prenons des impasses et il faut le reconnaître.

Il est aussi très déplacé de parler à la place des autres responsables religieux quels qu’ils soient :

« Les chefs religieux sont appelés à être de véritables “personnes de dialogue”, à œuvrer à la construction de la paix non comme des intermédiaires mais comme d’authentiques médiateurs. »

A mon avis, le rôle du Pape serait plutôt de les appeler à la conversion, directement, plutôt que de les prendre pour des imbéciles en leur disant comment ils doivent exercer leur ministère. Ici, quid de la liberté de conscience catholique ? Du bien et du mal ? De satan ? D’une humilité de pensée ? Disparus au profit de ces ignobles bons sentiments. 

Non, à force de pratique, je ne crois plus que l’Église catholique soit légitime à parler de politique. Que notre Sainte Institution oriente les âmes perdues en ce monde, et elle aura bien avancé en ces temps d’errance. Lorsque les raisins seront revenus sur le cep, peut-être sera-t-il alors temps de déterrer la doctrine sociale de l’Eglise. Tout en la dépoussiérant de fond en comble pour éviter deux écueils : la niaiserie des bons sentiments, l’absence de culture scientifique/économique/philosophique.

Car en ce moment, attachés à la remorque de l’histoire, nous n’avons plus rien à apporter à ce monde, si ce n’est le salut des âmes dont nous nous occupons si mal. Prenons acte de notre médiocrité institutionnelle actuelle au lieu de dormir sur nos lauriers pour nous rassurer. Et avançons.  

 

 

 

 

 

7 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "" Le Vatican ouvre la voie aux vaccins avec des cellules de fœtus avortés : « moralement accep-tables » MPI du 21/12/2020.

    Comment être tous frères si notre vie dépend de la mort d'enfants ? Face à une épidémie très dangereuse, la position du Vatican serait tenable. Mais là, ça paraît excessif.

  2. Ping de François de sexe male:

    Un passage que je voulais depuis longtemps vous soumettre, M. Durandal, à vous et vos lecteurs. Mais il me fallait le retrouver. (et je ne suis pas sûr de poster ce commentaire dans le bon article)

    "C'est la corruption en grand que nous avons entreprise, la corruption du peuple par le clergé et du clergé par nous, la corruption qui doit nous conduire à mettre un jour l'Eglise au tombeau. (…) « Pour abattre le Catholicisme, il faut commencer par supprimer la femme. » Le mot est vrai, mais puisque nous ne pouvons supprimer la femme, corrompons-la avec l'Eglise. Corruptio optimi pessima. (…) Le meilleur poignard pour frapper l'Eglise au cœur c'est la corruption."

    Extrait de la lettre n°12 de Vindice, écrite de Castellamare, à Nubius, le 9 aout 1838. (une des lettres de la Haute-Vente [la Franc-Maçonnerie italienne] diffusée par le pape Saint Pie X au grand public.)

    Citée dans « La conjuration antichrétienne – Le temple maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l'Eglise Catholique » de Mgr Henri Delassus.

    J'ai réussi à trouver une source informatique : page 1075 (page 327 sur la visionneuse web)

    https://pubhtml5.com/ejtz/ddtu/basic/301-350

    Etonnant non, ce lien entre la corruption de la femme et de l'Eglise !

    • Ping de Léonidas Durandal:

      La femme est la reproductrice. Si vous réussissez à la corrompre, vous rendez le principe auquel elle appartient, stérile. Ces imbéciles n’ont pas seulement corrompu la femme d’église, ils ont surtout corrompu la femme en général, avec pour conséquence, la stérilité qui est la nôtre. Imaginez, sur une des dernières vidéos que j’ai publiée, les femmes interrogées dans la rue s’imaginent être aussi fortes physiquement qu’un homme, et s’imaginent pouvoir agir et penser à l’identique d’un homme. Comment voulez-vous que ces cruches ne ratent pas pitoyablement leur vie ? Sans même parler de toutes ces demi lesbiennes que l’on aperçoit de plus en plus dans les rues avec leurs cheveux bizarres et leurs tatouages. L’image de la franc-maçonnerie a vraiment une sale gueule surtout si vous songez aux jolies communiantes que nous avions il y a seulement 50 ans. Ces gens là sont laids et promeuvent la laideur absolue. Et ils appellent cela tolérance, ou autre.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "« Le pape François est favorable aux unions civiles pour continuer le combat contre le mariage homosexuel »" L'Obs du 22/10/2020.

    Je ne comprends pas pourquoi il a voulu se prononcer sur cette mesure civile. C'est faire trop de politique ou pas assez.