Accueil » C'était mieux avant » Colonisation, collaboration, destruction de l’école et de la famille : le bilan effroyable de 100 ans de gauche progressiste en France.
Antiféminisme Aimeles

Colonisation, collaboration, destruction de l’école et de la famille : le bilan effroyable de 100 ans de gauche progressiste en France.

Publié le 15 janvier 2014 par Léonidas Durandal à 12 h 59 min

Un jour, il faudra bien faire le bilan de cette gauche qui a tout échoué et qui pèse comme un poids mort sur la société française. A chaque fois leurs marottes idéologiques se terminent dans des bains de sang. Ces gens-là ont plombé notre société depuis plus de 100 ans en oubliant de se remettre en question, en trafiquant les livres d’histoire et en censurant quand cela ne suffisait plus. Aujourd’hui les manuels d’histoire complaisants ne réussissent plus à masquer le désastre. Alors la censure est de retour.

100 ans d’échecs complets.

 

Avant eux, l’école était libre et gratuite.

Ils l’ont rendue obligatoire et médiocre. Ce ne sont pas moins de 150 000 élèves qui sortent aujourd’hui du système scolaire français chaque année (3) et notre classement au niveau international prouve la régression de notre pays (4), un pays qui avait accumulé un capital culturel édifiant sur plusieurs centaines d’années. Notre gauche progressiste a dilapidé l’héritage en quelques décennies.

Avant eux, les Africains avaient une âme, ils devaient être initiés à nos plus beaux secrets religieux, ceux qui étaient à l’origine de la réussite des individus de notre civilisation.

La gauche progressiste a transformé cet élan généreux en volonté civilisatrice du nègre (5, M. Jules Ferry : « Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures… » (Marques d’approbation sur les mêmes bancs à gauche – Nouvelles interruptions à l’extrême gauche et à droite.)

Cette gauche n’a pas voulu voir l’âme de l’autochtone, mais un cerveau à faire évoluer. Désirant se détacher de la conception catholique du monde ancien, elle a promu une sorte de religion darwinienne des civilisations et a préparé en cela l’avènement d’idéologies comme le national socialisme. Aujourd’hui ayant échoué dans cette volonté civilisatrice ridicule, loin de vouloir faire évoluer le nègre, la gauche progressiste en est arrivé à l’ériger en modèle dont elle ne connaît rien et ceci afin de s’en servir pour la guérir de sa mauvaise conscience.

Avant eux, il y avait une liberté d’expression en France. Les journaux et les médias n’étaient pas sous perfusion étatique et sous contrôle idéologique (6). Les caricaturistes de gauche s’en donnaient à cœur joie (7).

Aujourd’hui, le discours du nèg marron ne leur convenant plus, il faut le faire taire (8). Le nègre qui dénonce le racialisme d’Israël est devenu dans leur bouche, un dangereux raciste. Leur volonté d’aveuglement n’a d’égal que leur incompétence. Ils dissolvent les groupes d’extrême droite et laissent faire les petits meurtriers d’extrême gauche, juste après 1934 comme aujourd’hui (1) (2).

Avant eux, la France était une Nation fière d’elle et prête à se défendre.

Juste avant la guerre avec l’Allemagne en 1936, la gauche progressiste a fait la promotion du pacifisme (9). Nous leur devons notre faillite militaire face aux nazis malgré le courage de nombreux soldats et généraux français. Mais leurs livres d’histoires ne retiennent qu’une chose de cette époque : la première semaine de congés payés. Les jours religieux et chômés d’avant ont été progressivement remplacés par ces semaines de congés payés. Et nous en sommes arrivés collectivement à travailler tous les jours de la semaine, officiellement durant 35 heures tandis que de nombreux salariés, hors fonctionnariat, doivent faire de nombreuses heures supplémentaires qui ne sont jamais payées. La réduction du temps de travail s’est tournée en flexibilité et en pression. Avant eux, le travail était sacré. Les jours de congés l’étaient tout autant. Aujourd’hui ils sont des droits et des devoirs d’individus faibles et isolés face aux intérêts des puissants.

Avant eux, la France n’avait jamais plié face à l’envahisseur.

Après la défaite de 1940 dont ils étaient responsables, les parlementaires socialistes ont mis en place un régime de collaboration avec l’ennemi (10), installant M Pétain au pouvoir et l’entourant d’hommes de main. Aujourd’hui, les contorsionnistes progressistes étudient avec minutie le rôle de « l’extrême droite » dans la collaboration (11) cherchant la paille dans l’oeil des autres tandis qu’ils ne voient pas la poutre qui est dans la leur.

Avant eux, les familles françaises étaient unie et sûres d’elles. Les cas rares de maltraitance étaient traités socialement. Les individus prenaient le relais des institutions défaillantes.

Aujourd’hui l’institution est défaillante en elle-même et fait « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

51 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Pourquoi il faut aller suivre la Coupe du monde en Islande », L’Obs du 29/05/2018.

    La névrose complète du gauchiste peut s’observer à travers son rapport à l’Islande. Ce pays, c’est une île coupée du monde, donc qui ne participe pas vraiment au mondialisme, à l’universalisme, au syncrétisme, au multiculturalisme et à toutes ces conneries. De surcroît elle n’a pas voulu développer de contact avec l’extérieur et est devenue autonome en énergie. Pas d’immigration. Une population peu nombreuse contrairement aux lieux d’habitation que privilégient les bobos. Ultra ethnicisée. Qui part d’une forme de régionalisme pour réussir, notamment en littérature.

    Le seul point que je peux leur accorder, c’est que cette démocratie, ne paye pas ses dettes. Là, je peux comprendre que le gauchiste s’y retrouve.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    «  »Pourquoi les riches votent à gauche » (et pourquoi c’est inquiétant) », L’express du 17/06/2018.

    Pourquoi les riches ont toujours voté à gauche, et comment ils se donnent bonne conscience ainsi pour écraser d’autant mieux le petit peuple.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Racistes, les Simpson ? Stop au délire ! », L’Express du 24/05/2018.

    Une progressiste s’étonne du résultat du progressisme. C’est simple, le progressisme est une machine à manger ses enfants.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « JO de Pyeongchang : 12 photos flippantes des supportrices nord-coréennes », L’Obs du 14/02/2018.

    Notre universalisme, nous rend incapable de concevoir les différences, culturelles, ethniques, raciales, sexuelles.

    • Commentaire de Manuela:

      C’est sur mais pas besoin d’aller si loin pour se sentir ostracisé, dès que votre attitude sort des sentiers battus vous êtes taxé d’original, de spécial.

      Enfin la Corée du Nord c’est quand même bizarre et assez difficile de se faire un avis objectif, entre ceux qui prétendent que c’est le paradis et d’autre l’enfer…difficile.

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Irlande : les conseillers conjugaux catholiques vont être contraints d’accueillir les couples homosexuels sous peine de fermeture pour « discrimination » », RITV du 22/01/2018.

    Ne jamais faire confiance à l’Etat même quand il vous est favorable.

    Ici, l’idéologie gay génère les destructions familiales. Les couples en difficultés ne peuvent plus être accueillis par des associations qui cherchent à comprendre profondément la différence entre un homme et une femme.

  6. Commentaire de Cyrus:

    Bonjour à tous,

    Malgré que la gauche est la gauche, il fut une époque où des hommes politiques, socialistes de surcroît, faisaient de la défense des ouvriers un combat à la fois économique et morale. Voici un téléfilm à voir et à revoir :  https://www.youtube.com/watch?v=eN-SGun4iIs

    Dîtes-moi ce que vous en pensez.

    Cordialement,

    Cyrus

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription