Accueil » Domination féminine » Fausses accusations de viol : et si on en parlait ?
Antiféminisme Aimeles

Fausses accusations de viol : et si on en parlait ?

Publié le 18 juillet 2014 par Léonidas Durandal à 11 h 29 min

Avec force détails, Lola, 26 ans, a dénoncé un viol dont elle aurait été la victime mais qui n’a jamais existé. Jouant sur tous les clichés de notre société, elle a avancé que deux Arabes l’auraient prise en plein jour, en pleine rue, violemment et que personne n’aurait bougé. Comme un seul homme, toute la société s’est alors mise en branle.

Les journalistes féministes trop contents de relayer la nouvelle ont omis toutefois les accusations concernant l’ethnicité des agresseurs et ceci afin de mieux parler de ce qui les intéressait : la violence masculine. De l’autre côté, à la droite de la dissidence, on a eu beau jeu de rappeler la sur représentation des étrangers dans les crimes, en montant ce fait divers en épingle comme cas significatif des effets néfastes du grand remplacement dans une ville « cosmopolite ». Tous, aveuglés par la haine féministe ou par la haine des mensonges de notre société féminisée sur notre pourtant bien réelle perte d’identité, tous, sont tombés dans un panneau énorme, sans discernement. Il a suffi pour cela qu’une jeune fille agite le chiffon rouge des agressions sexuelles envers les femmes blanches pour croire qu’une occasion unique leur était enfin donnée d’avoir raison de manière indubitable.

La première page google entre le 01/07/2014 et le 16/01/2014 en tapant les mots « Lola viol » :

1 « Une marche aux côtés de Lola violée en plein jour » (Le Parisien du 06/07/2014) :

Traduction : La parole d’une femme ne peut être mise en doute.

 

2 « Violée en plein jour : Lola témoigne à visage découvert. », L’indépendant.fr du 04/07/2014.

Traduction : Victimisation d’une personne qui veut sortir de son rôle de victime.

 

3 « Viol et agression de Lola : l’ADN pourrait très vite parler », La Dépêche.fr du 02/07/2014.

Traduction : Volonté de vengeance.

 

4 « Violée en plein jour : « qu’on ne banalise plus ce genre d’événement » », RTL.fr du 03/07/2014.

Traduction : La culture du viol dans notre pays…

 

5 « Perpignan : marche aux côtés de Lola, violée en plein jour. », MidiLibre du 07/07/2014.

Traduction : La société machiste qui laisse tout faire.

 

6 « Perpignan : le compagnon de Lola « violée en plein jour », crée un groupe Facebook », 01/07/2014.

Traduction : Même son petit ami s’est fait avoir.

 

7 « Lola, violée en pleine rue : « je vous en supplie, parlez ! », Eurpo1.fr 03/07/2014.

Traduction : Lola, victime de l’indifférence patriarcale de notre société envers le viol.

 

8 « Perpignan : une marche blanche en soutien de Lola, victime de viol », 20minutes.fr du 06/07/2014.

Traduction : Lola : représentative de toutes les victimes de viol.

 

9 « Lola, violée à Perpignan : « il faut que la honte aille sur les violeurs. » », Elle.fr du 07/07/2014.

Traduction : Les violeurs ne sont pas humains, les victimes ont toujours raison.

 

10 « Perpignan : une femme aurait été violée en pleine rue. », Figaro.fr du 03/07/2014.
Premier titre qui utilise le conditionnel, enfin. A noter que dès le 06/07/2014, le Figaro titrait « Violée en pleine rue, il faut arrêter de se taire »

 

Le concept de « culture du viol » a fait son chemin dans les esprits.

 

On voit ici, que la « culture du viol »(13) est surtout un fantasme féministe largement partagé par les médias dominants. Ce fantasme permet de contrôler les hommes, de les culpabiliser et de les mobiliser en faveur des femmes de manière irrésolue et aveugle. Car comment expliquer le manque de mesure dans cette affaire et dans bien d’autres qui se multiplient ces derniers temps (19, 20), si ce n’est par la prédominance de croyances ancrées dans notre société et qui l’éloignent toujours plus de la réalité. A force de propagande, l’idéologie féministe a réussi à nous faire perdre la tête. Les fausses enquêtes de victimisation mal faites, et fabriquées de manière partiale ont eu leur résultat sur les esprits (12). Le Français moyen croit aujourd’hui que derrière chaque homme, se cache un potentiel violeur qu’il serait le seul à même de le combattre. Et plus cette croyance se renforce, plus les affabulatrices sont encouragées.

 

amina_2 Amina, ancienne fémen : ses accusations délirantes de viol ont été prises au sérieux par la presse. Elle est actuellement en garde à vue.

La réalité :

Les fausses accusations de viol sont légion (11, 18) et les féministes, loin de prendre en compte ce phénomène, tentent de le nier. On comprend ici comment la stricte défense des intérêts des femmes ne peut se solder que sur un mensonge, comment ce mensonge sert à « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

122 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo coub) « Le viol n’est qu’un ressenti pour les féministes », Durandal du 08/03/2018.

  2. Commentaire de Ir-Ahmõn:

    https://mobile.francetvinfo.fr/faits-divers/epinal-un-policier-soupconne-de-pedophilie-se-suicide-en-prison_2614012.html#xtref=https://www.google.fr/

    encore un meurtre feministe. On accuse injustement un homme, les féministes s’empressent de le mettre en prison et lui font subir une pression telle qu’il ne voit que le suicide comme seul issu.

    http://m.leparisien.fr/val-de-marne-94/fresnes-un-detenu-se-suicide-22-02-2018-7573386.php

    Autre cas similaire, des exemples comme ça il y en a des centaines. Il se passe en France une véritable guerre contre les hommes, débouchant sur un vrai massacre Mais apparemment ça n’a pas l’air d’émouvoir grand monde.

    Ce pays ravagé par le féminisme d’Etat de débecte  de plus en plus.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Catherine Millet s’explique sur son « regret de ne pas avoir été violée » (et va encore plus loin) », L’Obs du 15/02/2018.

    Finalement, elle explique assez bien comment une femme peut revisiter son histoire.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Alcool et consentement : permis de s’accoupler à 0,5 ‰ ? », Homme libre du 30/01/2018.

    Sur l’affaire Darmanin et la malade Caroline De Haas.

    • Commentaire de Manuela:

      Si vous vous sentez violé c’est que vous êtes violé…

       

       

      • Commentaire de gastirad39:

        Manuela: Tout à fait ! Le féminisme ne recule devant aucune énormité, pourvu qu’elle semble avantager les femmes. De plus, comme toute propagande tyrannique, il refuse toute critique ou s’adapte en réclamant toujours plus. Parions que l’enquête sur l’insécurité dans les transports débouchera sur des règles vexatoires pour les hommes.

        Au lieu de pacifier les relations entre les sexes, cela exacerbera la guerre ! Et débouchera sur davantage de violences. Ce qui est le but recherché !

        Vous nous disiez récemment, Manuela, qu’il n’était pas facile d’élever des garçons, surtout à notre époque.

        Je viens de lire: « Indomptable: le secret de l’âme masculine » de John Eldredge.

        A lire absolument ! Je cite p 97:

        « Nous sommes actuellement dans les dernières phases de la guerre longue et vicieuse contre le coeur de l’homme »

        p 92: « Au lieu de changer la façon d’enseigner aux garçons, nous essayons de changer les garçons »

        p 93: « Le système scolaire récompense ce qui répond le mieux au penchant des filles »

        Ce chrétien parle d’un Dieu sauvage, comme le coeur de l’homme, dont l’humanité a eu bien besoin et a encore besoin, pour vaincre les obstacles,naturels …ou autres.

        Il dit aussi que seul le coeur d’un homme mature peut initier le garçon à l’âme masculine et donc de l’indispensable rôle du Père.

        J’ajoute pour Léonidas, qu’il y a de très belles pages sur l’image mielleuse du Christ donnée par l’Eglise actuelle: une sorte de Mère Térésa, qui n’attire pas l’âme masculine; d’autres sur les homosexuels, sur la fuite de l’homme à l’âme blessée …

        A lire absolument .

         

        • Commentaire de François ALLINE:

          Intéressant, je vais me procurer ce bouquin.

        • Commentaire de Manuela:

          Parfois je me demande sérieusement ce qu’elles recherchent, au fond. Je crois savoir mais c’est un peu fou.

          Une femme qui se fait violer, ne porte pas plainte, mais arrive tout de même à guérir, si on l’oppose à une femme qui n’arrive pas à se remettre d’un frotteur on fait quoi en pratique? On va punir sans prendre en compte la gravité des faits (attouchements, menace d’une arme…) Il n y aura plus de degrés les féministes voulant mettre toutes les souffrances sur le même pied d’égalité, en ne prenant pas compte du profil psychologique de la plaignante.

           

           

           

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    «  »Jouir » lors d’un viol : un traumatisme de plus pour les victimes », L’Obs du 29/01/2018.

    Si la fille ne dit pas non, est formée, mouille et a un orgasme, est-ce que c’est toujours un viol ?

    • Commentaire de Manuela:

      Avoir un orgasme sans plaisir c’est incohérent.

      Cela m’étonnerait qu’une femme ait un orgasme lors d’un viol si elle dit non, essaie de s’enfuir enfin ça ne tient pas la route.

       

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Agression sexuelle ? Le comportement d’Aziz Ansari au cœur du débat sur le consentement », L’Obs du 19/01/2018.

    Voilà pourquoi les fausses accusations de viol sont légion, et le « phénomène » #BalanceTonPorc, une fumisterie qui les accompagnent.

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Procès Tron : « J’étais incapable de réagir », explique une accusatrice », AFP du 15/12/2017.

    C’est dit dans le titre, il n’y a pas viol. Et pourtant il y a procès.

    Le plus marrant, c’est de voir le type de gauche charger Dominique Strass Kahn à l’époque. C’est dire le niveau de conscience politique de ces élus.

  8. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Harcèlement : la plainte visant le député LREM Arend classée sans suite », Le Point du 29/11/2017.

    Par contre, l’attachée parlementaire va être poursuivie pour dénonciation calomnieuse puisqu’elle a harcelé le dit député en lui envoyant des propositions sexuelles explicites par texto. Tel est pris qui croyait prendre.

    Jusqu’à ce jour, aucune parole de femme dénonçant des hommes harceleurs n’a été remise en cause. La première de ces plaintes débouche sur une sanction pour fausse accusation… La suite promet d’être savoureuse.

  9. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Pour Cauet, Cécile de Ménibus, agressée, avait « chauffé » Rocco Siffredi », L’Express du 23/11/2017.

    L’envers du décors des faux témoignages de ces personnes qui se déclarent harcelées : des femmes qui refont l’histoire bien des années après (que penser dans ce cadre de l’allongement du délai de prescription pour les viols ?), des femmes qui profitent de l’émotion suscitée pour faire parler d’elles, des provocatrices qui s’étonnent du résultat de leurs provocations.

    Cauet pense que ce genre de témoignage discrédite les véritables victimes. Les véritables victimes, il va falloir désormais les chercher comme des aiguilles au milieu d’une meule de foin.

  10. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Sylvester Stallone accusé d’agression sexuelle par une adolescente de 16 ans », L’Obs du 17/11/2017.

    A la fin, il va falloir sérieusement se poser la question de qui est assez irréprochable pour ne pas subir de telles attaques.

  11. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Marisa, ex-comédienne : « L’affaire Weinstein m’a fait prendre conscience que j’avais été violée » », L’Obs du 26/10/2017.

    A chaque fois qu’elle a dit « non », il ne s’est rien passé, mais elle appelle cela un viol désormais. Après les féministes se demandent pourquoi le témoignage d’un homme vaut celui de deux femmes en Islam.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription