Accueil » Etat de droit et politique » Les féministes n’accepteront jamais que les hommes aient des droits
AIMELES Antiféminisme

Les féministes n’accepteront jamais que les hommes aient des droits

Publié le 14 janvier 2017 par Léonidas Durandal à 11 h 20 min

et féministes en laissant faire ces dernières. Le féminisme est le cancer de la féminité, tout comme il est celui de la masculinité. Les hommes ne peuvent espérer survivre avec une telle maladie sociale dans leur entourage. Elle a stérilisé nos sociétés et continuera à le faire jusqu’à extinction. 

144 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "En Espagne, une décision de justice sur le "viol" d’une adolescente inconsciente soulève un tollé" AFP du 01/11/2019.

    10 à 12 ans de prison pour 5 personnes et un coup de bite d'un soir, sur de la viande saoule à 14 ans, qui de toutes les manières, ne se rappellera de rien, cela ne suffit pas à nos féministes.  Au lieu de condamner les hommes sans qu'ils ne sache ce qui est autorisé ou pas, ne serait-il pas temps d'interdire toute relation sexuelle aux mineures et sur mineures ? (lol) Ah bah non, les féministes trouveraient certainement cela réactionnaire. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Violences conjugales : trois questions sur le "suicide forcé", grand absent de la loi" L'Express du 29/10/2019.

    Responsable du suicide de nos femmes. Et puis quoi encore ? Du suicide du voisin ? Et puis nos progressistes ont-ils songé que s'ils finissent par faire accepter totalement le suicide assisté, qui va-t-on accuser dans ce cas ? La société ? De plus en plus délirant. 

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Comment un gynécologue américain accusé d’agressions sexuelles par 19 femmes a échappé à la prison" Figaro du 23/10/2019.

    Très symptomatique d'un mauvais article écrit par une militante, il n'est même pas décrit l'accord qui a été trouvé entre le procureur et l'accusé pour sa condamnation. Ni même les preuves de ces accusatrices, des décennies après…Aucune condamnation ne satisfera la soif de pouvoir de ces femmes.  

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    "À Paris, des "zones sans harcèlement" pour éradiquer les violences sexistes et sexuelles" Figaro du 26/10/2019.

    Il faut les rééduquer les hommes. 

    Et après des femmes s’étonnent d’être victimes de ce climat d’ostracisation des hommes :

    « Eugénie Bastié: «Sylviane Agacinski censurée, jusqu’où ira le maccarthysme universitaire?» » Figaro du 25/10/2019.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.