Accueil » Domination féminine » Les femmes et leur contrôle des fréquentations des hommes
Antiféminisme Aimeles

Les femmes et leur contrôle des fréquentations des hommes

Publié le 18 juin 2019 par Léonidas Durandal à 23 h 10 min

En lisant le titre de mon article, vous jugerez certainement qu’il est normal de contrôler les fréquentations d’un jeune garçon pour éviter qu’il ne soit entraîné dans la délinquance. Mais je ne veux absolument pas parler de cette nécessité éducative, encore que celle-ci puisse servir de justification à tous les abus que je vais évoquer par la suite. En effet, il faut toujours accomplir le mal au nom d’une noble intention dans notre monde où le démon a été débusqué. Ainsi des mères peuvent-elles assassiner un homme mais, au choix, pour les protéger d’un pédékiraste qui n’en est pas un, d’un mari déclaré violent alors qu’elles sont violentes, ou encore éliminer les hommes de secteurs professionnels entiers au nom de l’égalité. Et j’en passe. La liste serait trop longue tandis que ce sujet devrait principalement faire l’objet de recherches théologiques.

L’idée à retenir est qu’une femme, particulièrement une femme, ne verra ses actions remises en cause sans qu’elle n’avance une défense habile faite de justifications de bon sens qui détourneront l’esprit critique de l’évidence de sa responsabilité. Elle a tué parce qu’elle était faible, elle a oppressé parce qu’elle ne supportait pas telle ou telle situation, elle a censuré sur internet pour éviter la propagation d’idées nauséabondes, elle a contrôlé au nom d’une nécessité éducative. Et pour le sujet qui nous concerne aujourd’hui, elle a mis sous tutelle un homme pour le protéger.

Sur ce dernier point, vous noterez que la raison essentielle du contrôle se meut au travers d’une mécanique d’irresponsabilité de l’homme. S’il est vrai que durant une courte période de notre histoire humaine, les femmes ont été assignées au statut de mineures légales leur vie durant, il n’en est pas moins vrai que dans l’intimité, elles se sont toujours efforcées d’infantiliser les hommes pour les subjuguer. Le statut de mineure légale dans la société avait surtout pour but de contrebalancer une minorité de toujours des hommes dans les rapports personnels. Et nous allons voir aujourd’hui comment.

L’enfance

Voilà où le contrôle est le moins évident à remettre en question. Un petit garçon se met en danger, la mère intervient pour le protéger et personne ne le lui reprochera, encore que, déjà, elle est incapable de discerner la situation éducative de la limite à ne pas franchir. Son seul but, c’est de protéger la vie de son enfant, ou éviter qu’il ne se fasse mal, ou éviter tout simplement qu’il fasse des expériences pour grandir. Ces distinctions ne l’intéressent pas, en particulier si elle ne met pas les valeurs paternelles au-dessus de tout. Mais même si elle a reçu un héritage civilisationnel, elle sent qu’elle aura intérêt à franchir les limites, que l’abus est facile et que personne ne pourra la remettre en question, en particulier si son compagnon n’a plus de représentation institutionnelle.

Dans ce cas, l’enfant devra pratiquer tel sport plutôt que tel autre, parce que c’est dangereux, inutile, en vérité pour lui éviter de grandir et de suivre ses aspirations. Il ne devra pas fréquenter tel ou tel copain, parce qu’il lui fait faire des bêtises, en vérité parce qu’il est trop indépendant et risquerait de relativiser son rôle de mère. Il ne devra pas toucher les produits dans le supermarché parce que ça ne lui appartient pas, en vérité, elle le houspillera jusqu’à ce qu’il confonde intégration sociale et règles édictées par sa mère.

Si ces distinctions vous semblent abstraites, essayez de songer à ce petit garçon qui s’est rapproché de la rame de métro et que sa mère humilie devant tout le monde, de manière disproportionnée, alors qu’il n’a pas l’âge de comprendre, parce que certaines limites spatiales lui sont inconnues. Ou à cette mère qui se met à genoux devant son enfant de 3-4 ans en lui criant droit dans les yeux, et devant tout le monde “c’est la dixième fois que je te dis de ne pas toucher les étalages”, l’enfant immobile, le regard ailleurs, fuyant en pensée pour survivre psychiquement à une injonction qu’il n’a pas encore intégrée parce qu’il est trop jeune pour ce faire, et qu’un jeune esprit, particulièrement garçon, a soif de découvrir son environnement.

Vous le sentez, ces deux mères ont “>

Lire la suite

5 Commentaires

  1. Ping de Hancel de sexe male:

    “Mineur un jour, mineur toujours.” D’où pédophilie ?

  2. Ping de Thomas Assez de sexe male:

    cette article m'a fait repensé à ces 2 faits :

    https://www.youtube.com/watch?v=exAVS63MxhM

    une mère qui frappe son fils, on ne parle pas de violence, pire elle est traité comme une héroine par tous les médias américains, imaginez que ce soit son père …

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/08/01016-20181108ARTFIG00007-affaire-mounia-haddad-la-justice-rend-sa-decision-ce-jeudi.php

    un père qui essaie de proteger sa fille en la ramenant à la maison puisque disparue sans nouvelle avec ses économies prises par le nouveau companion, marié illégalement (religieusement mais pas civilement)… et on parle carrément de séquestration et jugé avec de la prison ferme !

     

     

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) "Dracarys – Pourquoi Ned Stark est un imbécile ?" Tatiana Ventôse du 03/11/2016

    Voilà l'exacte manière des femmes de concevoir la politique : sous l'angle de la manipulation. Pourtant, elle distingue très bien les décisions personnelles, des décisions d'ordre générale, ce qui est plutôt bien pour une femme. Mais pour elle, avec toute son intelligence, les décisions d'ordre général ne sont pas soumises à une forme de vérité. Comme dans les relations personnelles, il faut d'abord prendre en compte les personnes et leur pouvoir. En cela son introduction des visions de Machiavel sur la politique, pourrait être comprise comme une mort de la philosophie en politique, la mort de Sénèque… qui va conduire Néron à la mort politique, et à la mort tout court, processus qui conduit à la mort de notre civilisation également. Car un pouvoir n'est pas fondé sur de l'habileté, mais d'abord sur une idée noble. Le monde est rempli de personnes habiles en politique. Vraiment très habiles, de Machiavels. Et pourtant nous dégénérons. Une idée noble induit sa défense par des moyens habiles. Pas l'inverse. Il faut reprocher à Ned Stark d'avoir été peut-être malhabile. Mais plus certainement écrasé par un monde dégénéré en cours de féminisation sans ordre ni honneur, ce que le spectateur défendeur de Ned Stark et pourtant féminisé, sent implicitement. L'idée de civilisation perdure longtemps dans l'esprit des hommes, même après sa disparition.      

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.