Accueil » Etat de droit et politique » Le plan personnel féminin et le plan général masculin
Antiféminisme Aimeles

Le plan personnel féminin et le plan général masculin

Publié le 2 novembre 2016 par Léonidas Durandal à 13 h 16 min

des émeutes dans les banlieues, ceci pour préserver la susceptibilité supposée des habitants. A droite, d’autres esprits féminisés dénoncent “un euphémisme qui accuse les flics”. Aucun des deux camps ne se place du point de vue de la vérité. Le choix du langage est de l’ordre de l’expression, d’une sensibilité personnelle, qui ne peut relever en aucun cas de faits objectifs, mais qui doit défendre des personnes particulières. Tout le monde a raison, tout le monde a tort, et jamais le débat ne peut progresser, chacun campant sur des positions sentimentales, tout en évitant l’affrontement direct, assimilé à une violence insurmontable. Les femmes n’aiment pas qu’on élève la voix, surtout contre elles. Elles se battent alors pour imposer leurs mots, et leur manière d’envisager l’humain, de façon indirecte, cette gestion intime de la politique du vocabulaire générant là-aussi, la tyrannie, l’autisme et l’incompétence.

 

Conclusion 

Rien n’a changé dans le monde féminin du politique à partir du personnel, et dans le monde masculin du personnel à partir de la politique, excepté que les femmes se sont imposées à gauche sans concession dans le domaine public tandis que les féministes jouent le jeu simiesque de leur propre domination à un « système patriarcal » pour prolonger ce pouvoir. Dans notre monde riche, la catastrophe est pourtant là, à tel point que nous ne savons même plus comment nous en sortir. Dans le déni le plus complet, nous n’allons jamais jusqu’au bout de nos constats qui remettraient toutes nos croyances en question. Nous attendons patiemment l’effondrement pour oser penser notre société sur un plan politique, et non sur un plan personnel, quand il ne sera plus temps.

 

19 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    “Calvados : jugé pour le non-paiement d’une pension alimentaire” Manche libre du 11/02/2019.

    A la barre, l’homme connaît la date de l’anniversaire de chaque enfant. Ce qui lui vaut les compliments de la présidente qui a été juge des enfants : “Vous faites partie des 5 % de père à connaître ce ‘détail'”.

    Mais de quoi je me mêle.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.